concret, ète

CONCRET, ÈTE1

(kon-krè, krè-t') adj.
Terme didactique. Qui a une consistance plus ou moins solide, par opposition à fluide. Les coquilles fossiles liées par une vase plus ou moins concrète.
Terme de grammaire et de logique. Terme concret, celui qui exprime une qualité considérée dans un sujet, par exemple un papier rouge, par opposition à terme abstrait, celui qui exprime une qualité séparée du sujet, par exemple la rougeur. Verbe concret, celui qui par l'analyse peut se résoudre en deux termes : le verbe être et un attribut. Aimer est un verbe concret, car il se décompose en être aimant.
Terme d'arithmétique. Nombre concret, nombre qui exprime l'espèce d'unités : dix soldats, cent moutons sont des nombres concrets ; dix, cent sont des nombres abstraits.
Terme de philosophie. Science concrète, science qui a pour domaine un objet particulier, par opposition à science abstraite, celle qui s'occupe des lois générales d'un certain domaine. La géologie est une science concrète, ayant pour sujet la terre, et la chimie est une science abstraite, ayant pour objet les lois générales de la composition et de la décomposition moléculaires.

REMARQUE

  • L'Académie écrit concrète avec un seul t, et muette avec deux t, ce qui n'est pas conséquent.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La liqueur demeure concrette et glacée [PARÉ, XVIII, 44]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. concret ; espagn. et ital. concreto ; du latin concretus, du supin concretum, de concrescere, se réunir, de cum, et crescere, croître : croître avec.