compéter

(Mot repris de compétera)

COMPÉTER

(kon-pé-té. L'accent aigu se change en accent grave devant une syllabe muette : il compète ; bonne orthographe de l'Académie, mais qui est en contradiction avec celle que l'Académie suit dans abréger, où elle écrit abrége ; sans doute l'Académie écrirait, bien qu'elle n'en dise rien, compétera, compéterait, pour être d'accord avec régner, qu'elle conjugue règne, régnera) v. n.
Terme de droit. Appartenir en vertu de certains droits. Ce qui lui peut compéter dans cette succession.
Être de la compétence. Cette affaire ne compète point à tel tribunal.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et ceste passion, c'est assavoir vercunde [vergogne], ne compete pas et n'est pas convenable à tout eage [ORESME, Eth. 138]
    Et il monstre comme ces deux membres de la division dessus ditte competent et convienent à diverses gens [ID., ib. 69]
  • XVe s.
    Laissez le roi d'Espaigne et le roi de Portingal faire leur guerre ensemble, car elle ne vous compete en rien [FROISS., II, III, 18]
    Sire, dit Utran, je ne sçay quelle chose celluy aura qui achevera l'adventure ; mais, au regard de moy, je ne vouldroye nullement descouvrir chose qui peust desplaire ou competer à autruy [, Perceforest, t. V, f° 25]
  • XVIe s.
    Ils alleguoyent que ceste charge mieulx competoyt à ung orateur qu'à ung sophiste [RAB., Gar. I, 17]
    Me semble que doresnavant venez en eage à ce competent [ID., Pant. III, 48]
    Touchant de creer les prestres, ils disent que le droit leur en compete [CALV., Instit. 871]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. competir ; espagn. competer ; ital. competere ; du latin competere, de cum, avec, et petere, aller vers (voy. PÉTITION).

compéter

COMPÉTER. v. intr. T. de Jurisprudence. Appartenir en vertu de certains droits. Ce qui lui peut compéter et appartenir dans la succession de son père.

Il signifie aussi Être de la compétence de. Cette affaire ne compète point à tel tribunal.

competer

Competer, Cette action luy compete et appartient, et se peut intenter à l'encontre de luy, Competit in eum haec actio.