concupiscible

CONCUPISCIBLE

(kon-ku-pi-ssi-bl') adj.
Terme de scolastique. Appétit concupiscible, l'inclination qui porte l'âme vers ce qu'elle considère comme un bien.
Les philosophes appellent appétit concupiscible celui où domine le désir [BOSSUET, Conn. de Dieu, I, 6]
Les anciens philosophes, en analysant l'âme humaine, y admettaient trois facultés, la concupiscible, l'irascible et la raisonnable [BERN. DE ST-P., Harm. liv. V, harm. anim.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Que l'appetit concupiscible se concorde, conforme et obeisse à raison [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
    L'autre puissance est concupiscible, et generalement tout appetit sensitif [ID., Eth. 31]
  • XVIe s.
    La partie intelligente [de l'âme] resiste bien souvent à la concupiscible et irascible [AMYOT, De la vertu morale, 4]
    La faculté concupiscible [PARÉ, XV, 52]
    La vertu concupiscible ou desireuse [ID., XVIII, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Concupiscibilis (voy. CONCUPISCENCE)

concupiscible

CONCUPISCIBLE. adj. des deux genres T. de Philosophie scolastique. Il n'est guère usité que dans cette locution, Appétit concupiscible, Faculté par laquelle l'âme se porte vers ce qu'elle considère comme un bien; et on l'oppose à l'Appétit irascible. L'amour, la joie, etc., appartiennent à l'appétit concupiscible.