concours

(Mot repris de concourrait)

concours

n.m. [ lat. concursus, rencontre ]
1. Ensemble d'épreuves mettant en compétition des candidats, pour un nombre limité de places : L'Administration recrute sur concours.
2. Compétition organisée pour attribuer un prix, dans les domaines sportif, culturel : Concours hippique. Concours de triple saut.
3. Jeu ouvert à tous et doté de lots : Les réponses au concours sont à envoyer sur papier libre.
4. Action de coopérer, d'aider : Offrir, prêter son concours. Avec le concours de qqn aide, secours
Concours général,
concours annuel entre les meilleurs élèves des lycées de France.
Hors concours,
qui n'est plus autorisé à concourir en raison de sa supériorité.
Un concours de circonstances,
une simultanéité d'événements entièrement fortuite.

CONCOURS

(kon-kour ; l's ne se lie pas : un concours odieux, dites : un kon-kour odieux) s. m.
Action d'une foule qui se porte vers un point ; affluence. Le concours des curieux était très grand.
L'audace d'une femme arrêtant ce concours.... [RAC., Athal. I, 1]
Je voulais éviter cette foule importune ; Au devant de mes pas le concours s'est grossi [M. J. CHÉNIER, Gracques, I, 5]
Me refusant d'abord à ce concours d'hommages [DUCIS, Hamlet, IV, 7]
Un concours pénitent de dévots pèlerins, De l'Helvétie entière inonde les chemins [MASSON, Helvétiens, V]
Action de se trouver ensemble, rencontre. Un concours de voyelles formant un hiatus. Le favorable concours des circonstances. Le monde, formé, suivant Démocrite, par le concours des atomes.
Fuyez des mauvais sons le concours odieux [BOILEAU, Art p. I]
Formé par un concours fortuit des premiers corps [BOSSUET, Hist. II, 1]
Coïncidence. Le concours de deux époques. Terme de géométrie. Le concours de deux lignes, leur intersection.
Terme de jurisprudence. Se dit lorsque plusieurs prétendent droit à un même objet. Concours entre créanciers. Concours de priviléges, lorsque plusieurs créanciers privilégiés se disputent la priorité. Concours d'actions, lorsque plusieurs actions concourent pour obtenir un même résultat.
Action de concourir, de coopérer à un résultat.
[Ces choses] dépendent du concours de deux causes [DESC., Médit. 4]
Et prêtant son concours à ce fameux ouvrage [ROTROU, St-Gen. IV, 2]
Il veut que Dieu l'y soutienne par un concours extraordinaire [BOURD., Carême, I, Tentat. 197]
Il fallait qu'il y eût un certain concours entre les opérations de l'âme [BOSSUET, Conn. de Dieu, 1]
Terme d'administration. Concours de l'État, des communes, intervention financière dans l'exécution des travaux publics, dans une entreprise.
Lutte dans laquelle plusieurs concurrents se disputent des prix, des primes, des chaires ; épreuve entre ceux qui prétendent à un emploi, à l'exécution d'une œuvre d'art. Le concours est ouvert. Un brillant concours. Mettre une chaire au concours. Concours général, et, absolument, concours, compositions, par classes respectives, entre l'élite des élèves des lycées et colléges de Paris et du lycée de Versailles. Dispute ou examen qui se fait à Rome pour obtenir certains bénéfices vacants.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Quand il se fait un concours [réunion] de plusieurs personnes pour quelque occasion [AMYOT, De la curiosité, 22]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. concurso ; ital. concorso ; du latin concursus, de cum, et cursus, cours.

concours

CONCOURS. n. m. Action de tendre vers un même but, de coopérer. L'humidité ne favorise la végétation que par le concours de la chaleur. Le concours des deux Chambres est nécessaire à la confection des lois. Cette mesure exige le concours de l'autorité civile et de l'autorité militaire. Le concours de l'État dans les travaux faits par les communes.

Il se prend aussi pour Réunion, rencontre. Selon le système d'Épicure, l'univers aurait été formé par le concours fortuit des atomes. Un concours de circonstances favorables. Le concours d'événements si extraordinaires ne peut aisément s'expliquer. Ce résultat dépendait du concours de deux choses.

Il signifie encore Affluence de monde en quelque endroit. Grand concours de peuple. Un immense concours de spectateurs.

Il se dit également, en parlant de la Lutte de plusieurs personnes qui se disputent un prix, une place, etc. Ouvrir un concours. Mettre au concours l'exécution d'un monument, d'une statue, etc. Se présenter au concours. Être admis au concours. Concours de peinture, etc. Concours universitaires. Le programme du concours ouvert par une académie. Les ouvrages envoyés, présentés au concours. Le concours restera ouvert jusqu'à telle époque, sera fermé à telle époque.

Concours général ou Grand concours, Lutte par classes respectives entre les meilleurs élèves des lycées de Paris et ceux des départements. Les compositions du concours. Il obtint le prix d'honneur de philosophie au Concours général. La distribution des prix du Grand concours.

Concours agricoles généraux, régionaux ou départementaux, Exposition des produits de l'agriculture ou de l'élevage, à la suite de laquelle ces produits sont primés et les producteurs récompensés.

concours


CONCOURS, s. m. [kon-koûr; deux longues.] 1°. Action par laquelle on concourt. Le concours de Dieu avec ses Créatures, du Soleil, des Astres avec les caûses inférieures. = 2°. Dispute pour une chaire, pour un Bénéfice. Mettre au concours. = 3°. Afluence de monde. Grand concours de peuple, de monde. = 4°. En Physique, rencontre: le concours des arômes; en Gramaire, le concours des voyelles. — * De concours, pour, de concert, n'est pas suivant l'usage. "Le Primat dénonça Cobham, et de concours avec ses trois sufragans... le condamna au feu. Hist. d'Angl. Il falait dire, avec le concours de, etc.

Synonymes et Contraires

concours

nom masculin concours
2.  Épreuve opposant des concurrents.
3. 
Concours de circonstances.
Traductions

concours

Wettbewerb, Preisausschreiben, Konkurrenz‐Prüfung, Konkurrenz-Prüfung, Konkurrenzcompetition, contestwedstrijd, concours, match, competitie, gelijkgerechtigdheid, samenwerking, steun, toeloop, vergelijkend examenבחינת מיון (נ), הסתייעות (נ), התחרות (נ), חידון (ז), מבחן מיון (ז), חִידוֹן, הִתְחָרוּת, הִסְתַּיְּעוּתkompetisie, wedstrydconcurssoutěž, konkurz, soupeřeníαγώνας, διαγωνισμός, ανταγωνισμόςkonkurso, kunagadoconcurso, competición, competencia, contiendaconcorso, garaagon, pugnacertame, concurso, competiçãoматч, соревнованиеtävlingمُسَابَقَة, مُنَافَسَةkonkurrencekilpailunatjecanje競争경연, 경쟁konkurransekonkurencja, konkursการแข่งขันyarışmacuộc thi, sự cạnh tranh竞争, 论争 (kɔ̃kuʀ)
nom masculin
1. épreuve, compétition passer un concours
2. aide, participation réussir grâce au concours de qqn

concours

[kɔ̃kuʀ]
vb
voir concourir
nm
(= épreuve) → competition
un concours de chant → a singing competition
(ÉDUCATION)competitive examination
recrutement par voie de concours → recruitment by competitive examination
voir hors
(= assistance) → help, assistance
apporter son concours à → to give one's support to
concours de circonstances → combination of circumstances
par un heureux concours de circonstances → by a happy coincidence
concours hippique nmhorse show