compression

compression

n.f. [ du lat. compressus, comprimé ]
1. Action de comprimer, d'exercer une pression sur qqch ; effet de cette action : La compression d'une artère pour arrêter l'hémorragie.
2. Fig. Réduction de personnel ou de dépenses : Compressions budgétaires restriction ; accroissement

compression

(kɔ̃pʀesjɔ̃)
nom féminin
1. fait de réduire la taille, l'importance de qqch une compression de personnel
2. technique fait de réduire le volume d'un gaz la compression de l'air
3. inform fait de réduire la taille d'un document électronique la compression d'un fichier

COMPRESSION

(kon-pré-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Terme de physique. Action exercée sur un corps par une puissance qui tend à en rapprocher les parties constituantes, à en diminuer le volume en en augmentant la densité.
Ce corps à ressort perd, dans l'instant de la compression, une quantité de sa vitesse [VOLT., Déf. du Newtonian.]
Fontaine de compression, appareil où l'on produit un jet d'eau par la force de l'air comprimé. Pompe de compression, machine au moyen de laquelle on comprime l'air que l'on fait arriver dans un récipient.
L'état qui résulte de la compression.
L'air est donc capable de compression jusqu'à un certain point [J. J. ROUSS., Ém. III]
Terme d'art militaire. Formation de l'infanterie, où il reste le moins de l'espace possible entre les rangs.
Fig. Action d'un pouvoir qui étouffe toute manifestation politique. Un système de compression succéda aux excès de la liberté.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    L'element du feu par compression et condempsacion est fait aer ou eaue [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Diastole et systole, qui est à dire elevation et compression des arteres [PARÉ, V, 7]
    Il trouva la seconde table dudit os rompu, faisant compression sur la dure-mere [ID., VIII, 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. compressio ; espagn. compression ; ital. compressione ; de compressionem, du supin compressum, de comprimere (voy. COMPRIMER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    COMPRESSION. Ajoutez :
    Terme de mineur. Globe de compression, synonyme de fourneau surchargé.

compression

COMPRESSION. n. f. Action de comprimer ou Résultat de cette action. La compression de l'air. Une forte compression.

Il se dit figurément de l'Action d'un gouvernement qui empêche les manifestations de la pensée, de la vie politique. La compression des esprits. Une compression rigoureuse succéda à une liberté excessive.

En termes de Budget, il se dit de la Réduction des dépenses nécessitée par telle ou telle cause.

compression


COMPRESSION, s. f. COMPRIMER, v. a. [Konprè-cion, en vers, ci-on; konpri-mé.] Compression, est l'action de comprimer, ou l'éfet de cette action. Comprimer, c'est presser avec violence, resserrer. "Compression de l'air: on comprime l'air dans un fusil à vent.

Synonymes et Contraires

compression

nom féminin compression
2.  Action de serrer fortement.
Traductions

compression

compression

compression

דחיסה (נ), הדחסה (נ), הידחסות (נ), כבישה (נ), לחיצה (נ), מעיכה (נ), פחיסה (נ), ציפוף (ז), כְּבִישָׁה, לְחִיצָה, דְּחִיסָה

compression

compressie, bezuiniging, druk [motor], inkrimping, samenpersing

compression

compresión

compression

壓縮

compression

komprese

compression

압축

compression

[kɔ̃pʀesjɔ̃] nfcompression; [crédit] → reduction