conscription

conscription

n.f. [ lat. conscriptio, enrôlement ]
Système de recrutement militaire fondé sur l'appel annuel de jeunes gens du même âge.

CONSCRIPTION

(kon-skri-psion ; en poésie, du quatre syllabes) s. f.
Appel au service militaire, par voie du tirage au sort, des jeunes gens quand ils ont atteint un âge déterminé par la loi. La conscription de 1812. Tomber à la conscription, avoir un numéro qui fait qu'on est compris dans la levée. échapper à la conscription, avoir un numéro qui n'y est pas compris, quand on n'appelle pas tous les hommes d'une même année. La conscription a été établie par une loi de l'an VI. Au moment où j'écris ces lignes, le 1er décembre 1789, l'assemblée nationale n'a point encore déterminé par un décret si elle fera recruter l'armée par le moyen de la conscription militaire, ou si elle conservera l'antique manière de recrutements à prix d'argent, Encycl. méthod. Art militaire, conscription. Il n'est que quatre manières de recruter une armée : les enrôlements volontaires ; les enrôlements à prix d'argent ; le sort qu'on peut confondre avec la presse, et la conscription militaire, ib.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La cause par laquelle telles aneurismes deviennent grosses et leur conscription [enveloppe] osseuse, c'est.... [PARÉ, V, 30]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. conscriptio ; du latin conscriptionem, de conscriptus (voy. CONSCRIT). Ce mot est emprunté à la langue latine où l'on disait conscribere homines, lever des hommes, les inscrire sur le rôle militaire.

conscription

CONSCRIPTION. n. f. Inscription et levée annuelle, par voie de tirage au sort, des citoyens qui sont appelés au service militaire.
Traductions

conscription

conscription, draft

conscription

Wehrpflicht

conscription

leva

conscription

conscrição

conscription

التجنيد

conscription

征兵

conscription

徵兵

conscription

[kɔ̃skʀipsjɔ̃] nfconscription