commode

(Mot repris de commodes)

1. commode

adj. [ lat. commodus ]
1. Qui convient parfaitement à l'usage qu'on veut en faire : Les transports en commun sont très commodes pour les déplacements en ville pratique
2. (Surtout en tournure négative) Qui a un caractère facile, agréable : Son supérieur n'est pas commode il n'est pas facile à vivre ; affable, conciliant ; sévère
3. Qui se fait facilement : La mise en page est particulièrement commode avec ce logiciel aisé, facile, simple
Ça serait trop commode,
Fam. se dit à qqn qui cherche à se soustraire à ses obligations ; ce serait une solution de facilité.

2. commode

n.f. [ de [armoire] commode ]
Meuble de rangement, de la hauteur d'une table, à tiroirs superposés.

COMMODE1

(ko-mo-d') adj.
Qui se prête à l'usage requis ; qui offre des facilités ; qui est favorable. Habit commode. Maison commode. Nous ne sommes pas ici dans un lieu commode.
Jamais l'occasion.... Ne s'offre assez commode aux poltrons comme toi [ROTR., Bélis. III, 5]
Il y a cela de commode qu'on peut supposer que les morts sont gens de grande réflexion [FONTEN., à Lucien.]
L'Égypte était le pays le plus riche, le plus commode [BOSSUET, Hist. III, 3]
Ils [les Carthaginois] ne cessèrent depuis de faire de nouveaux desseins sur une île [la Sicile] si commode à leur assurer l'empire de la mer que leur république affectait [ID., ib. I, 8]
Vie commode, vie agréable et tranquille, et aussi, vie dans laquelle on a l'aisance, les commodités.
Ce n'est point l'or et l'argent qui procurent une vie commode, c'est le génie ; un peuple qui n'aurait que ces métaux, serait très misérable [VOLT., Louis XIV, 30]
Cela est commode comme une chambre basse, c'est-à-dire cela est à portée. Ironiquement. C'est commode, se dit à quelqu'un qui a trop de sans-gêne, ou d'une chose faite trop sans façon.
D'un caractère facile et qui ne gêne pas les autres.
Personnes commodes, agréables, riches, qui prêtent et qui sont sans conséquence [LA BRUY., VIII]
Être commode à vivre, être d'une humeur facile. Cet homme n'est pas commode, c'est un homme sévère, exigeant, ou bien avec lequel on ne peut plaisanter. Substantivement.
La gouvernante n'aurait voulu faire la commode qu'en tout bien et tout honneur [HAMILT., Gramm. 9]
Relâché. Dévotion, morale, doctrine commode. Mari commode, mari qui souffre les déportements de sa femme, ou même qui s'y prête.
Si, pour vous plaire, il faut n'être jamais jaloux, Je sais certaines gens fort commodes pour vous, Des hommes en amour d'une humeur si souffrante.... [MOL., Fâch. II, 6]
Dans le même sens, ou à peu près. Une mère commode, une mère qui se prête aux galanteries de sa fille.
S. m.
Il faut distinguer trois choses, le nécessaire, le commode, le superflu. le nécessaire que la raison demande ; le commode que la sensualité recherche ; le superflu dont l'orgueil se pare et qui entretient le faste [BOURD., Pensées, t. II, p. 493]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La petitesse de la ville et la force du chasteau leur sembloit estre commode pour la defense et seureté de leurs personnes [CONDÉ, Mémoires, p. 549]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, c'mode ; bourguig. quemode ; espagn. et ital. comodo ; du latin commodus, de cum, et modus, mesure, convenance (voy. MODE).

COMMODE2

(ko-mo-d') s. f.
Espèce d'armoire, en forme de bureau, dont le dessus est de bois ou de marbre, avec des tiroirs pour y renfermer du linge et des habits.
Anciennement, sorte de coiffure.
On portait dans ce temps-là des coiffures qu'on appelait des commodes, qui ne s'attachaient point [SAINT-SIMON, 525, 246]

ÉTYMOLOGIE

  • Commode 1. Dans un dictionnaire de 1760, on dit que c'est un meuble d'invention nouvelle et que sa commodité a rendu bien vite très commun.

commode

COMMODE. adj. des deux genres. Dont l'usage est utile et agréable. Maison commode. Un meuble commode.

Vie commode, Vie agréable et tranquille. Mener une vie commode. Rendre la vie commode.

Dans ce sens il se dit quelquefois des Personnes, Être commode à vivre. Être d'une société douce et aisée, d'un bon commerce. On dit dans le même sens Avoir l'humeur, un caractère commode.

Fam., C'est un homme qui n'est pas commode, se dit d'un Homme sévère, exigeant, ou avec lequel on ne peut pas plaisanter.

C'est un maître commode, fort commode, C'est un homme qui ne rudoie pas ses domestiques, qui ne les charge pas de trop de travail.

Il signifie aussi Qui est trop indulgent, trop facile. Ainsi on dit d'un Mari qui ferme les yeux sur la mauvaise conduite de sa femme C'est un mari commode ; et d'une Femme qui donne trop de liberté à sa fille C'est une mère commode.

En termes de Morale, il signifie quelquefois Qui est relâché. Avoir une dévotion commode, Une morale commode.

Il se dit aussi, familièrement et ironiquement, pour signifier qu'on ne met pas assez de façons aux choses, qu'on cherche plus ce qui est aisé que ce qui est convenable. Répondre par une simple dénégation, c'est commode.

Il s'emploie comme nom féminin, par ellipse d'Armoire, pour désigner un Meuble à hauteur d'appui, garni de tiroirs et servant particulièrement à serrer du linge et des habits. Une commode de bois d'acajou. Mettre à une commode un dessus de marbre.

commode

Commode, apte et couvenable, Commodus, Aptus.

commode


COMMODE, adj. COMMODÉMENT, adv. COMMODITÉ, s. f. [Komode, modéman, modité, 3e e muet au 1er, é fer. au 2d: en y a le son d'an. Cet adverbe doit avoir un acc. aigu sur cette 2de syllabe, quoique dérivé de commode, dont l'e est muet.] L'adjectif se dit des chôses et des persones; l'adverbe et le substantif ne se disent que des chôses. — Commode (apliqué aux chôses), dont l'usage est utile et facile. Habit, maison, voiture commode: cela est commode pour telle chôse, à telle chôse. — Apliqué aux personnes; 1°. d'un bon commerce, d'une société douce et aisée: homme, femme commode, d'un esprit, d'une humeur commode. = 2°. Trop indulgent, trop facile, mari commode; mère commode. — Morale commode, relâchée; dévotion commode, trop aisée.
   COMMODE, s. f. Espèce d'armoire en forme de bureau, où l'on serre du linge, des habits. Commode à deux, à trois tiroirs.
   COMMODÉMENT, avec commodité, d'une manière commode. "Être logé, vétu commodément. "Vous pouvez faire cela commodément.
   COMMODITÉ, 1°. Chôse, état, situation, moyen commode. Un carrosse est une grande commodité: il y a bien des commodités dans cette maison. Prendre ses commodités; se mettre à sa commodité. = 2°. Ocasion commode pour voyager, ou pour envoyer des lettres, des paquets. Je profite de la commodité du coche, du messager, d' un ami qui part pour tel endroit, etc.; pour vous aler voir, pour vous écrire, pour vous envoyer ce que vous me demandez, etc. = 3°. Chaise de commodité, fauteuil de commodité; grande chaise à bras, bien rembourrée, dont le dôs est un peu renversé, et où l'on est fort à son aise. 4°. Commodités, les aisances, les privés ou latrines d'une maison: aller aux commodités.
   On dit proverbialement, on n'a pas toutes ses commodités en ce monde. On dit aussi, d'un homme qui prend ses aises, quand il en a l'ocasion, qu'il prend ses commodités où il les trouve.
   Rem. 1°. Commode, aime à suivre le substantif; en vers, il peut le précéder.
   De là sont nés modernes Aristipes,
   Ces merveilleux et commodes principes,
   Qui, vous bornant aux voluptés du corps,
   Bornent aussi votre ame et ses ressorts,
   À~ contenter l'agréable imposture
   Des apétits qu'excite la nature.
       Rousseau.
  Et l'or, jadis sous la terre caché...
  Fut par leur choix et leur commun sufrage,
  Destiné seul à ce commode usage. Id.
Commode, joint au verbe être, impersonel, régit de et l'infinitif. "Il est commode de prouver la sincérité d'une conversion par du zèle, et dificile de la prouver par des vertus. La Beaumelle.
   2°. Commode, apliqué aux persones, se dit ordinairement sans régime. Fléchier lui fait régir la prép. à. "Il est facile, populairement, oficieux à ceux qui sont au-dessus de lui, commode à ses égaux. Ce régime est inusité.
   * 3°. Commode, dans le sens de riche, qui est à son aise, est un vrai gasconisme. On s'en sert communément en deçà de la Loire: cet homme est commode, il a du bien. Voy. ACCOMMODÉ. * "Il faut prouver qu' on est commode des biens de fortune, pour pouvoir soutenir avec honeur la dignité de Prélat. Rome Moderne. — Avec le régime, il est encôre plus mauvais.
   4°. On dit, l'Empereur Commode: on disait aûtrefois Commodus, comme on le lit dans le P. Rapin. Voy. COMPLIMENTER. — On dit, dans le style familier, de quelqu'un qui prend ses aises, c'est l'Empereur Commode.
   * 5°. Commodités, dans le sens de denrées, marchandises, est un anglicisme, qu'on troûve dans plusieurs traductions de livres anglais: "Nous pourrions fournir à ces Indiens, non-seulement des armes et des munitions de guerre, mais encore des commodités (marchandises, étofes), dont ils ont apris l'usage, depuis qu' ils conoissent les Espagnols. Voy. D'ANSON. "Que l'Écosse ne pourroit être chargée de droits passagers sur certaines commodités. Targe, Trad. de Smollet. — Le mot anglais est commodities, que Boyer traduit par denrées, marchandises.

Synonymes et Contraires

commode

adjectif commode
2.  Qui n'offre pas de difficulté.
compliqué, délicat, difficile, malaisé -familier: calé -littéraire: difficultueux.
Traductions

commode

(kɔmɔd)
adjectif
1. pratique, facile Ce n'est pas commode à ouvrir.
2. avoir mauvais caractère

commode

bequem, Kommode, gelegen, gemächlich, kommod, konvenient, praktischconvenient, handy, chest of drawers, dresser, opportune, bureau, chest, advantageous, comfortable, useful, tallboygemakkelijk, doelmatig, gepast, geschikt, ladenkast, passend, ladekast, commode, eenvoudig [moraal], gerieflijk, inschikkelijk, laks, lastig, moeilijk, onhandelbaar, toegeeflijk, verslapt, prettig, handigארונית (נ), נוח (ת), שידה (נ), שימוש (ת), שִׁדָּה, אֲרוֹנִית, נוֹחַgeskiktcòmode, oportúkomoda, prádelník, užitečnýoportunacómodo, oportuno, a mano, cómoda, prácticolipasto, käteväcomodo, cassettone, accomodante, comò, como, utilekomoda, zręcznycómodo, cômodo, propício, cómoda, cômoda, convenienteкомод, комодик, комодец, удобныйbielizníkkomoda, комодаخِزَانَة مَلابِس بِأَدْراج, نَافِعkommode, praktiskβολικός, σιφονιέραkomoda s ladicama, priručan便利な, 整理だんす가까이 있는, 서랍장for hånden, kommodebyrå, praktiskใช้สะดวก, ตู้ที่มีลิ้นชักel altında, komodintiện sử dụng, tủ có nhiều ngăn kéo五斗柜, 方便的 (kɔmɔd)
nom féminin
meuble à tiroirs

commode

[kɔmɔd]
adj
(= pratique) → handy
Ce sac est très commode pour les voyages → This bag is very handy for travelling.
(= facile) [accès, emploi] → easy
pas commode [personne] → awkward
Son père n'est pas commode → His father is a difficult character.