comptable

(Mot repris de comptables)

comptable

[ kɔ̃tabl] adj.
1. Qui tient des comptes : Agent comptable.
2. Qui relève de la comptabilité : Bilan comptable.
3. Fig. Qui est moralement responsable : Le garagiste est comptable de ses réparations devant ses clients.
n.
Personne dont la profession est de tenir les comptes.

COMPTABLE

(kon-ta-bl') adj.
Qui a des comptes à tenir et à rendre. Officier, agent comptable. Où l'on tient et rend des comptes. Emploi, place comptable. Quittance comptable, quittance en bonne forme et pouvant être reçue dans un compte pour le justifier.
Fig.
Il est de tout son sang comptable à la patrie, Chaque goutte épargnée a sa gloire flétrie [CORN., Hor. III, 6]
Le pouvoir absolu n'a rien de redoutable, Dont à sa conscience un roi ne soit comptable [ID., Perthar. II, 3]
J'en suis comptable à tout le monde [ID., Tite et Bér. I, 4]
Les rois de leurs faveurs ne sont jamais comptables [ID., D. San. I, 5]
Elles [les personnes du monde] ne comptent être maîtresses de leurs actions que parce qu'elles croient n'en être comptables à personne [MASS., Profession religieuse, sermon 3]
C'est de le rendre comptable de ses actions à lui-même [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Il doit savoir que ce n'est point ainsi qu'on écrit l'histoire, qu'on est comptable de la vérité à toute l'Europe [VOLT., Lett. Schouvalof, 9 nov. 1761]
Si dans un long ouvrage le poëte ne me laissait rien désirer de cette justesse, de cet ordre, de cette clarté, de cette élégance dont la prose est toujours comptable [DESFONTAINES, Dissert. sur le poëme épique.]
S. m. Celui qui est tenu de rendre compte de deniers et de leur emploi. Un bon comptable.
C'est le seul exemple d'un comptable de deniers publics avec qui ses maîtres et le public perdent, sans que sa probité en ait reçu le plus léger soupçon [SAINT-SIMON, 72, 177]
Terme d'administration militaire. Fonctionnaire autorisé à un maniement de valeurs en matières.

REMARQUE

  • Comptable, appliqué aux personnes, régit non-seulement à, comme le montrent les exemples, mais aussi envers : Nous sommes comptables de nos talents envers la patrie.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Fut ordonné le dit tresorier maire de la cité de Bordeaux ; et pareillement fut aussi ordonné Joachin Rohault contable du dit lieu, et en feit le serment en la main du dit chancellier, et le dit maire es mains d'iceux chancellier et contable [MONSTRELET, t. III, p. 36, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Ils estoient fort experimentez au maniement des finances, et fideles comptables [CARL., VI, 41]
    C'est de la vie de l'homme qu'elle est comptable seulement [MONT., II, 299]
    Les deniers du roy, lesquels il faudra qu'ils facent bons, quoiqu'il tarde, et en seront comptables [CONDÉ, Mémoires, p. 634]

ÉTYMOLOGIE

  • Compter.

comptable

COMPTABLE. adj. des deux genres. Qui est assujetti à rendre des comptes. Officier, agent comptable. Fig., Nous sommes comptables de nos talents à la patrie. Il n'est comptable à personne de ses actions.

Pièce comptable, Pièce destinée à justifier les articles d'un compte.

Il s'emploie souvent comme nom des deux genres et désigne Celui, celle qui fait profession de tenir les comptabilités. Un comptable. Une comptable.

comptable


COMPTABLE, adj. COMPTANT, adj. adv. et subst. [Kontable, Kontan; 1re lon. 2e dout. au 1er, lon. au 2d.] I. Comptable, se dit de celui qui est assujéti à rendre compte: Officier comptable. L'Ac. le dit aussi des Charges: Charge comptable. — Il est aussi subst. Les Comptables sont sujets à être recherchés. — On ne le dit guère au singulier.
   Comptable est beau au figuré, où il régit le datif (la prép. à) de la persone, et l'ablatif (la prép. de) de la chôse.
   Pour jouir d'une paix chérie
   Les cieux ne nous l'ont point prêté:
   Il est comptable à la Patrie
   Des dons qu'il tient de leur bonté.        Rousseau.
  N'avez-vous pas un absolu pouvoir
  Seigneur? - - - Oui, mais j'en suis comptable à tout le monde.       Corn.
  II. Comptant adj. ne se dit qu'avec argent: Il est riche en argent comptant. Payer argent comptant. — Adv. Payer comptant, vendre comptant. — S. m. Il a du comptant: Voila tout mon comptant. = On dit, proverbialement, Payer comptant, rendre sur le champ les bons ou les mauvais ofices qu'on a reçus.

Traductions

comptable

accountant, accountable, accounting, bookkeeperגזבר (ז), חישובי (ת), חשבונאי (נ), חשבונאי (ת), מנהל חשבונות (ז), ספיר (ת), פנקסן (ז), פנקסני (ת), גִּזְבָּר, חֶשְׁבּוֹנַאי, חֶשְׁבּוֹנָאִי, חִשּׁוּבִי, סָפִיר, פִּנְקְסָן, פִּנְקְסָנִי, מְנַהֵל חֶשְׁבּוֹנוֹתaccountant, boekhouder/-dster, boekhouderúčetnícontabilista, contadorλογιστήςбухгалтерragioniere, computistico, contabileمُحاسِبbogholderBuchhaltercontable, contadorkirjanpitäjäračunovođa会計士회계사regnskapsførerksięgowyrevisorนักบัญชีmuhasebecikế toán viên会计师счетоводител (kɔ̃tabl)
nom masculin-féminin
personne qui calcule les gains et les dépenses

comptable

[kɔ̃tabl]
nmfaccountant
Il est comptable → He's an accountant.
adjaccounting