communicatif, ive


Recherches associées à communicatif, ive: communicateur

COMMUNICATIF, IVE

(ko-mu-ni-ka-tif, ti-v') adj.
Qui se communique, se gagne. Le rire est communicatif.
Qui aime à communiquer ses pensées, ses sentiments.
Votre tempérament peu communicatif [SÉV., 380]
Cette bonté est communicative et veut se donner à tous [BOSSUET, Or. 10]
Nous avons ici un vieillard retiré de la cour, qui est le plus savant homme du royaume et le plus communicatif [VOLT., Cand. 18]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour ce que le liberal est bien communicatif en exposant les pecunes [ORESME, Eth. 107]
  • XVIe s.
    Il se rendoit fort communicatif à toutes personnes, et s'en trouvoit bien [DESPER., Contes, VI]
    La dite trefve de dix ans fut conclue, marchande et communicative entre les pays et subjects de leurs dites majestez [M. DU BELLAY, 476]

ÉTYMOLOGIE

  • Communiquer ; provenç. comunicatiu ; espagn. et ital. comunicativo.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    COMMUNICATIF.
    Qui communique, qui est joint par des communications.
    Les cabaretiers ayant des caves chez les bourgeois, les bourgeois chez les cabaretiers, communicatives les unes aux autres [, Règlement du 9 avril 1650]