conférence

(Mot repris de conférences)

conférence

n.f. [ du lat. conferre, réunir ]
1. Entretien qui réunit deux ou plusieurs personnes pour traiter d'une question : Elle est en conférence avec ses collaborateurs réunion
2. Réunion de diplomates, de chefs de gouvernement ou de ministres, en vue de régler un problème politique d'ordre international : Une conférence au sommet.
3. Exposé traitant de questions littéraires, religieuses, scientifiques et fait en public : Cet explorateur a donné plusieurs conférences sur son expédition causerie
Conférence de presse,
réunion au cours de laquelle une ou plusieurs personnalités répondent aux questions des journalistes.

CONFÉRENCE

(kon-fé-ran-s') s. f.
Comparaison, collation. Conférence des ordonnances, des textes, comparaison faite pour en établir les rapports ou les différences.
Action de traiter d'un objet quelconque entre deux ou plusieurs personnes.
Sans vouloir de lieu neutre à cette conférence [CORN., Sertor. I, 2]
J'ai besoin avec vous d'un peu de conférence [ID., Pulch. I, 4]
Dans la conférence que j'eus avec lui [PASC., Prov. 5]
Il a eu de grandes conférences avec le roi [SÉV., 293]
On tint conférence à Constance [BOSSUET, Var. 4]
Réunion de diplomates pour traiter ensemble. La conférence de Londres. Île de la conférence, île des Faisans, sur la Bidassoa, où se tinrent les conférences pour la paix des Pyrénées et le mariage de Louis XIV.
Réunion où les jeunes étudiants s'exercent à la discussion. Des conférences de droit.
Sorte de leçons familières que donne un professeur.
M. Régis, étant parti de Paris avec une espèce de mission de son maître, alla établir la nouvelle philosophie à Toulouse par des conférences publiques [FONTEN., Régis.]
Maître de conférences, professeur de l'école normale de Paris.
Instructions religieuses, faites sur un certain sujet et adressées à un certain public. Les Conférences de Massillon. Instruction religieuse qui se fait à deux, et dans laquelle celui qui pose les objections s'appelle l'avocat du diable.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La suffisance ordinaire des femmes n'est pas pour respondre à cette conference et communication, nourrice de l'amité [MONT., I, 210]
    La vie commune doibt avoir conference [rapport, ressemblance] aux aultres vies [ID., IV, 131]
    Il estoit de grande lecture, l'abondance de laquelle l'a porté à trop de conference des choses anciennes aux presentes [D'AUB, Hist. préf. 4]
    Ces deux galants arrestez furent mis en diverses prisons, pour obvier à la conference [CARL., VI, 19]
    La Grece jusqu'à ce temps n'avoit pas eu grande conference [rapports] avec les Romains [AMYOT, Flamin. 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. conferencia ; ital. conferenza ; du latin conferentia (voy. CONFÉRER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CONFÉRENCE. - SYN. CONFÉRENCE, CONGRÈS., Le congrès est une réunion de souverains ou de leurs plénipotentiaires, dans un lieu choisi, qui est d'ordinaire un terrain neutre. On peut citer : les congrès de Troppau et de Laybach, en 1820 et 1821 ; le congrès de Vérone, en 1822 ; le congrès de Paris, qui termina la guerre de Crimée par le traité du 30 avril 1856. À la différence du congrès, la conférence a lieu entre les ministres et les ambassadeurs accrédités, sans qu'il soit besoin pour eux de nouvelles lettres de créance. La présence du souverain ou de son plénipotentiaire n'y est pas nécessaire ; l'ambassadeur ordinaire suffit. Les plus remarquables de ces conférences ont été celles de Londres de 1831-39 sur les affaires belges, et celles qui ont été tenues à Vienne en 1853 et 1854 pour prévenir la guerre entre la Russie et la Turquie.

conférence

CONFÉRENCE. n. f. Entretien que deux ou plusieurs personnes ont ensemble sur quelque affaire ou matière sérieuse. Ils eurent de longues conférences ensemble. Se rendre, se trouver à une conférence. Tenir conférence. Entrer en conférence avec quelqu'un. La conférence fut assignée à tel jour. Conférence diplomatique. Les conférences pour la paix. Les conférences pour les limites. La conférence fut rompue, fut renouée. Des conférences académiques. Conférences philosophiques.

Il se dit, dans certaines circonstances, des Diplomates réunis pour conférer ensemble. La conférence de Londres.

Il se dit aussi d'un Discours prononcé en chaire, dans lequel on examine quelque point de doctrine, de morale religieuse ou de discipline ecclésiastique. Les conférences de Massillon. Assister à une conférence. Suivre les conférences d'un prédicateur. Les Conférences de Notre-Dame.

Il se dit encore de Leçons données dans certaines écoles ou de Causeries débitées devant un public. Maître de conférences à l'École Normale. Il fit avec succès des conférences publiques. Le genre de la conférence s'est beaucoup développé en ces derniers temps. Il a fait une belle, une magistrale conférence.

Il se dit également d'une Réunion de jeunes avocats et d'étudiants, dans laquelle on discute des questions de droit, de philosophie, d'histoire et de littérature, pour s'exercer à parler en public. Former une conférence. Faire partie d'une conférence. Être d'une conférence. Aller à la conférence. Conférence des avocats.

Conférences de Saint-Vincent de Paul, Sociétés pieuses dont le but est de venir en aide aux pauvres par des aumônes matérielles ou spirituelles.

conférence


CONFÉRENCE, s. f. *CONFÉRENT, s. m. CONFÉRER, v. a. et n. [2e é fer. 3e lon. aux 2 1ers, é fer. au 3e.] Conférence, est, 1°. comparaison de deux chôses, pour voir en quoi elles conviènent, et en quoi elles difèrent. Conférence des coutumes, des textes, des passages: Conférence de la Fable avec l'Histoire. En ce sens, il ne dit guère qu'au Palais, et en quelques ocasions, parmi les Savans. Il n'est pas du discours ordinaire. = 2°. Entretien de deux ou plusieurs persones, sur quelque afaire ou matière sérieûse. "Ils eurent de grandes, de longues Conférences ensemble. "Entrer en Conférence. "Les Conférences pour la paix. "La Conférence fut rompûe, fut renouée. — Conférences Académiques. = 3°. Discours en forme de dissertation. Conférences Éclésiastiques de Massillon, d'Angers, de Paris, etc.
   *CONFÉRENT, qui confère. Vieux mot. "Théodore de Bèze se plaignait que les Prélats, au Colloque de Poissi, se fussent rendus Juges, au lieu de Conférents amiables.
   CONFÉRER, a les 2 1ers sens de Conférence. 1°. Comparer. "Conférer les lois, les coutumes: Conférer des passages; conférer un Auteur avec un aûtre. = 2°. Parler, raisoner ensemble de quelque afaire, de quelque point de doctrine. "Nous avons conféré ensemble: ils ont conféré de leurs afaires communes. = Il a un aûtre sens que Conférence n'a pas, et auquel répond le mot Collation. Pourvoir à un Bénéfice: il a droit de conférer ce Bénéfice. Doner, acorder; les Sacremens confèrent la grâce. = L'Acad. dit aussi, en parlant des Princes, conférer des grâces, des honneurs. Ils est tout au moins douteux dans cet emploi.
   I. Rem. On dit, entrer en Conférence avec. "On vous troûve levée à huit heûres... et que faites-vous? Vous êtes en Conférence avec votre cuisinier et votre maître-d'hôtel. Coyer. — Tenir des Conférences: "Ces deux hommes (le Comte de Saxe et le Chev. de Folard), que le même goût, ou plutôt, la même passion avoit unis, tenoient tous les jours ensemble des Conférences de deux ou trois heûres. Thomas.
   II. CONFÉRER, a diférens sens, suivant les diférens régimes. Conférer de, c'est parler de, s'entretenir de... Conférer à, c'est doner, acorder; conférer avec, c'est comparer, collationer. En ce dernier sens, il ne se dit guère qu'au Palais, et parmi les Savans. = Bossuet, qui employait volontiers les termes de Pratique, a dit: "Ayant conféré les exemplaires avec les Archives. Et Boileau, grand Poète; mais,
   Fils, frère, oncle, cousin et neveu de Gréfiers.
"J'ai déjà commencé à conférer les Dialogues des Orateurs avec le Latin. — Et Mallebranche: "Quand on arrange, et qu'on confère les idées des chôses, les unes avec les aûtres. — Conférer, n'est pas fort propre avec le mot idées, et l'on dirait aujourd'hui, comparer.

Synonymes et Contraires

conférence

nom féminin conférence
1.  Réunion de personnes.
2.  Exposé fait devant un public.
Traductions

conférence

Vortrag, Konferenzlecture, conference, address, discourse, speechlezing, voordracht, spreekbeurt, conferentie, bijeenkomst, college, lesהרצאה (נ), ועידה (נ), ישיבה (נ), כנס (ז), וְעִידָה, יְשִׁיבָה, כֶּנֶס, הַרְצָאָהconferènciaforedrag, konferenceprelegoconferencia pública, conferencialuento, konferenssiprelekcja, konferencjaaula, conferência letiva, preleção, conferênciaομιλία, πρες κόνφερανς, σύσκεψηлекция, совещание, конференцияconferenzaمُؤْتـَمَرkonferencekonferencija会議회의konferansekonferensการสัมมนาkonferanshội nghị会议Конференция會議 (kɔ̃feʀɑ̃s)
nom féminin
1. réunion de travail être en conférence
2. exposé oral faire une conférence sur qqch
discours devant des journalistes

conférence

[kɔ̃feʀɑ̃s] nf
conference
une conférence internationale → an international conference
conférence de presse → press conference
conférence au sommet → summit, summit conference
(= exposé) → lecture
donner une conférence → to give a lecture