congrûment

congrûment

adv.
Litt. D'une manière congrue ; correctement, convenablement.

CONGRÛMENT

(kon-gru-man) adv.
D'une manière congrue, correcte.
Faut-il qu'avec les soins qu'on prend incessamment, On ne te puisse apprendre à parler congrûment ? [MOL., Femmes sav. II, 6]
Hérodote parle congrûment et surtout noblement [P. L. COUR., II, 128]
Pertinemment. Parler congrûment d'une chose, d'une affaire.
Régulièrement.
Lui, c'est un homme d'ordre et qui vit congrûment [REGNARD, le Joueur, I, 2]

REMARQUE

  • L'accent circonflexe indique qu'un e a été supprimé.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et se mue [le caméléon] et varie en toutes telles coulours comme ont les choses que il regarde congruement, excepté deux couleurs [ORESME, Eth. 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Congrue, et le suffixe ment.

congrûment

CONGRÛMENT. adv. D'une manière congrue. Il ne parle point élégamment, mais il parle congrûment.

Fig., Parler congrûment d'une chose, d'une affaire, En parler pertinemment.

Traductions

congrûment

op gepaste wijze