conservatoire

1. conservatoire

adj. [ de conserver ]
Dans le langage juridique, se dit d'une mesure qui a pour but de sauvegarder un droit : Mesure conservatoire.

2. conservatoire

n.m. [ it. conservatorio, école de musique ]
Établissement où l'on enseigne la musique, la danse, l'art dramatique : Comédienne qui a eu un premier prix du Conservatoire.

CONSERVATOIRE1

(kon-sèr-va-toi-r') adj.
Qui conserve. Terme de droit. Acte conservatoire, acte de procédure qui a pour objet d'empêcher qu'il ne soit porté préjudice à un droit ; opposé à acte d'exécution. Saisie conservatoire.

ÉTYMOLOGIE

  • Conserver.

CONSERVATOIRE2

(kon-sèr-va-toi-r') s. m.
Nom de certains établissements publics. Le Conservatoire de musique, haute école de musique qui conserve l'art et qui fut fondée à Paris en 1784, à l'imitation d'établissements semblables en Italie, et, par extension, école où l'on forme des sujets pour la musique, la danse, la déclamation. Le Conservatoire des arts et métiers, établissement où sont exposés des modèles de machines et où l'on fait des cours techniques ; il fut fondé en 1794.
Autrefois, maison où l'on retirait des orphelins, des filles et des femmes, pour les préserver de la débauche.
Réunion des conservateurs d'un établissement. Le conservatoire de la bibliothèque impériale.

ÉTYMOLOGIE

  • Conserver.

CONSERVATOIRE3

(kon-sèr-va-toi-r') s. f.
Ancien terme de jurisprudence. Siége du conservateur des droits de quelques corps, d'une université. Juge à la conservatoire.

conservatoire

CONSERVATOIRE. adj. des deux genres. Qui a pour but de conserver. Il s'emploie seulement au Palais. Une opposition, un scellé sont des actes conservatoires. Prendre des mesures conservatoires.

Il est surtout usité comme nom propre. Conservatoire des Arts et Métiers, Établissement public où sont gardés les modèles des machines, instruments, etc., ainsi que les échantillons des divers produits de l'industrie et où se font des cours sur les arts et métiers. Conservatoire de Musique et de Déclamation ou absolument Conservatoire, Établissement destiné à maintenir les traditions de l'art dramatique et de l'art musical. Professeur au Conservatoire. Élève du Conservatoire. Concours du Conservatoire. Premier prix du Conservatoire.

conservatoire


CONSERVATOIRE, s. m. [Konsèrva-toâ-re; 1re lon. 2e ê ouv. 4e lon. 5e e muet.] Ce mot est employé aux Relations et Voyages d'Italie, qui sont aujourd'hui en grand nombre. C'est le nom qu'on done, en ce pays-là, aux Hôpitaux où l'on élève de paûvres enfans de l'un et de l'aûtre sexe.
   * Un Auteur moderne s'est servi de ce mot adjectivement. "Cette Providence conservatoire éclate, en ce que, etc. Il devait dire, conservatrice. Voy. le mot précédent, Rem. 3°. — Conservatoire, adj., se dit au Palais. "Elle n'a pas la faculté de dissiper son bien, mais seulement de le conserver, et de faire tous actes nécessaires pour cela, qu'on apèle Actes conservatoires. Ferrière.

Traductions

conservatoire

conservatoryconservatorium en toneelschoolconservativo學院 (kɔ̃sɛʀvatwaʀ)
nom masculin
école de musique ou de théâtre

conservatoire

[kɔ̃sɛʀvatwaʀ]
nm
(= école) → academy
Elle fait du piano au conservatoire → She's studying the piano at the music academy.
(ÉCOLOGIE)conservation area
adj [mesure] → conservation modif