compassion

(Mot repris de compassions)

compassion

n.f. [ lat. compassio, de pati, souffrir ]
Sentiment qui pousse à partager les souffrances d'autrui : Votre compassion me va droit au cœur commisération [sout.], pitié ; dureté, froideur, insensibilité

COMPASSION

(kon-pâ-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Sentiment qui nous fait compatir.
Vous n'avez pas assez de compassion pour ceux.... [PASC., Prov. 8]
Si vous pouvez trouver dans ma compassion.... [CORN., Hor. V, 2]
Le grand César blâme votre action Avec moins de courroux que de compassion [ID., Pomp. IV, 2]
Votre rébellion Mérite plus d'horreur que de compassion [ID., Rod. IV, 3]
Je ne demande point que par compassion Vous assuriez un sceptre à ma protection [ID., Nicom. IV, 2]
Ouf ! je me sens déjà pris de compassion [RAC., Plaid. III, 3]
Le peuple touché de compassion pour l'enfant [FÉN., Tél. v.]
Ce qui pouvait lui donner de la compassion [ID., ib. IV]
Combien devez-vous avoir plus de compassion pour le peuple [ID., ib. XXIV]
Votre compassion, lui répondit l'arbuste, Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci [LA FONT., Fabl. I, 22]
La santé, la richesse ôtent aux hommes l'expérience du mal, leur inspirent la dureté pour leurs semblables ; et les gens déjà chargés de leurs propres misères sont ceux qui entrent davantage, par leur compassion, dans celles d'autrui [LA BRUY., XI]
Faire compassion, être digne de pitié. Fig. Cela fait compassion, cela ne mérite que du mépris. Terme de liturgie. Fête en mémoire des douleurs de la Vierge, le vendredi de la semaine de la Passion.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le bon cuer est tousjours lié [joyeux] des biens de son proisme [prochain], et est courroucié et a compassion de ses adversaires [adversités] [, Ménagier, I, 3]
    Celui qui est vertueux a bien aucunes foiz compassion, doulour ou joie [ORESME, Eth. 39]
  • XVe s.
    Ils sont chrestiens comme nous sommes : on doit avoir compassion l'un de l'autre [FROISS., II, III, 85]
    Premier il doit Dieu et l'Eglise amer ; Humble cuer ait, pitié, compassion [E. DESCH., Des vertus nécess. au prince.]
  • XVIe s.
    Convulsion se fait par repletion, ou par inanition, ou par compassion, c'est à dire de quelque douleur [PARÉ, VII, 8]
    Et d'iceux doit-on avoir grande compassion [LANOUE, 371]
    Quelle compassion [pitié] de voir.... [YVER, p. 624]
    Tous les autres se tourmentoient de sa fortune ; lui seul monstroit au dehors n'en sentir passion aucune ny avoir compassion quelconque de soy mesme [AMYOT, Cor. 32]
    Cocceius Nerva n'eut aultre cause de se tuer que la compassion du miserable estat de la chose publique romaine [MONT., II, 36]
    J'ay avecques despit veu des maris haïr leurs femmes, de ce seulement qu'ils leur font tort ; au moins ne les faut il pas moins aimer, de nostre faulte ; par repentance et compassion au moins, elles nous en debvoient estre plus cheres [ID., III, 324]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. compassio ; espagn. compasion ; ital. compassione ; de compassionem, de cum, avec, et passio, souffrance, passion ; proprement souffrance avec, douleur communiquée, douleur qu'on partage.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    COMPASSION. Ajoutez :
    État de celui qui est à plaindre.
    Quand vous verrez tous ces cajoleurs qui vous diront qu'il y a bien de la compassion en votre fait, pensez plutôt à ce que vous sentez qu'à ce que vous voyez [MALH., Lexique, édit. L. Lalanne]

compassion

COMPASSION. n. f. Pitié qui nous fait partager les maux d'autrui. Avoir de la compassion pour la misère d'autrui. Avoir pitié et compassion. Avoir de grands sentiments de compassion. Être touché de compassion. Inspirer de la compassion. Être ému de compassion. Exciter la compassion. L'état où ces pauvres gens sont réduits fait compassion, est digne de compassion.

compassion

Compassion, Miseratio.

Pitié et compassion qu'on a d'aucun, Commiseratio.

Qui a pitié et compassion de la misere d'aucun, et luy aide, Misericors.

compassion


COMPASSION, s. f. COMPATIR, v. n. COMPATISSANT, ANTE, adj. [Konpa-cion, konpati, konpati-san, sante; 1re lon. 4e lon. aux deux derniers. Dans le Dict. Gram. on met un acc. sur l'â dans ces trois mots et dans les deux suivans; et l'on avertit que cette 2de syll. est longue. L'Acad. n'y met point d'accent, et la syllabe est brève.] Compassion, est un mouvement de l'âme, qui compatit aux misères d'autrui. — Compatir, c'est être sensible à la douleur, à l'afliction des aûtres. Compatissant, porté à la compassion; humain, sensible. "Exciter la compassion; être touché, ému de compassion. Ah! pourquoi la nature n'a-t-elle placé la compassion que dans le coeur des persones indigentes? MARIN, Julie. "Je compatis à votre douleur, à votre afliction: "Coeur compatissant, âme compatissante.
   I. Rem. 1°. On dit, avoir compassion de, et avoir de la compassion pour: le P. Rapin met mal à-propos de après le dernier: *"Il est vrai qu'il faut avoir de la compassion de (pour) ces aveugles, qui sont empoisonés de l'air empesté qu'on y respire. (à la Cour.)
   2°. FAIRE COMPASSION, se dit d'une chôse qu'on désaprouve avec mépris: "Cela fait compassion. "La hauteur, la morgue, les prétentions des prétendus Philosophes, font réellement compassion.
   II. COMPATIR, outre son sens propre et naturel, signifie encôre, 1°. Avoir de l'indulgence pour les défauts d'autrui: il faut compatir à la foiblesse humaine, aux foiblesses, aux infirmités de son prochain. = 2°. Être compatible avec, en parlant des chôses: l'esprit de Dieu ne peut compatir avec l'esprit du monde. En ce sens, il se dit ordinairement avec la négative. 3°. En parlant des persones, convenir ensemble par l'humeur, le caractère. "Ils sont tous deux d'une humeur à compatir aisément ensemble: persone ne peut compatir avec lui: il ne peut compatir avec persone.
   5°. Ce verbe n'étant pas actif, ne peut être employé au passif. * "Il ne me trouve d'autre défaut, que d'être compatie de tout le monde. Mde la Duch. de Mant. à Mde de Maint.
   III. COMPATISSANT, n'aime point à précéder le substantif, sur-tout au masculin: "Ce vertueux, ce compatissant Père. Mde de Riccoboni, dans un ouvrage traduit de l'Anglais. Cette construction est un anglicisme.

Synonymes et Contraires

compassion

nom féminin compassion
Traductions

compassion

compassion, pity, sympathy, charity, mercifulness, mercymedelijden, barmhartigheid, erbarmen, genade, mededogen, medeleven, sympathieחמלה (נ), כמירת רחמים (נ), ניחום (ז), רחמים (ז״ר), חֶמְלָהErbarmen, Mitgefühlcompassione, comprensioneتَعَاطُفsoucitsympatiσυμπόνιαlástimasympatiasimpatija同情동정sympatisympatiacompaixãoсочувствиеsympatiความเห็นใจhalden anlamasự thông cảm同情心състрадание同情 (kɔ̃pasjɔ̃)
nom féminin
fait de partager la souffrance deqqn avoir de la compassion pour qqn

compassion

[kɔ̃pɑsjɔ̃] nfcompassion