confirmer

(Mot repris de confirmeras)
Recherches associées à confirmeras: confirmé

confirmer

v.t. [ lat. firmare, rendre ferme ]
1. Rendre qqch plus sûr ; en assurer l'authenticité : L'expérience a confirmé notre hypothèse prouver, vérifier ; infirmer, réfuter le rendre officiel ; corroborer ; démentir
2. Rendre qqn plus ferme, plus assuré dans ses opinions, ses croyances : Ceci me confirme dans ma résolution fortifier, renforcer
3. Dans le domaine religieux, conférer le sacrement de la confirmation.

confirmer


Participe passé: confirmé
Gérondif: confirmant

Indicatif présent
je confirme
tu confirmes
il/elle confirme
nous confirmons
vous confirmez
ils/elles confirment
Passé simple
je confirmai
tu confirmas
il/elle confirma
nous confirmâmes
vous confirmâtes
ils/elles confirmèrent
Imparfait
je confirmais
tu confirmais
il/elle confirmait
nous confirmions
vous confirmiez
ils/elles confirmaient
Futur
je confirmerai
tu confirmeras
il/elle confirmera
nous confirmerons
vous confirmerez
ils/elles confirmeront
Conditionnel présent
je confirmerais
tu confirmerais
il/elle confirmerait
nous confirmerions
vous confirmeriez
ils/elles confirmeraient
Subjonctif imparfait
je confirmasse
tu confirmasses
il/elle confirmât
nous confirmassions
vous confirmassiez
ils/elles confirmassent
Subjonctif présent
je confirme
tu confirmes
il/elle confirme
nous confirmions
vous confirmiez
ils/elles confirment
Impératif
confirme (tu)
confirmons (nous)
confirmez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais confirmé
tu avais confirmé
il/elle avait confirmé
nous avions confirmé
vous aviez confirmé
ils/elles avaient confirmé
Futur antérieur
j'aurai confirmé
tu auras confirmé
il/elle aura confirmé
nous aurons confirmé
vous aurez confirmé
ils/elles auront confirmé
Passé composé
j'ai confirmé
tu as confirmé
il/elle a confirmé
nous avons confirmé
vous avez confirmé
ils/elles ont confirmé
Conditionnel passé
j'aurais confirmé
tu aurais confirmé
il/elle aurait confirmé
nous aurions confirmé
vous auriez confirmé
ils/elles auraient confirmé
Passé antérieur
j'eus confirmé
tu eus confirmé
il/elle eut confirmé
nous eûmes confirmé
vous eûtes confirmé
ils/elles eurent confirmé
Subjonctif passé
j'aie confirmé
tu aies confirmé
il/elle ait confirmé
nous ayons confirmé
vous ayez confirmé
ils/elles aient confirmé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse confirmé
tu eusses confirmé
il/elle eût confirmé
nous eussions confirmé
vous eussiez confirmé
ils/elles eussent confirmé

CONFIRMER

(kon-fir-mé) v. a.
Rendre ferme, en parlant des choses.
Ainsi tant de miracles étonnants, que les anciens Hébreux ont vus de leurs yeux, servent encore aujourd'hui à confirmer notre foi [BOSSUET, Hist. II, 13]
Il confirma par cette victoire le nom d'Africain dans sa maison [ID., ib. I, 9]
Au lieu que les succès et les malheurs d'un État où le peuple est soumis confirment également sa servitude [MONTESQ., Rom. 9]
Ah ! que cette amitié jadis m'eût su charmer, Et quel plaisir j'aurais pris à la confirmer ! [CHAMPFORT, Must. et Z. II, 4]
Rendre ferme, en parlant des personnes.
L'air dont je vous ai vu lui jeter cette pierre.... Me confirme encor mieux à ne pas différer Les noces où j'ai dit qu'il vous faut préparer [MOL., Éc. des f. III, 1]
Les vérités saintes qui confirment une âme dans le mépris du monde et dans l'amour des biens éternels [MASS., Car. Tiéd. 2]
Terme de manége. Confirmer un cheval, achever de le dresser.
Sanctionner, attribuer par confirmation. Le roi confirma les droits et priviléges de cette ville. La cour d'appel a confirmé le jugement rendu en première instance.
Dieu lui confirme toutes ses promesses [BOSSUET, Hist. II, 2]
Vous avez de ses feux un gage solennel, Qu'il peut, quand il voudra, confirmer à l'autel [RAC., Mithr. II, 1]
La, si vous m'en croyez, d'un amour éternel Nous irons confirmer le serment solennel [ID., Phèd. V, 1]
Roi, prêtres, peuple, allons, pleins de reconnaissance, De Jacob avec Dieu confirmer l'alliance [ID., Ath. V, 7]
Je sais que le sénat tout plein de votre nom D'une commune voix confirmera ce don [ID., Bér. III, 1]
Il veut que d'un festin la pompe et l'allégresse Confirment à leurs yeux la foi de nos serments [ID., Brit. V, 1]
Une telle victime Vaut bien que, confirmant vos rigoureuses lois, Vous me la demandiez une seconde fois [ID., Iphig. IV, 9]
Du dieu de Mahomet la puissance invoquée Confirme mes serments et préside à mes feux [VOLT., Zaïre, III, 6]
Ce territoire avait été confirmé à la France par la paix d'Utrecht [VOLT., Louis XV, 28]
Attester, montrer.
L'expérience confirme que.... Trente papes confirmèrent de leur sang l'Évangile qu'ils annonçaient à toute la terre [BOSSUET, Hist. I, 10]
Douter d'une trahison que tant d'apparences confirmaient [MOL., le Fest. I, 3]
Songez-y ; vos refus pourraient me confirmer Un bruit sourd que déjà l'on commence à semer [RAC., Ath. III, 4]
Un mot même d'Arbate a confirmé ma crainte [ID., Mithr. IV, 2]
Lisez ; il vous confirme un secret si funeste [VOLT., Sémir. IV, 2]
L'expérience confirme que la mollesse ou l'indulgence pour soi et la dureté pour les autres ne sont qu'un seul et même vice [LA BRUY., IV]
Terme de théologie. Conférer le sacrement de la confirmation. Il n'appartient qu'aux évêques de confirmer. L'évêque frappe légèrement, avec la main, la joue de celui qu'il confirme, pour lui apprendre qu'il doit être prêt à souffrir toute sorte de disgrâces pour Jésus-Christ. Fig. Dieu confirme en grâce, Dieu assure la grâce à l'homme. Fig. et familièrement. Confirmer quelqu'un, lui appliquer un soufflet ; cela ne se dit qu'avec un adverbe ou un modificatif quelconque : Il a été rudement confirmé ; Son maître le confirma d'importance ; ou quand le ton du discours indique de quoi il s'agit.
Se confirmer, v. réfl. S'affermir. Se confirmer dans une opinion.
Chose permise aux vieux [serviteurs du dieu de Delphes], de saint zèle enflammés, Qui se sont par service en ce lieu confirmés [RÉGNIER, Sat. I]
Être confirmé.
La nouvelle se confirme par des gens qui en sont venus [SÉV., 570]
Ce bruit ne se confirme pas [LA BRUY., X.]
Impersonnellement, il se confirme, c'est-à-dire le bruit qui courait prend de la consistance. Il se confirme que l'ennemi a été battu.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Li reis l'a par sa chartre tut einsi confermé, Otrié en almosne en parmenableté [, Th. le mart. 45]
    Humblement respundeit li sainz à lur escriz, E par les escriptures confermout tuz ses diz [, ib. 70]
    Bien savez qu'il nus ad fait vos leis confermer [, ib. 42]
    Comandé s'est à Deu, e puis s'en returna, Enz emmi le chemin, là ù il mielz erra, Es viles e es burcs les enfanz conferma [, ib. 131]
    [Réfuter] par reisun confermée [, ib. 58]
    E que nostres sires cunfermt ses paroles que il ad de mei parled [, Rois, 227]
  • XIIIe s.
    Ottroi et conferme chele meïsme vente [, Charte de Hesdin, dans RAYNOUARD, Lex.]
    Et li consaus fu tex, que li mariages fust confermés de l'une partie et d'autre [VILLEH., CLXVI]
    Dont envoierent lor messages, li une partie et li autre, à l'apostole de Rome Innocent, pour confermer les convenances, et il le fist moult volentiers [ID., XIX]
    Juvenaus [Juvénal] neïs le conferme, Qui redit par sentence ferme.... [, la Rose, 8747]
    Ge di que l'en doit savoir se cele costume a esté confermée en jugement contredit [, Liv. de just. 6]
  • XIVe s.
    Car des autres bourjois en y ot revenus, Qui tout ont confermé et les fais espandus [, Guesclin. 8435]
  • XVe s.
    Si vous voulez entendre aux traités et à confermer la treve, mon très redouté seigneur le roi d'Escosse et ses nobles consaulx les confermeront [FROISS., II, II, 219]
    Pour confirmer les royaumes en paix [ID., II, II, 147]
    Qui confirmoit l'abusion [COMM., VIII, 16]
  • XVIe s.
    Qu'il soit confirmé par l'imposition des mains [CALV., Instit. 1166]
    Je trouvai à cette opinion le fondement bien foible, moy qui avois à la confirmer en aultruy [MONT., I, 117]
    Il confirma les Napolitains, qui estoient d'eulx mesmes bien affectionnez aux Romains, en la bonne devotion qu'ilz avoient [AMYOT, Marcel. 14]
    Il demanda qu'on luy confirmast ses gouvernemens [ID., Eum. 20]
    Et qui n'a honte de rien, tant il est de longue main accoustumé et confirmé à mal faire [ID., Comment il faut ouïr, 24]
    L'habitude est une qualité confirmée, laquelle.... [ID., De la vertu morale, 8]
    St Paul remonstre fort et ferme, Et la loi humaine conferme Qu'enfans obeïr sont tenus Aux peres dont ils sont venus [MAROT, IV, 188]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. confermar, cofermar, confirmar ; espagn. confirmar ; ital. confirmare ; du latin confirmare, de cum, et firmare, rendre ferme (voy. FERMER).

confirmer

CONFIRMER. v. tr. Rendre plus ferme, plus stable. Il ne s'emploie qu'au figuré. Les persécutions ne servirent qu'à confirmer l'Église naissante.

Il signifie plus ordinairement Faire persister quelqu'un dans une opinion, dans une résolution, l'affermir dans cette opinion, dans cette résolution. Cela m'a confirmé dans la croyance que j'avais. Tout me confirme dans l'idée qu'il a péri. Ce miracle le confirma dans la foi chrétienne, confirma sa foi. Vos avis l'ont confirmé dans sa résolution. Je me confirme dans cette résolution.

Il signifie aussi Sanctionner, ratifier. Confirmer une loi, un décret. Le Pape confirma les décisions du concile. Confirmer une alliance. La Cour d'appel confirma le jugement rendu par le tribunal de première instance. Confirmer un acte. Confirmer des privilèges, des donations, Les sanctionner par un acte officiel.

Il signifie encore Prouver plus fortement quelque chose, l'appuyer de quelque preuve décisive. Cela confirme ce que j'ai avancé. Son témoignage confirme le vôtre. C'est une vérité que l'expérience a confirmée.

Il signifie également Rendre plus certaine, plus assurée une chose qui avait déjà été donnée ou reçue pour vraie. J'avais déjà ouï dire cela, on vient de me le confirmer. J'ai reçu une lettre qui me confirme ce bruit, cette nouvelle. Son témoignage confirme le vôtre. Mes soupçons se trouvèrent confirmés. Je vous confirme mes précédentes instructions. Confirmer une commande. Cette nouvelle, ce bruit ne se confirme pas. Impersonnellement, Il se confirme qu'il est tout à fait ruiné.

Il signifie particulièrement, en termes de Théologie, Conférer le sacrement de Confirmation. C'est tel évêque qui l'a confirmé. Il n'a pas encore été confirmé.

Synonymes et Contraires
Traductions

confirmer

bestätigen, bekräftigen, konfirmieren, besiegelnconfirm, corroborate, acknowledge, uphold, bear out, affirm, establishbevestigen, bekrachtigen, vormen, erkennen, staven, aanmoedigen, versterken, confirmerenאימת (פיעל), אישר (פיעל), אִמֵּת, אִשֵּׁרbekragtig, beseël, bevestig, erkenconfirmarbekræftejesigi, konfirmiconfirmarvahvistaaconfermare, convalidare, ribadire, riconfermareconfirmar, homologar, ratificarεπιβεβαιώνωيُؤَكِّدُ عَلَىpotvrditpotvrditi確認する확인하다bekreftepotwierdzićподтверждатьbekräftaยืนยันdoğrulamakxác nhận确认確認 (kɔ̃fiʀme)
verbe transitif
assurer qu'une chose est vraie ou qu'elle aura lieu confirmer une réservation

confirmer

[kɔ̃fiʀme] vt → to confirm
confirmer qn dans une croyance → to strengthen sb in a belief
confirmer qn dans ses fonctions → to confirm sb's duties