confesse

confesse

n.f.
Confession : Aller, être à confesse. Revenir de confesse.

CONFESSE

(kon-fè-s') s. f.
Usité seulement dans la locution : à confesse, qui signifie à confession, c'est-à-dire dans l'acte, à l'acte de faire l'aveu de ses péchés au prêtre catholique. Étant à confesse.
M. de Longueville avait été à confesse avant que de partir [SÉV., 152]
Il a été à confesse au grand Bourdaloue [ID., 398]
Ceux-là n'allaient jamais à confesse [BOSSUET, Var. 15]
Qui du soin qu'elle prend de me gronder sans cesse Va quatre fois par mois se vanter à confesse, Et, les yeux vers le ciel, pour se le faire ouvrir, Offre à Dieu les tourments qu'elle me fait souffrir [BOILEAU, Sat. X]
On dit aussi confesse avec de. Revenir de confesse, retourner chez soi après s'être confessé.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Vous meïsmes prestres serés, Les confiesses escouterés [, Lai d'Ignaurès]
    À confesse [je] vienc, sire prestres [, ib.]
  • XIIIe s.
    Ainçois qu'il ait dit sa confesse [, Ren. 11807]
    Si s'en alerent à confesse Au temple Themis la deesse, Qui jugoit sor lor destinées De toutes choses destinées [, la Rose, 17811]
  • XVe s.
    Or ly prions tous sanz faintize Qu'il nous doint faire tel servize, Par confesse et par penitance Et par vraie repantance [, la Passion de N. S. J. C]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CONFESSER. Confesse est le féminin, pris substantivement, de l'ancien participe confès, qui signifiait celui qui s'est confessé.

confesse

CONFESSE. n. f. Action de se confesser. Il ne s'emploie que précédé de l'une des prépositions à ou de. Aller à confesse. Être à confesse. Retourner à confesse. Il vient de confesse. Il va à confesse à tel prêtre.

confesse


CONFESSE (à). Espèce d'adverbe. Aler, être, retourner à Confesse, c. à. d., aler se confesser. — Suivant l'Acad. on dit aussi, revenir de Confesse: je crois qu'on peut douter de celui-là. — On l'emploie quelque-fois avec aler, suivi de la prép. à, pour régime de la persone: il va à Confesse à un tel.
   *CONFESSE, pour Confessional, est un gasconisme, un barbarisme. "Où est M. le Curé? Il est à la Confesse: dites, au Confessional.