conséquence

(Mot repris de consequence)

conséquence

n.f. [ lat. consequentia ]
Suite logique entraînée par un fait : Le chômage est la conséquence de la crise effet, résultat ; cause contrecoup, répercussion, retentissement
En conséquence,
d'une manière appropriée : J'ai reçu votre lettre et j'agirai en conséquence.
Ne pas tirer à conséquence,
ne pas avoir de suites graves.

CONSÉQUENCE

(kon-sé-kan-s') s. f.Terme de logique.
Conclusion déduite d'une proposition, d'un principe, d'un fait. Les prémisses et la conséquence d'un syllogisme.
D'où l'on peut tirer une conséquence infaillible [CORN., Ex. de Pompée.]
Du premier principe il tire cette conséquence [BOSSUET, Déf.]
Le marquis de Villeroy a eu ordre de se retirer de la cour pour sa mauvaise conduite ; voilà tout ce qu'a dit Sa Majesté ; on tire plusieurs conséquences ; on s'en prend à des gens.... [SÉV., 118]
Vous verrez les conséquences qu'il en tire [PASC., Prov. 9]
Ils tirent de leur conduite des conséquences pour l'innocence de M. Arnaud [ID., ib. 3]
Pour en tirer des conséquences qui la déshonorent [ID., ib. 13]
Tirant une conséquence de ce qu'ils voyaient à ce qu'ils ne voyaient pas [ID., Pesant. de l'air, Conclusion]
Ce principe : qu'il ne faut pas imputer les conséquences à qui les nie [BOSSUET, 3e avertissement aux protestants]
C'est une maxime certaine que les conséquences de l'être sont aussi conséquences de la cause de l'être [BOULLAINVILLIERS, Réfut. de Spinosa, p. 171]
Les superstitieux et les hypocrites qui l'entouraient l'ont amené de conséquence en conséquence à rejeter les propositions avantageuses des religionnaires du nouveau monde [RAYNAL, Hist. phil. des Indes, XVI, 9]
Tirer une chose à conséquence, lui faire produire une conséquence.
L'exemple de St-Mathias ne doit pas être tiré à conséquence [BOSSUET, Var. X]
Fig. Tirer à conséquence, avoir des suites, être de quelque importance (ici tirer est pris d'une façon neutre).
Sans que cela pût tirer à la moindre conséquence [HAMILT., Gramm. 9]
Je ne sais si un besoin extrême ou une violente passion ou un premier mouvement tirent à conséquence [LA BRUY., XII]
Combien de sortes de ridicules répandus parmi les hommes, mais qui, par leur singularité, ne tirent point à conséquence et ne sont d'aucune ressource pour l'instruction et la morale ! [ID., XI]
Rien n'est plus vrai ; cet aveu ne tire pas à conséquence [FONTEN., Hélène, Fulvie.]
Cet accord n'est pas assez sûr pour tirer à conséquence [J. J. ROUSS., Hél. VI, 10]
On dit que, si j'avais de l'argent, cela tirerait à conséquence [BERN. DE ST-P., Paul et Virg.]
En conséquence, loc. adv. Conséquemment, conformément à. J'ai reçu votre lettre et j'agirai en conséquence. En conséquence de. J'agirai en conséquence de vos ordres, de vos avis.
Agir en conséquence de cette loi [BOSSUET, Hist. II, 13]
En termes d'astronomie, le mouvement d'une planète est en conséquence, quand elle se meut ou paraît se mouvoir d'occident en orient.
Suites qu'une chose entraîne.
Ne m'en faites point craindre les conséquences [ROTR., Vencesl. III, 2]
Tout risquer, sans avoir égard aux conséquences [HAMILT., Gramm. 5]
Ses moindres fautes sont d'une conséquence infinie [FÉN., Tél. XIX.]
Les moindres choses ont de grandes conséquences [ID., ib. XI]
L'erreur d'un seul homme a des conséquences affreuses [ID., ib. XXIII]
Les fautes qu'on y peut faire sont, selon notre maître Hippocrate, d'une dangereuse conséquence [MOL., Am. méd. II, 5]
Voilà un doute d'une terrible conséquence [PASC., Préf. Var.]
Un simple récit qui n'aurait aucune conséquence [ID., Prov. 13]
Quoique cette matière n'ait peut-être pas d'abord de quoi frapper vos esprits, vous en comprendrez néanmoins bientôt toute la conséquence [BOURD., Car. II, Observat. de la loi, 176]
Faire des conséquences, avoir des suites.
Néanmoins, le prince n'eut point d'imitateurs, et son action ne fit point de conséquence [BALZ., 1re histoire.]
Un homme mort n'est qu'un homme mort, et ne fait point de conséquence [MOL., Amour méd. II, 3]
De conséquence, en parlant des choses, qui a des suites, de l'importance.
Il sera difficile d'en proposer aucunes qui soient de conséquence [DESC., Préf.]
Ces faits et les autres sont de la dernière conséquence [BOSSUET, Relat.]
Des choses de peu de conséquence [ID., Exp. avert.]
Ce sera de très grande conséquence pour les Huguenots de ce pays [ID., Lett. 112]
Si vous chargiez l'un de vos gens d'une affaire de conséquence [SÉV., 329]
Je sais bien qu'un bienfait de cette conséquence Ne saurait demander trop de reconnaissance [MOL., D. Garc. V, 5]
Un service, seigneur, de cette conséquence, Aura bien le pouvoir d'effacer votre offense [ID., ib. IV, 11]
Il s'agit d'une chose de conséquence que l'on m'a proposée [ID., Mar. f. 2]
Des affaires de la dernière conséquence vous ont obligé à partir [ID., Festin de P. I, 3]
Ce procès m'est d'une conséquence tout à fait grande [ID., l'Av. II, 6]
Je viens de me souvenir que j'ai une affaire de conséquence, qui ne me permet pas d'attendre [DANCOURT, le Cheval. à la mode, II, 10]
Je laisserai beaucoup de petites choses où il fit paraître la vivacité de son esprit ; elles sont de trop peu de conséquence pour en informer la postérité [LA FONT., Vie d'Ésope]
J'ai pensé que le sujet des disputes de la Sorbonne était d'une extrême conséquence pour la religion [PASC., Prov. 1]
Une affaire qui n'est d'aucune conséquence pour l'Église [ID., ib. 18]
En voici une que, par avance, je vais vous écrire, parce qu'elle me paraît plus de conséquence que les autres [BOILEAU, Lett. à M. de Maucroix.]
En des choses graves et de conséquence [LA BRUY., IV]
Comme les rois de Macédoine ne pouvaient pas entretenir un grand nombre de troupes, le moindre échec était de conséquence [MONTESQ., Rom. ch. 5]
Cette île était d'une conséquence extrême pour Charles [VOLT., Charles XII, liv. VIII]
De conséquence, en parlant des personnes.
C'est un prélat de conséquence, prêchant avec dignité [SÉV., 419]
C'est un ami de conséquence [ID., 602]
C'est un ami de grande conséquence [ID., 288]
Il s'était trouvé dans une compagnie de grande conséquence [ID., 142]
Prépare-toi désormais à vivre dans un grand respect avec un homme de ma conséquence [MOL., Méd. m. lui, III, 11]
Comment aurais-je pu, après cela, ne pas me croire un homme de conséquence ? [LESAGE, Gil Blas, VIII, 5]
Il ne faut pas s'imaginer qu'Aristophane fût un homme de peu de conséquence dans sa république, comme le sont ici les poëtes qui fournissent des pièces comiques au théâtre [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. XI, p. 589, dans POUGENS]
Sans conséquence, sans qu'on doive faire attention à.... Ils se voyaient tant qu'ils voulaient, sans conséquence [HAMILT., Gramm. 7]
En disant tout ce qu'on pouvait dire sans conséquence, il [Télémaque] savait s'arrêter aux choses qui pouvaient donner quelque soupçon [FÉN., Tél. XVI]
On peut, sans conséquence et sans honte, ignorer beaucoup de choses hors de son état [DIDER., Correspond.]
C'est un homme sans conséquence, c'est un homme auquel on ne doit pas faire attention, soit parce qu'il est étourdi, sans gravité, soit parce qu'il a pris certaines habitudes de sans-gêne, soit parce que son âge ou son caractère écartent tout soupçon.
Il vous est utile qu'un homme sans intérêt et sans conséquence vous parle en secret un langage dur [FÉN., Tél. XI]
Rire des gens d'esprit, c'est le privilége des sots ; ils sont dans le monde ce que les fous sont à la cour, je veux dire sans conséquence [LA BRUY., V]
Personnes commodes, agréables, riches, qui prêtent et qui sont sans conséquence [ID., VIII]
Suite dans les idées, dans la conduite. Il faut que la vie d'un homme ait de la conséquence, et pour cela chacun doit toujours considérer son passé.

REMARQUE

  • Des grammairiens ont affirmé que conséquence ne peut jamais se dire pour importance ; qu'autrement important pourrait se dire pour conséquent ; ce qui est, comme on sait, une grosse faute. Ils ont raison. Conséquence ne veut jamais dire que suite plus ou moins grave. Mais, de là, les anciens ont tiré la locution de conséquence qui, signifiant proprement ayant des suites, a pris facilement le sens de l'importance et s'est appliqué non-seulement aux choses, mais aux personnes.

SYNONYME

  • CONSÉQUENCE, CONSÉQUENT. Ces deux mots se prennent indifféremment pour la conclusion d'un raisonnement. Cependant les logiciens font une distinction fondée. Le conséquent est la proposition même qui découle des prémisses ; la conséquence est la liaison qui s'y rattache. Si le principe est faux, le conséquent sera nécessairement faux, sans que la conséquence le soit. Exemple : Toutes les cartes sont noires ou vertes ; or l'as de cœur n'est pas noir ; donc il est vert. La conséquence est très exacte. Le conséquent est faux, puisque l'as de cœur est rouge. Cela vient de ce que la majeure est fausse. Les cartes sont noires ou rouges, et non pas noires ou vertes.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Escheete [héritage] qui vient de pere au fiz, c'est li premiers, et est li plus près à avoir le que nus de la lignie ; et emprès, li fiz de fiz, c'est li nevoz ; et emprès li soz-nevoz, et emprès li fiz au soz-nevoz, et issint en coinsiguance jusques à sept degrés [, Liv. de just. 231]
  • XVe s.
    [Le corps ressuscitera] Pour recevoir la consequence De ses maulx et de ses merites [E. DESCH., Poésies mss. f° 433, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Un faict de grande consequence, qui estoit tel [MONT., I, 38]
    C'est une hardiesse dangereuse et de consequence [ID., I, 204]
    En toutes entreprinses de consequence [ID., III, 170]
    Ce sont actions particulieres, qui ne doyvent estre tirées en consequences [qu'on ne doit pas suivre] [LANOUE, 68]
    Grace [le Havre] et quelque bicoque de moindre consequence. - Tant à cause de son assiette que de sa consequence [D'AUB., Hist. III, 403]
    Choses de très grande consequence [AMYOT, Thém. 49]
    La chose tire une telle consequence après soy, que la fin n'en peut estre que deplorable [CONDÉ, Mém. p. 650]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. consequencia, consequenssa ; espagn. consecuencia ; ital. consequenza ; du latin consequentia, de consequens, conséquent.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CONSÉQUENCE.
    Ajoutez :
  • Par opposition à inconséquence.
    M. Buffet l'autre jour en appelait à votre conséquence, il vous disait : Il faut que ce qui a été décidé soit décidé, - je ferai le même appel à la conséquence de l'assemblée [THIERS, à l'Assembl. nation. Journ. offic. 26 juin 1872, p. 4319, 3e col.]

conséquence

CONSÉQUENCE. n. f. Suite qu'une action ou un événement peut avoir. Un exemple de dangereuse conséquence. Cela peut avoir de graves conséquences. Il m'en fit entrevoir toutes les conséquences. Prévoir les conséquences d'une démarche. Si j'ai commis une erreur, je suis prêt à en subir toutes les conséquences.

Cela tire à conséquence, On pourrait s'en autoriser, s'en prévaloir à l'avenir pour quelque chose de pareil. C'est une grâce que vous pouvez lui accorder d'autant plus facilement qu'elle ne peut tirer à conséquence. Je lui accorderai ce qu'il demande, mais sans que cela tire à conséquence, sans que cela doive tirer à conséquence.

Il se prend encore pour Importance. Un homme de peu de conséquence. Une affaire de nulle conséquence. Cela n'est d'aucune conséquence, est sans conséquence. J'ai des choses de la dernière conséquence à lui dire.

Ce qu'il dit, ce qu'il fait est sans conséquence, On ne doit point s'en fâcher, on ne doit point y faire attention.

C'est un homme sans conséquence, se dit d'un Homme dont les opinions, dont les actions importent peu.

En termes de Logique, il signifie Conclusion tirée d'une ou plusieurs propositions et, en général, Ce qui dérive, ce que l'on déduit d'un principe, d'un fait, etc. Tirer une conséquence. La conséquence est fausse. Suivre toutes les conséquences d'un principe, en admettre toutes les conséquences. Les conséquences qui découlent, qui résultent d'un principe. Quelle conséquence déduisez-vous de ce fait, de cette observation?

En termes de Grammaire, Proposition de conséquence. Conjonction de conséquence, Qui indique qu'une action ou un état est la conséquence du fait exprimé par la proposition principale.

EN CONSÉQUENCE, loc. adv. Conséquemment. J'ai reçu votre lettre et j'agirai en conséquence.

EN CONSÉQUENCE DE, loc. prép. Conséquemment à, par suite de. En conséquence de vos ordres, de vos avis, etc.

consequence

Consequence, Consequentia, Cic.

Chose grave et de consequence, Seria res.

Cela est de consequence, Permagni interest.

C'est une matiere de consequence, Pertinet ad exemplum, Refert exempli, B. ex Plin. iun.

Une sentence qui est de plus grande consequence qu'il ne semble, Sententia ad maiora pertinens, B.

On n'a pas bien regardé la consequence que cela portoit, Non satis est animaduersum quo res pertinere posset.

A grand'peine la chose estoit elle de si grande consequence et valuë, Vix operaepretium erat.

Chose qui ne porte pas grande consequence, Paruula res.

Ce sont choses legieres, et qui ne portent pas grande consequence, Leuia haec sunt.

Il n'est rien de si petite consequence que, etc. Nihil tam paruum, vt, etc.

Synonymes et Contraires
Traductions

conséquence

Folge, Konsequenz, Gegenwirkung, Reaktion, Rückwirkungconsequence, consistency, conclusion, reaction, response, offshootgevolg, consequentie, reactie, terugslag, weerslag, belang, conclusie, gevolgtrekking, gewicht, resultaatאימפליקציה (נ) [השלכה], אפקט (ז) [השפעה], השלכה (נ), מסקנה (נ), נפקות (נ), פועל יוצא (ז), תולדה (נ), תוצא (ז), תוצאה (נ), תּוֹלָדָה, תּוֹצָא, תּוֹצָאָה, הַשְׁלָכָה, מַסְקָנָהagternadraai, reaksieconseqüènciadůsledekfølge, konsekvenskonsekvenco, reagoconsecuencia, reacciónakibatreakcja, konsekwencjaconsequência, conseqüência, reacçãoreaktion, konsekvensaksitesir, sonuçconseguenza, portato, risvoltoعَاقِبَةσυνέπειαseurausposljedica結果결과konsekvensпоследствиеผลลัพธ์hậu quả后果 (kɔ̃sekɑ̃s)
nom féminin
1. résultat, effet avoir de graves conséquences C'est sans conséquence.
2. pour cette raison, donc

conséquence

[kɔ̃sekɑ̃s]
nfconsequence
ne pas tirer à conséquence → to be unlikely to have any repercussions
en conséquence (= donc) → consequently (= de façon appropriée) → accordingly
sans conséquence → unimportant
de conséquence → important conséquences