comptoir

(Mot repris de comptoirs)

comptoir

[ kɔ̃twar] n.m.
1. Table longue sur laquelle les marchands étalent ou découpent leurs marchandises.
2. Table élevée et étroite sur laquelle on sert les consommations dans un café (par opp. à salle ou terrasse) : Boire un café au comptoir.
3. Établissement de commerce fondé autrefois en pays étranger : Les comptoirs français des Indes.
4. Établissement commercial et financier : Comptoir des entrepreneurs.
5. En Suisse, foire-exposition.

COMPTOIR

(kon-toir) s. m.
Table petite ou grande sur laquelle le marchand compte son argent et où il l'enferme, et sur laquelle il fait voir la marchandise qu'on lui demande à acheter.
La chambre, bien cadenassée, Permettait de laisser l'argent sur le comptoir [LA FONT., Fabl. XII, 3]
Demoiselle, dame de comptoir, demoiselle, dame qui est assise au comptoir et qui y travaille et répond aux chalands. Dans une grande maison de commerce, l'endroit où se font les recettes. Fig. Passer sa vie derrière un comptoir, vivre obscurément dans les affaires du petit commerce.
Bureau général de commerce, établi en différentes localités de l'Inde ou de l'Afrique et ailleurs pour différentes nations de l'Europe.
Venise avait eu des comptoirs autrefois sur les bords du Tanaïs [VOLT., Mœurs, 119]
Établissement secondaire d'une maison de commerce, de banque.
le buisson, le canard et la chauve-souris, Voyant tous trois qu'en leur pays Ils faisaient petite fortune, Vont trafiquer au loin, et font bourse commune ; Ils avaient des comptoirs, des facteurs, des agents [LA FONT., Fabl. XII, 7]
Comptoir de la banque, succursale de la banque de France dans les principales villes de province. Comptoir national d'escompte, sorte de banque créée pour aider le commerce par l'escompte de ses effets.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Aucuns siens serviteurs lui avoient rapporté que ilz l'avoient veu furiller et aler autour le dit comptouoir [DU CANGE, computatorium.]
  • XVe s.
    Après entrer je le voye En ung comptouer qu'il avoit [CH. D'ORL., Bal. 140]
    Le dit petit enfant au comptoir [bureau] estant où notre clerc escrivoit [LOUIS XI, Nouv. XXIII]
  • XVIe s.
    Ces deux aiderent à le porter [le mari] jusques dans sa chambre, où une foulle de parens et de voisins accourans, le roi fut reduit dans le contouer accompagné de son second [D'AUB., Hist. II, 332]
    Il falut ouvrir la porte, cacher les trois compagnons dans un comptoir [ID., Conf. I, 8]
    M. Le Coq, procureur en cour d'Eglise, en serrant certains papiers qui estoient sur son contoir [PARÉ, VIII, 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Compter.

comptoir

COMPTOIR. n. m. Sorte de bureau ou de table longue et étroite sur laquelle le marchand comptait autrefois l'argent et où maintenant le vendeur étale la marchandise. Demoiselle, dame de comptoir, Demoiselle ou Dame qui est mise au comptoir pour recevoir l'argent ou servir l'acheteur. Le comptoir du marchand de vin, Où il débite le vin.

Il se disait, en termes de Commerce et de Banque, du Lieu où travaillent les commis, où se font et se reçoivent les paiements, etc. C'est ainsi qu'on dit encore Comptoir d'escompte. On dit plutôt aujourd'hui Bureau. Il se dit également du Bureau général de commerce d'une nation en pays étranger. Les Hollandais ont plusieurs comptoirs dans les Indes. Plusieurs des nations de l'Europe ont des comptoirs en Asie.

comptoir

Le comptoir, Diribitorium. B.

La table et le comptoir où anciennement les argentiers comptoient, Trapeza, Mensa, Telonium.

comptoir


COMPTOIR, s. m. [Kon-toar; 1re lon. 2e dout.] 1°. Table où il y a ordinairement un tiroir fermant à clef, et dont les marchands se servent pour compter l'argent qu'ils reçoivent, ou pour le serrer. Il sert aussi à étaler les marchandises. = 2°. Chambre où travaillent les Commis d'un Négociant. = 3°. Bureau général d'une Factorerie de Marchands, en Afrique, ou dans les Indes: Les Hollandais ont plusieurs Comptoirs dans les Indes.

Traductions

comptoir

counter, godown, post, desk, barדלפק (ז), דֶּלְפֵּקtoonbank, buffet, bar, bijkantoor, filiaal, handelsverenigingpult, přepážkaAusschank, Tresenприлавокbancone, bancoطَاوِلَة بَيْعdiskπάγκος πωλήσεωνmostradortiskipultカウンター카운터telleverkladabalcãokontraเคาน์เตอร์tezgahquầy柜台брояч計數器 (kɔ̃twaʀ)
nom masculin
meuble long et étroit le comptoir d'un café

comptoir

[kɔ̃twaʀ] nm
[magasin] → counter
[café] → counter, bar
au comptoir → at the bar
(colonial)trading post