conquêt

(Mot repris de conquêts)

CONQUÊT

(kon-kê) s. m.
Tout ce qu'on acquiert par son industrie, et qui ne vient point de succession. Acquêt fait durant la communauté des époux.
Les biens sont propres, acquêts ou conquêts [MONTESQ., Esp. VI, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et tout en tele maniere di je, s'il me marierent de lor conqués [BEAUMANOIR, VII, 19]
  • XIVe s.
    Adont se sont logiez aux champs et es courtilz, Et là fut le conquest paisiblement partis [, Guesclin. 18658]
  • XVe s.
    Et avoit esté avec lui au conquest de Bervich [FROISS., I, I, 62]
    [Le duc d'Anjou et ses capitaines] eurent nouvel conseil, que l'assaut leur pourroit trop blesser de leurs hommes, à petit de conquets [ID., II, II, 3]
  • XVIe s.
    Et sont les mariés communs en tous biens, meubles et conquests, immeubles, du jour de leur benediction nuptiale [LOYSEL, 111]
    Onc Alexandre en ses conquestz très haulz. .. [J. MAROT, V, 145]
    Conquest immeuble est ce qui est acquis par les conjoints ou l'un d'eux durant leur mariage ; et acquest est un terme general qui comprend les acqueremens faits avant le mariage et depuis [, Coust. génér. t. II, p. 211]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. conquist ; ital. conquisto ; de conquistus, contracté de conquisitus, part. passé de conquirere, conquérir.

conquêt

CONQUÊT. s. m. T. de Jurispr. Acquêt fait durant la communauté entre le mari et la femme. Il se joint toujours avec Acquêt. Elle a sa part dans les acquêts et conquêts.

conquêt


CONQUêT, s. m. CONQUêTE, s. f. [1re lon. 2e ê ouv. et long, 3e e muet.] Conquêt, est un terme de Pratique; Il se joint toujours avec acquets, et s'emploie au pluriel. Dans plusieurs Coutumes, la femme a sa part dans tous les acquets et les conquets, c. à. d. dans toutes les aquisitions et accroissemens de biens et de fortune, faits durant la communauté entre le mari et la femme. "À~ proprement parler, on entend par conquêt, un immeuble, dont l'aquisition a été faite par deux persones, au lieu que, par aquêt, on entend un immeuble, dont l'aquisition a été faite par une seule persone. Ferrière.
   CONQUêTE, est tout à la fois l'action de conquérir, et la chôse conquise. Faire des conquêtes, faire la conquête d'un Pays. "Belle, grande, glorieûse conquête. Pays de conquête. = On dit, proverbialement, vivre comme dans un pays de conquête; c. à. d. à discrétion. = En style figuré, on dit la conquête des coeurs. Cette beauté fait tous les jours de nouvelles conquêtes.