complice

(Mot repris de complices)

complice

adj. et n.
1. Dans la langue juridique, qui participe au délit, au crime d'un autre : Le receleur est complice du vol.
2. Qui fait preuve de connivence avec qqn : C'est son complice de tous les instants.
adj.
Qui manifeste la connivence entre des personnes : Un silence complice. Des sourires complices.

COMPLICE

(kon-pli-s') adj.
Qui participe à un délit, à un crime.
Non je ne serai point complice de ses crimes [RAC., Andr. III, 8]
Il est froid et indifférent sur les observations que l'on fait sur la cour et sur le courtisan ; et, parce qu'il les a entendues, il s'en croit complice et responsable [LA BRUY., VIII]
Fig.
C'est bien mal connaître les droits et les priviléges de l'amitié que de vouloir la rendre complice des crimes, et protectrice des actions injustes [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. IV, p. 238, dans POUGENS]
Eh bien, il va périr, ta haine en est complice [CORN., Héracl. III, 3]
Je lui prête à regret un silence complice [ID., Médée, III, 1]
Substantivement.Terme de droit criminel. Celui qui participe à un crime ou délit commis par autrui. Le complice se distingue de l'auteur principal qui prend part à l'exécution du crime. Les complices d'un assassin. Le complice d'un vol.
Mais si pour s'excuser il nomme sa complice [CORN., Cinna, III, 1]
Et livrant sans regret un indigne complice [RAC., Baj. IV, 6]
Familièrement, celui qui participe à un acte. Nous leur avons fait une surprise, et vous avez été notre complice. Fig. Il en fit le complice de sa haine.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et quant il ne puet faire touz seulz ses grans malices, Si fait du pis qu'il puet par ses malvais complices [, Girart de Ross. V. 3105]
    Par crainte de son dit frere et ses autres complices [, Lett. de rémission. Bibl. des Chartes, 5e série, t. V, p. 82]
    C'est voir [vrai], tu l'as bien retenu, Ce dit Raison, et à cuer mis ; Puisqu'estre veulx de mes complices, Garde bien que tu acomplisses Mes commandemens.... [BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 33]
  • XVIe s.
    La ville se trouva grandement troublée pour ce meurtre, et fut assemblé le conseil là dessus, qui condemna sur le champ Damon et ses complices à mourir [AMYOT, Cimon, 11]
    En ce temps icy fut envoyé de la part du roy monsieur de Gonnor vers monsieur le prince de Condé et ses complices, à Orleans, pour voir s'ils vouldroient laisser les armes [CONDÉ, Mémoires, p. 682]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. et ital. complice ; du latin complicem, complex, de cum, et plex, plié, de même radical que complexe.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    COMPLICE. Ajoutez :
    Fig. et en bonne part.
    Le sentiment de la justice est le complice ordinaire et nécessaire du sentiment de la charité [V. LEFRANC, Journ. offic. 25 mai 1872, p. 3488, 1re col.]

complice

COMPLICE. adj. des deux genres. Qui a part au délit ou au crime commis par un autre. Il n'est point complice de ce crime. On a arrêté plusieurs personnes que l'on croit complices du même crime.

Il s'applique aussi à des Fautes moins graves que des délits ou des crimes. Il a été complice de ses légèretés. Il est complice de sa faiblesse. Fig., Il voulut que la religion devînt complice de ses fureurs.

Il s'emploie aussi comme nom. Nommer, déclarer, révéler ses complices. Il accusa tous ses complices. Il fut condamné à mort, lui et ses complices. Elle devint sa complice. Il eut un tel pour complice. Il en fit le complice de sa haine.

complice

Complice, Socius flagitiorum, et rapinarum.

Complices en quelque mesfait, Conscij et affines criminis. B.

Vous estes complices, Est tibi societas eius criminis cum illo.

Rencuser ses complices, Indicium profiteri.

Celuy qui de son bon gré rencuse et découvre ses complices à la justice, sous condition qu'on luy pardonne, Index.

Quand un malfaicteur vient au magistrat découvrir son fait, et rencuser soy et ses complices, Indicium ad Praetores deferre.

complice


COMPLICE, subst. et adj. COMPLICITÉ, s. fém. [Konplice, plicité; dern. e muet au 1er, é fer. au 2d.] Complice est celui qui a part au crime d'un aûtre. Complicité, participation au crime. "Il a été condamné à mort lui et son complice, ou sa complice, ses complices. — La complicité a été prouvée.
   Rem. Comme substantif, il ne se dit que des crimes qui attirent l'animadvertion de la Justice. Comme adjectif, il se dit de toute sorte de désordres, et même des malheurs. "Les crimes dont les Comtes et les Ducs négligeoient de faire justice, et dont quelquefois ils étoient eux-mêmes complices. Mor. Un mari qui est complice des désordres de sa femme.
   Quoi! de tous vos malheurs, vous rendez-vous complice?
       Campistron.

Synonymes et Contraires

complice

nom complice
Personne qui participe à une action.
Traductions

complice

accomplice, accessory, confederate, complicit, knowingסייען (ז), שותף לדבר עבירה (נ)medeplichtige, handlanger, begunstigend, medeplichtig (aan)sekongkolKomplize, Helfershelfercompliceشَرِيكٌ في جَرِيـمَةspolupachatelmedskyldigσυνεργόςcómplicerikostoverisuučesnik共犯者공범medskyldigwspólnikcúmpliceсообщникmedbrottslingผู้สมรู้ร่วมคิดsuç ortağıtòng phạm同伙съучастник (kɔ̃plis)
nom masculin-féminin
personne qui participe à une mauvaise action être complice d'un vol

complice

[kɔ̃plis]
nm
(= malfaiteur) → accomplice
(= compagnon, époux) → partner
adj [sourire] → of complicity