congru


Recherches associées à congru: congruence

congru, e

adj. [ lat. congruus, conforme, convenable ]
Litt. Qui est approprié à un usage, à une situation adéquat, convenable ; inadéquat, incongru
Portion congrue,
quantité de nourriture à peine suffisante pour vivre.

congru

CONGRU, UE. adj. Qui convient, qui s'adapte exactement à ce qu'on veut exprimer.

Réponse congrue, Réponse précise. Phrase congrue, Phrase qui rend exactement ce que l'on veut dire. Ces deux locutions ont vieilli et s'emploient surtout par plaisanterie.

Portion congrue, Pension annuelle que les gros décimateurs étaient tenus de payer aux curés pour leur subsistance. Cela se dit, figurément et familièrement, d'un Traitement, d'une rente peu considérable, suffisant à peine aux dépenses nécessaires. On a mis tous ces employés à la portion congrue.

congru


CONGRU, ÛE, adj. CONGRûMENT, adv. [2e lon. Autrefois on écrivait congruement.] L'adjectif ne se dit plus qu'au fém. et seulement avec grâce et portion. Pour le second, on dit aussi congrûe tout seul, et substantivement. La Portion Congrûe, ou la Congrûe, est la somme que les grôs Décimateurs sont obligés de payer aux Curés, qui n'ont pas d'autre revenu, ou qui n'en ont pas assez pour subsister. — Hors de là, congru n'est plus d'usage, et c'est dommage. Il était plus énergique que convenable, en ce qu'il s'employait sans régime, au lieu que convenable, ne peut pas toujours être employé tout seul, et sans être acompagné du nom qu'il régit. — * Autrefois, en Gramaire, on disait congru, au lieu de propre, en parlant des mots: "La diction doit être congrûe, et n'avoir rien d'impur, ni de barbâre. P. Rapin. Aujourd'hui on ne dit pas plus congru qu'impur: on dit propre et impropre. — L'Acad. parle encôre, dans sa dernière édition, de diction congrûe. C'est un vieux article qui n'a pas été discuté. — * On disait aussi anciènement qu'un homme était congru, quand il parlait à propos; et qu'un écolier était congru, quand il composait son thême sans faûte. Tout cela est du vieux langage, et presque du gaulois.
   CONGRûMENT, d'une manière congrûe. Parler sa langue congrûment: Acad. Il est vieux en ce sens: on dit pûrement, correctement. On dit encôre, parler d'une afaire congrûment, avec netteté, avec capacité. — Corneille dit, dans la suite du Menteur:
   Et quand nous en parlons, nous parlons congrûment.
Il le prend, dans ce vers, au premier sens. On le pourrait encôre dire dans une Comédie et dans le style badin.

Traductions

congru

congruent

congru

[kɔ̃gʀy] adj
la portion congrue → the smallest share