compétemment

COMPÉTEMMENT

(kon-pé-ta-man) adv.
D'une manière compétente. Il en parle compétemment.
Rien n'est plus contradictoire que de prétendre représenter compétemment la nation, tandis qu'une grande partie de cette nation soutient qu'elle ne peut être représentée que dans une assemblée générale de ses trois ordres [MIRABEAU, Collection, t. I, p. 37]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    La sage administracion du pere le fist introduire en lettres moult suffisamment et tant que competenment entendoit son latin, et suffisanment sçavoit les regles de grammaire [CHRIST. DE PISAN, Charles V, I, ch. 6]
    Et feitmandement de gens de guerre et en assembla competemment [JUVÉN., Charles VI, 1385]
  • XVIe s.
    Si la saignée n'est faite et promptement et competemment, ou le malade meurt bien tost, ou il se fait un abcès [PARÉ, XX, 36]
    Je croy, qu'à un chascun sa langue puisse competemment communiquer toute doctrine [DU BELLAY, I, 14, recto.]
    Avoir le corps en sa disposition naturelle, jouissant ordonéement et competemment des functions molles et flateuses par lesquelles il luy plaist [à Dieu] compenser de sa grace les douleurs de quoy sa justice nous bat à son tour [MONT., IV, 302]

ÉTYMOLOGIE

  • Compétent, et le suffixe ment ; provenç. competentment ; espagn. et ital. competentemente.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • COMPÉTEMMENT. - ÉTYM. Ajoutez : Rabelais a dit competentement : S'ils [chapons, poulets] ne sont competentement cuits, Garg. I, 39.

compétemment

COMPÉTEMMENT. adv. (On prononce Compétament.) D'une manière compétente, suffisamment, convenablement. Il est peu usité.

competemment

Competemment, Competenter. Paulus Iuriscon.