confirmatif

(Mot repris de confirmatives)

confirmatif

CONFIRMATIF, IVE. adj. Qui confirme. L'arrêt confirmatif du jugement. Lettres patentes confirmatives d'un privilège. Actes, titres confirmatifs.

confirmatif


CONFIRMATIF, IVE, adj. CONFIRMATION, s. f. CONFIRMER, v. act. [1re lon. 4e lon. au 2d; dans le 3e le t se prononce comme un c; cion, en vers, ci-on.] 1°. Confirmer, c'est rendre plus ferme, plus stable; confirmatif se dit de ce qui confirme; confirmation, de l'action de confirmer. "Confirmer des privilèges; la confirmation d'une Sentence, Arrêt confirmatif; Lettres-Patentes confirmatives d'un Privilège.
   2°. Confirmer se dit, en ce sens, des opinions, des sentimens. Il fut confirmé dans ce dessein, par un évènement, etc. Ce miracle le confirma dans la Foi. Confirmation et confirmatif ne sont point en usage dans ce sens.
   3°. Doner de nouvelles assurances d'une chôse. Confirmer une nouvelle. Cela ne se confirme pas: on me l'avait confirmé. "Il faut atendre la confirmation d'une nouvelle si étrange. — On pourrait dire aussi: des nouvelles confirmatives des premières. "Cela a besoin de confirmation, mérite confirmation.
   4°. Aporter de nouvelles preuves. "Il a confirmé cette vérité par de grandes autorités. "Voici un raisonement qui sera une confirmation de ce que j'ai avancé. "Preuve confirmative de ce qui a été dit jusqu'à présent.
   5°. Confirmer et Confirmation se disent du second des sept Sacremens de l'Église. C'est un tel Évêque qui l'a confirmé: il n'a pas été encôre confirmé. — Recevoir la confirmation; et en parlant des Évêques, doner la confirmation.
   6°. Être confirmé, dans le sens du n°. 3°. régit la prép. par, et non pas de: Molière parlant de nouvelles, dit:
   Et du vieux Dom Louis les trouve confirmées;
Il faut, par le vieux Dom Louis, etc.