concevoir

concevoir

v.t. [ lat. concipere ]
1. Se représenter par la pensée : Je conçois avec peine que l'on ne se mobilise pas contre la pollution comprendre admettre
2. Élaborer dans son esprit en vue d'une réalisation : L'architecte a conçu le lotissement pour que les habitants aient tous un accès à la forêt créer, imaginer, penser
3. Sout. Sentir naître en soi un sentiment, une idée : Elle a conçu une très vive amertume de votre refus éprouver, ressentir
4. Litt. Accomplir l'acte sexuel par lequel sera engendré un enfant ; être enceinte, en parlant d'une femme : Nous avons conçu notre enfant en mai.
Bien, mal conçu,
bien, mal adapté à l'usage qu'on doit en faire : Une habitation bien conçue agencée, organisée

concevoir


Participe passé: conçu
Gérondif: concevant

Indicatif présent
je conçois
tu conçois
il/elle conçoit
nous concevons
vous concevez
ils/elles conçoivent
Passé simple
je conçus
tu conçus
il/elle conçut
nous conçûmes
vous conçûtes
ils/elles conçurent
Imparfait
je concevais
tu concevais
il/elle concevait
nous concevions
vous conceviez
ils/elles concevaient
Futur
je concevrai
tu concevras
il/elle concevra
nous concevrons
vous concevrez
ils/elles concevront
Conditionnel présent
je concevrais
tu concevrais
il/elle concevrait
nous concevrions
vous concevriez
ils/elles concevraient
Subjonctif imparfait
je conçusse
tu conçusses
il/elle conçût
nous conçussions
vous conçussiez
ils/elles conçussent
Subjonctif présent
je conçoive
tu conçoives
il/elle conçoive
nous concevions
vous conceviez
ils/elles conçoivent
Impératif
conçois (tu)
concevons (nous)
concevez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais conçu
tu avais conçu
il/elle avait conçu
nous avions conçu
vous aviez conçu
ils/elles avaient conçu
Futur antérieur
j'aurai conçu
tu auras conçu
il/elle aura conçu
nous aurons conçu
vous aurez conçu
ils/elles auront conçu
Passé composé
j'ai conçu
tu as conçu
il/elle a conçu
nous avons conçu
vous avez conçu
ils/elles ont conçu
Conditionnel passé
j'aurais conçu
tu aurais conçu
il/elle aurait conçu
nous aurions conçu
vous auriez conçu
ils/elles auraient conçu
Passé antérieur
j'eus conçu
tu eus conçu
il/elle eut conçu
nous eûmes conçu
vous eûtes conçu
ils/elles eurent conçu
Subjonctif passé
j'aie conçu
tu aies conçu
il/elle ait conçu
nous ayons conçu
vous ayez conçu
ils/elles aient conçu
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse conçu
tu eusses conçu
il/elle eût conçu
nous eussions conçu
vous eussiez conçu
ils/elles eussent conçu

CONCEVOIR

(kon-se-voir) , je conçois, tu conçois, il conçoit, nous concevons, vous concevez, ils conçoivent ; je concevais ; je conçus ; je concevrai ; je concevrais ; conçois, concevez, qu'ils conçoivent ; que je conçoive, que tu conçoives, qu'il conçoive, que nous concevions, que vous conceviez, qu'ils conçoivent ; que je conçusse ; concevant ; conçu v. a.
Devenir enceinte, en parlant de la femme et des femelles des animaux. Le sein qui nous a conçus.
Un sceptre que jadis vos pères ont reçu De ce fameux mortel que la terre a conçu [RAC., Phèd. II, 2]
Absolument. Dès l'instant qu'une femme a conçu.
La sainte Vierge ayant conçu du Très Haut [BOSSUET, II, Concept.]
Fig. Former en soi, en son cœur, en son esprit.
Et d'apaiser leur dieu j'ai conçu la pensée [RAC., Athal. II, 5]
Et malgré les soupçons que vous avez conçus [CORN., Nicom. III, 8]
Le généreux espoir que j'en avais conçu [ID., Poly. II, 2]
Tu me parles déjà d'un bienheureux retour, Et dans tes déplaisirs tu conçois de l'amour [ID., Cinna, IV, 6]
L'un conçoit de l'envie, et l'autre de l'ombrage [ID., Poly. III, 1]
Mon esprit en conçoit une mâle assurance [ID., Hor. II, 1]
Sans que tes pareils en conçussent d'effroi [ID., Pomp. IV, 4]
Et concevez des vœux dignes d'une Romaine [ID., Hor. I, 1]
Soit afin que les belettes En [des aigrettes] conçussent plus de peur [LA FONT., Fabl. IV, 6]
Mon père ignorait jusqu'au nom de Monime Quand je conçus pour elle un amour légitime [RAC., Mithr. I, 1]
J'ai conçu pour mon crime une juste terreur [ID., Phèd. I, 3]
Mon cœur même en conçut un malheureux augure [ID., Brit. I, 1]
N'en aurions-nous conçu qu'une vaine espérance ? [VOLT., Zaïre, I, 1]
Absolument. Des esprits légers ne veulent pas se donner la peine de concevoir. Pour être clair il ne faut pas concevoir à demi.
Penser, croire.
Quant aux raisons d'État qui vous font concevoir Que nous craignons en vous l'union du pouvoir [CORN., Nicom. II, 3]
Il est vrai, je n'ai pu concevoir sans effroi Que Bajazet pût vivre et n'être plus à moi [RAC., Baj. II, 5]
Soit qu'il [l'homme] fût conçu agir en conséquence de la propre nécessité de l'être absolu [BOULLAINVILLIERS, Réfut. de Spinosa, p. 198]
Comprendre, saisir.
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement [BOILEAU, Art poét. I]
Ils conçoivent une période par le mot qui la commence [LA BRUY., I]
Absolument. Il a l'esprit vif, il conçoit facilement.
Comme les yeux ont besoin de lumière pour voir, l'esprit aussi a besoin d'idées pour concevoir [MALEBR., Recherche, VI, 1]
Je ne le conçois point, donc il est impossible, Vrai syllogisme d'ignorant [LA MOTTE, Fabl IV, 17]
Se rendre raison de quelque chose, ne s'en plus étonner.
Concevez-vous un pareil procédé ? Je conçois mal, seigneur, ce qu'il faut ce que j'en pense [CORN., Nicom. III, 4]
Je conçois vos douleurs [RAC., Androm. III, 4]
Je conçois vos raisons mieux que vous ne pensez [ID., Baj. III, 6]
J'ai mes raisons, Narcisse, et tu peux concevoir Que je lui vendrai cher le plaisir de la voir [ID., Brit. II, 2]
Je conçois vos bontés par ses remercîments [ID., ib. III, 8]
.... J'entends que votre cœur soupire Et j'ai conçu l'adieu qu'elle vient de vous dire [ID., Mithr. I, 5]
Vois l'homme en Mahomet ; conçois par quel degré Tu fais monter aux cieux ton fantôme adoré [VOLT., Fanat. I, 4]
Familièrement. Je ne vous conçois pas, je ne devine pas vos intentions.
Rédiger, exprimer. Il fallait concevoir cette clause en termes plus précis.
Se concevoir, v. réfl. Être formé dans l'esprit, dans le cœur. Les projets qui se sont conçus dans ces moments de trouble. Être compris, expliqué. Un pareil procédé ne se peut concevoir.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Cil conçut Anseys en la fille au vachier [, Sax. IV]
    E la dame cunchut, e puis returnad à sa maisun [, Rois, 155]
    Perisset li jors en cui je fui neiz et la nuiz en cui fut dit : Conciez est li hom [, Job, 435]
    Nekedent [néanmoins] cheient li alkant [quelques-uns] en la voie de montement, car il conzoivent orguille de la vertu [, ib. 471]
    Une virgine, dist-il, conciverat, et si enfanterat un fil, et ses nons sereit Eumanuel apeleiz.... [ST BERN., 529]
  • XIIIe s.
    L'eure soit ore la maudite, Que povres homs fu conceüs ! [, la Rose, 459]
    El [Honte] fut fille Raison la sage, Et ses peres ot non Meffez, Qui est si hidous et si lez Qu'onques o [avec] lui Raison ne jut, Mes du veoir Honte conçut [, ib. 2856]
    Male volenté ke nous arions conchieute [TAILLIAR, Recueil, p. 62]
  • XIVe s.
    Le cruelle ire que conceurent ceux de Vege [BERCHEURE, f° 46, recto.]
  • XVe s.
    Ces quatre barons de Bretagne qui representoient le duc et qui concevoient bien toutes ces affaires, avoient mis ces doutes en avant [FROISS., II, II, 82]
    Afin que mieux soient conceutes les choses que j'ai à dire [MONSTRELET, liv. I, ch. 47]
  • XVIe s.
    Qui eust pensé que l'on peust concevoir Tant de plaisir pour lettres recevoir ? [MAROT, I, 370]
    Ceulx qui ont conceu quelque bonne peur des ennemis [MONT., I, 64]
    Ils sont plus aysez à concevoir qu'un conte de Boccace [ID., I, 180]
    Ils trompent l'esperance qu'on a conceue [ID., I, 181]
    Ce qu'un tesmoing deposoit, ce qu'un juge ordonnoit, estoit conceu en cette forme de parler [ID., IV, 183]
    Agis n'advoua point pour son filz l'enfant qu'elle feit, disant qu'elle l'avoit conceu d'Alcibiades [AMYOT, Agésil. 3]
    Pompeius, comme voulant reparer à l'envie que l'on en eust peu concevoir contre Caesar, pour l'amitié qu'il luy portoit, dit.... [ID., Pomp. 81]
    [Cette confession fut imprimée] pour en termes exprés et conceus faire renoncer à plusieurs la creance des reformez [D'AUB., Hist. I, 49]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. concebre ; espagn. concebir ; ital. concepire ; du latin concipere, de cum, avec, et cipere pour capere, prendre (voy. CAPABLE). Conciez, participe, vient de conceptus ; conceü suppose une forme barbare conceputus ( le 1er u est un u long ).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CONCEVOIR. Ajoutez :
    Se concevoir, avoir la conception, l'intelligence de soi-même.
    Sans cesse il [l'esprit] s'efforce, il s'anime, Pour sonder ce profond abîme, Il épuise tout son pouvoir ; C'est vainement qu'il s'inquiète ; Il sent qu'une force secrète Lui défend de se concevoir [LAMOTTE, Odes, l'Homme.]

    ÉTYMOLOGIE

    • Ajoutez. La forme fictive conceputus se trouve réalisée dans le roumain conceput au masculin, conceputa au féminin, de concepere.

concevoir

CONCEVOIR. (Il se conjugue comme APERCEVOIR.) v. tr. Commencer à porter en soi, en parlant d'une Femme enceinte. Le sein qui vous a conçu. Absolument, Une femme qui a passé l'âge de concevoir.

Il se dit figurément de l'Opération par laquelle l'esprit crée, invente, imagine. Concevoir une idée, un projet, une entreprise, un plan. Cet ouvrage lui a donné plus de peine à exécuter qu'à concevoir. Un ouvrage bien conçu.

Il se dit de même en parlant des Passions, des sentiments, des mouvements de l'âme. Concevoir de l'espérance, des espérances. Concevoir de l'horreur, du dépit, de la haine, de l'aversion. Concevoir des soupçons. Concevoir de l'amour, de l'estime, de l'amitié, du mépris pour quelqu'un.

Il signifie en outre Comprendre, entendre bien quelque chose, en avoir une juste idée. Je conçois bien ce que vous me dites. Je ne conçois rien à cela. C'est une chose difficile à concevoir. Je conçois qu'il n'ait pas été satisfait de votre conduite. Absolument, Il a l'esprit vif, il conçoit facilement.

Il signifie aussi Exprimer en certains termes. Dans ce sens il n'est guère d'usage qu'au participe passé. Cet article était conçu en termes obscurs.

concevoir

Concevoir, Concipere.

Quand la femelle estant pleine, conçoit derechef, Superfoetare.

¶ Concevoir en son esprit, Animo imbibere, Concipere animo.

Qui sçait la maniere de concevoir les actions, Cautor formularum.

Ce qui est conceu, Conceptus.

Le lieu où est quelque chose conceuë et gardée, Conceptaculum.

Synonymes et Contraires

concevoir

verbe concevoir
Traductions

concevoir

conceive, design, form, imagine, deviseontwerpen, bevatten, ontvangen, bedenken, begrijpen, inzien, koesteren, zwanger worden, opvatten, uitdenken, vatten, verzinnenהרה (פ'), התעבר (התפעל), הָרָהdesignen, ersinnenσυλλαμβάνω, επινοώconcepire, congegnare, progettare, escogitareيَبْتَكِرُvymysletudtænkeidearlaatiaosmisliti考案する궁리하다finne påwymyślićidealizarразрабатыватьtänka utคิดขึ้นใหม่tasarlamaknghĩ ra策划設計 (kɔ̃səvwaʀ)
verbe transitif
1. imaginer, créer concevoir une machine
2. se faire une idée de, comprendre Je conçois qu'il n'ait pas envie de venir.

concevoir

[kɔ̃s(ə)vwaʀ]
vt
[+ idée, projet] → to conceive, to conceive of
[+ méthode, plan d'appartement, décoration] → to plan, to design
maison bien conçue → well-designed house, well-planned house
maison mal conçue → badly-designed house, badly-planned house
[+ enfant] → to conceive
vi [femme] → to conceive [kɔ̃s(ə)vwaʀ] vpr/pass
(= être imaginable, pouvoir se représenter) → to be conceivable
Cela ne peut pas se concevoir dans un tel contexte → It's inconceivable in such a context.
(= être compréhensible) ça se conçoit → it's understandable
Il ne voulait pas être loin de ses enfants, ce qui se conçoit parfaitement → He didn't want to be far away from his children, which is perfectly understandable.