congratulation

CONGRATULATION

(kon-gra-tu-la-sion) s. f.
Action de congratuler.
Il ne voulait pas recevoir les congratulations des peuples [BOSSUET, Hist. II, 8]
C'est ce qu'avaient dit publiquement les théologiens dans le synode, et ils n'en avaient pas moins mérité les congratulations et les louanges de toute cette compagnie [ID., Variat. XI]
Ce mot vieillit ; présentement on se sert plutôt de félicitation avec des égaux ou des inférieurs, de compliment avec des supérieurs.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il y a certes je ne sçais quelle congratulation de bien faire qui nous resjouit en nous mesmes, et une fierté genereuse qui accompaigne la bonne conscience [MONT., III, 259]
    Le cardinal Ursin avoit esté depesché legat, portant la croix d'or pour venir en France apporter les congratulations du pape sur le fait de la St Barthelemy [D'AUB., Hist. II, 71]
    Il y a de la congratulation, de la complaisance et satisfaction à bien faire [CHARRON, Sagesse, II, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. congratulatio, de congratulari, congratuler.

congratulation

CONGRATULATION. n. f. Action de congratuler. Congratulation publique. Compliment de congratulation. On ne le dit plus qu'avec une nuance de familiarité et de plaisanterie. On se sert ordinairement de FÉLICITATION.

congratulation

Congratulation, Congratulatio.

congratulation


CONGRATULATION, s. f. CONGRATULER, v. a. Ces mots me paraissent vieux. On se sert de préférence de félicitation, féliciter. — L'Acad. le met sans remarque, et se done la peine d'en citer des exemples.