commerçant, ante

COMMERÇANT, ANTE

(ko-mèr-san, san-t') adj.
Qui fait le commerce. Les peuples commerçants. Ville commerçante, ville où il se fait beaucoup de commerce.
S. m. Un riche commerçant.
On sait combien l'intérêt particulier fascine les yeux et rétrécit l'esprit ; je ne dis pas seulement l'intérêt d'un commerçant, mais d'une compagnie, mais d'une ville [VOLT., Louis XIV, 29]
On peut juger avec quelle idolâtrie le czar Pierre fut reçu [en Hollande] par un peuple de commerçants et de gens de mer dont il avait été le compagnon [VOLT., Russie, II, 7]
Les marchands portaient encore de petites robes lorsqu'ils s'assemblaient et qu'ils allaient chez les ministres ; et les plus grands commerçants étaient alors des hommes grossiers [ID., ib.]
Terme d'économie politique. Celui qui se livre à l'industrie commerciale, par opposition à l'agriculteur et au fabricant.

ÉTYMOLOGIE

  • Commercer ; espagn. comerciante.