componction

(Mot repris de componctions)

componction

n.f. [ du lat. compungere, affecter ]
1. Pour les chrétiens, regret d'avoir offensé Dieu contrition
2. Litt., iron. Air de gravité et de recueillement, souvent feint solennité

COMPONCTION

(kon-pon-ksion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Douleur profonde d'avoir offensé Dieu.
L'action de grâces ne demande ni componction de cœur, ni effort [BOSSUET, Or. 4]
Ils n'étaient pas touchés de componction [ID., Souff. 1]
Il persévérait dans la componction et dans l'anéantissement de lui-même [FLÉCH., Panég. I, p. 329]
Mais que savez-vous si la componction que vous lui offrez [à Dieu] de votre défaut dans la prière ne vous purifie pas ? [MASS., Car. Prière.]
La componction de leurs fautes.... [ID., Paraphrases, Ps. XVII, vers. 45]
Il y avait parmi eux beaucoup d'esprit de dispute et peu d'esprit de componction [BOSSUET, Variat. XI, § 144]
Que savez-vous s'il ne veut point vous inspirer plus de componction de vos crimes passés ? [MASS., Carême, Prière.]
On s'en reconnaît coupable sans componction [ID., Car. F. légères.]
Heureux qui peut tenir ses forces ramassées Dans le recueillement de la componction ! [CORN., Imit. I, 21]
Si son exacte vigilance Ne s'exerce avec diligence Dans les saintes douleurs de la componction [, ib. I, 20]
Dans le langage ordinaire. Un air de componction, un air qui témoigne du regret ; se dit parfois avec une nuance de raillerie. Il est venu, avec un air de componction, me faire des excuses.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tu demustras al tuen pople dures choses, abevras nus del vin de compunctiun [, Liber psalm. p. 77]
    Cant [il] nos avironeit de la lumiere de compunction [, Job, 443]
    Se la vertuz de compunction nos destrent par dedenz [, ib. 454]
  • XVIe s.
    Ils requierent ces trois choses à penitence, componction de cœur, confession de bouche et satisfaction d'œuvre [CALV., Instit, 486]
    La souvenance de toutes ces turpitudes et desordres nous doit donner une grande componction en nos cœurs [LANOUE, 58]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. compuncio ; espagn. compuncion ; ital. compunzione ; du latin compunctionem, action de piquer, de cum, avec, et pungere, piquer, poindre (voy. ce mot).

componction

COMPONCTION. n. f. T. de Piété. Douleur, regret d'avoir offensé Dieu. Véritable componction. Une vive componction de ses fautes. La componction de coeur est nécessaire pour la véritable pénitence. Demander à Dieu la componction du coeur. Avoir de grands sentiments de componction.

Dans le langage ordinaire, Un air de componction, Un air qui témoigne du regret. Il s'emploie souvent avec une nuance de raillerie. Il promit, avec un grand air de componction, de ne plus retomber dans cette faute. Il vint, avec un grand air de componction, me faire des excuses.

componction


COMPONCTION, s. f. [Konponk-cion, en vers, ci-on; les deux premières longues] Douleur, regret d'avoir ofensé Dieu. Grande, vive, véritable componction. Avoir de grands sentimens de componction. "Sans la componction du coeur, il n'y a point de véritable pénitence.

Traductions

componction

Reue, Zerknirschung

componction

compunzione