conforte-main

CONFORTE-MAIN

(kon-for-te-main) s. m.
Terme de droit féodal. Lettres de chancellerie qu'un seigneur féodal prenait pour rendre sa saisie plus authentique.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et peut le dit seigneur feodal, si bon luy semble, par conforte-main du seigneur justicier en la justice duquel est le dit fief, ou du superieur, faire assener sur iceluy fief, à la confortation et conservation de son droit et main mise [, Coust. génér. t. II, p. 452]

ÉTYMOLOGIE

  • Conforter, main.