compote

(Mot repris de compotes)

compote

n.f. [ du lat. compositus, mélangé ]
Mélange de fruits cuits avec de l'eau et du sucre.
En compote,
Fam. meurtri : Avoir les pieds en compote ; en mauvais état : Le dictionnaire est tombé, il est en compote.

COMPOTE

(kon-po-t') s. f.
Anciennement, assaisonnement de viandes qu'on faisait cuire avec du lard et des épices.
Une certaine manière d'accommoder les pigeons. Une compote de pigeons.
Mets de dessert consistant en fruits cuits à l'eau et au sucre. Compote de poires, de cerises.
Nous aperçûmes de loin une île de sucre avec des montagnes de compote [FÉN., XIX, 38]
Fig. Avoir la tête, les yeux en compote ou à la compote, les avoir tout meurtris.
La Vauguyon dit à Mme Pelot qu'il ne savait ce qui le tenait qu'il ne lui mît la tête en compote, pour lui apprendre à l'appeler poltron [SAINT-SIMON, 14, 161]
Il me prend des tentations d'accommoder tout son visage à la compote [MOL., G. Dand. II, 4]
Mes yeux en compote m'obligent à remettre mon voyage [VOLT., Lett. d'Argental, 5 nov. 1764]
Viande en compote, viande trop cuite.

SYNONYME

  • COMPOTE, CONFITURE, CONSERVE, GELÉE, MARMELADE. Confiture est le terme générique. Il s'entend de toute espèce de fruit confit dans du sucre. La conserve est une confiture ordinairement sèche et qui peut se conserver. La compote se dit des fruits cuits, soit entiers, soit en quartiers, de manière à conserver leur forme ; une compote de poires. La marmelade se dit des fruits qui s'écrasent en cuisant comme la pomme : une marmelade de pommes. La gelée est une confiture du jus des fruits, qui se prend en une masse transparente et tremblante : gelée de groseille, de pomme, de coing.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Un petit tonnelet de bois comme un tonnelet à composte [, Ménagier, II, 2]
    C'est la maniere de faire composte [, ib. II, 5]
  • XVIe s.
    Des coings cuits sous la cendre, ou en composte [PARÉ, XXIV, 49]

ÉTYMOLOGIE

  • Composte, féminin de l'ancien participe compost, composé, du latin compositus (voy. COMPOSITE). Si la trace de l'étymologie ne s'était pas perdue, on écrirait compôte.

compote

COMPOTE. n. f. T. de Cuisine. Entremets sucré fait avec des fruits entiers ou en quartiers et qui est moins cuit que les confitures faites pour être gardées. Une compote de poires, de pommes, d'abricots, de cerises, etc. Une compote bien faite.

Il se dit aussi d'une Certaine manière d'accommoder des pigeons. Mettre des pigeonneaux en compote.

Fig. et fam., Viande en compote, Viande trop cuite.

Fig. et fam., Avoir les yeux, la tête, etc., en compote, Avoir la tête, les yeux, etc., tout meurtris.

compote


COMPOTE, s. f. [Konpote: 3e e muet.] Confiture qu'on fait avec du fruit et un peu de sucre, et qui est moins cuite que les confitûres qui se font pour être gardées. "Compote de poire, de pommes, d'abricot, de cerises, etc. — C'est aussi une certaine manière d'acomoder des pigeoneaux. Compote de pigeons; des pigeoneaux en compote. = On dit proverbialement (l'Acad. ajoute, et bassement) avoir les yeux, la tête à la compote, ou en compote: le 2d me paraît le plus usité: avoir la tête, les yeux tout meurtris. — Viande en compote, trop bouillie.

Traductions

compote

לפתן (ז), מרקחת (נ), לִפְתָּןkompotosausKompottкомпотcompotecompostacompoteКомпот (kɔ̃pɔt)
nom féminin
fruits cuits de la compote de pommes

compote

[kɔ̃pɔt] nf (= plat) → stewed fruit no pl
de la compote de prunes → stewed plums
de la compote de pommes → stewed apples
en compote → stewed (fig) [pieds, jambes, reins, genoux, dos]
J'ai les pieds en compote → My feet are killing me.