concile

(Mot repris de conciles)

concile

n.m. [ lat. concilium, assemblée ]
Dans la religion catholique, assemblée d'évêques et de théologiens, qui décident des questions de doctrine et de discipline religieuses.

CONCILE

(kon-si-l') s. m.
Assemblée d'évêques et de docteurs pour statuer sur des questions de doctrine, de discipline.
Les apôtres tiennent le concile de Jérusalem [BOSSUET, Hist. I, 10]
Telle fut la décision du concile de Latran, le plus grand et le plus nombreux qui ait jamais été tenu, dont l'autorité est si grande que la postérité l'a appelé par excellence le concile général [BOSSUET, Variat. XV, § 136]
Concile oecuménique ou général, assemblée qui représente toute l'Église du monde catholique. Concile national, concile composé des évêques d'une nation. Concile provincial, concile tenu par les évêques d'une province ecclésiastique ; l'archevêque préside. Concile diocésain, assemblée des bénéficiers d'un diocèse ; on le nomme ordinairement synode.
Actes et décisions des conciles. On a fait plusieurs éditions des conciles.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Par le conseil Tyebaut a fait li rois escrire, Les letres et les chartres fist seeller en cire, Les barons fist venir de trestout son empire ; à Meleun en France tint li rois son concire [assemblée] [, Roman de Rou, ms. p. 123, dans LACURNE]
    Pruveires e diacnes, plusurs en i ot pris, Larruns, murdreiseürs en la rei prisun mis ; Qu'areté mult suvent erent par le païs, As cunciles [tribunaux] mené là ù lur ert asis [, Th. le mart. 26]
    Quand ot [apprend] li reis Henris de la pape conter Qu'il feseit par ses briefs les evesques mander, A Clarendune ad fait sun cuncilie [conseil] asembler [, Th. le Mart. 65]
  • XIIIe s.
    Et fit assambler un concile general de tous les ordenes desous la loi de Rome [, Chr. de Rains, 88]
  • XVIe s.
    Les rois ont de tout temps assemblé ou fait assembler synodes ou conciles provinciaux et nationaux [P. PITHOU, 10]
    Les conciles generaux ne se doivent assembler ny tenir sans le pape, toutesfois il n'est estimé estre par dessus le concile universel [ID., 40]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. concili ; espagn. et ital. concilio ; du latin concilium, assemblée, de même radical que conciliare (voy. CONCILIER).

concile

CONCILE. n. m. Assemblée légitimement convoquée de plusieurs évêques et docteurs de l'Église catholique, pour délibérer et décider sur des questions de doctrine et de discipline. Le sacré concile. Les conciles de l'Église orientale ou de l'Église grecque. Les conciles de l'Église occidentale ou de l'Église latine. Les conciles de l'Église gallicane, etc. Ouvrir un concile. Les canons, les décrets, les décisions, les actes du concile. Le concile prononça anathème. Citer quelqu'un au concile. En appeler au futur concile.

Concile général. Voyez OECUMÉNIQUE.

Concile national, Assemblée des évêques de toute une nation.

Concile provincial, Assemblée des évêques d'une province ecclésiastique.

Il se prend pour les Décrets et les canons rédigés dans un concile. Recueil des conciles. Collection des conciles.

concile

Concile, Concilium.

Concile general ou universel, Concilium oecumenicum.

Assembler le concile, Cogere concilium, vel conuocare.

S'assembler au concile, Coire in concilium.

Denoncer le concile, Indicere concilium.

Tenir concile, Habere concilium.

concile


CONCILE, s. m. [Koncile; 1re lon. 2e e muet.] Assemblée de plusieurs Évêques de l'Église Catholique, pour délibérer et décider sur des questions de Doctrine et de Discipline. Concile Provincial, National, Général, Écuménique. Les Sessions, les Canons, les Décrets, les Actes d'un Concile, etc. = Il se prend quelquefois pour les Décrets et les Canons eux-mêmes. Recueil ou Collection des Conciles.

Traductions

concile

council

concile

consejo

concile

Rat

concile

consiglio

concile

совет

concile

raad

concile

conselho

concile

المجلس

concile

rada

concile

Съвет

concile

理事会

concile

理事會

concile

Rada

concile

Rådet

concile

המועצה

concile

審議会

concile

협의회

concile

Rådet

concile

[kɔ̃sil] nmcouncil