compassé, ée

COMPASSÉ, ÉE

(kon-pâ-sé, sée) part. passé.
Disposé.
Ces anciennes cités sont ordinairement si mal compassées [DESC., Méth. 2, I]
Tout cela était bien compassé [SÉV., 604]
Tout est compassé avec une admirable justesse [BALZ., le Prince, ch. XI]
Son festin si magnifique et si compassé [J. J. ROUSS., Ém. III]
Régulier.
La vie compassée de la jeune princesse [SÉV., 437]
Être compassé dans ses discours, parler avec circonspection. C'est un homme trop compassé, c'est un homme dont les manières n'ont rien de libre ou de simple.