considérable

considérable

adj.
Dont l'importance est grande ; qui mérite d'être pris en compte : La recherche sur cette maladie a fait des progrès considérables
énorme, remarquable ; faible, minime : Elle a un rôle considérable au sein de son groupe

CONSIDÉRABLE

(kon-si-dé-ra-bl') adj.
Qui a de la considération, du crédit, de l'autorité, de la puissance.
Déclaration que je sais bien ne pouvoir servir à me rendre considérable dans le monde [DESC., Méth. 6]
Si jusques à ce point son sort [de Rome] est déplorable Que tu sois après moi le plus considérable.... [CORN., Cinna, V, 1]
Alexandre, fils d'un roi considérable [ST-ÉVREM., II, 121]
Les Mèdes, avant Cyrus, quoique puissants et considérables, étaient effacés par la grandeur des rois de Babylone [BOSSUET, Hist. I, 7]
Le roi a paru touché et a fait son panégyrique, en disant qu'elle était plus considérable par sa vertu que par la grandeur de sa fortune [SÉV., 117]
Comme je sais que vous êtes une personne considérable, je voudrais vous prier.... [MOL., Sicil. 8]
Ce peuple n'est pas seulement considérable par son antiquité, mais il est encore singulier en sa durée, qui a toujours continué depuis son origine jusqu'à maintenant [PASC., Pens. part. II, art. 7]
César, quoique considérable dans la république par sa naissance, par son éloquence et par son crédit et celui de ses amis, fut traité bien différemment [VERTOT, Révol. rom. liv. XII, p. 212]
Chaque seigneur un peu considérable faisait battre monnaie [VOLT., Mœurs, 39]
Un courtisan accrédité est un homme considérable ; Corneille était un grand homme ; on dit : de grands talents et un rang considérable [D'ALEMB., Synonymes.]
Les deux derniers actes où Sabine n'est plus considérable [CORN., Ex. d'Hor.]
Considérable à, qui est un objet de considération pour quelqu'un.
Vous m'en êtes plus chers et plus considérables [CORN., D. San. I, 3]
Nous avons des philosophes qui nous doivent être plus considérables que tous ceux-là [BALZ., liv. VI, lett. 9]
Qui mérite considération, attention, en parlant des choses.
Quoi qu'on fasse de grand et de considérable [CORN., Cid, II, 1]
Ce qu'on promet pour l'autre [partie] est peu considérable [ID., Sertor. I, 2]
C'est un avantage bien considérable de faire paraître l'innocence de tant de personnes calomniées [PASC., Prov. 17]
Nulle action considérable n'était commencée ni finie chez eux [les anciens fidèles] que par des invocations et des actions de grâces [FÉN., t. XVII, p. 334]
Les villes considérables avaient alors dans la monarchie une importance qu'elles ont perdue [CONDORCET, Maurepas.]
Qui tient au cœur, en parlant des choses.
Comme votre intérêt m'est plus considérable, Je tâche de vous rendre à des destins meilleurs [CORN., Agésil. V, 4]
Ah ! mon père, le bien n'est pas considérable, lorsqu'il est question d'épouser une honnête personne [MOL., l'Av. I, 5]
Mais si jamais mon bien te fut considérable, Répare mon malheur et me sois secourable [ID., l'Étour. II, 7]
Ces raisons ont rendu leur condition [des hommes] si considérable à l'Église, qu'elle a toujours puni l'homicide qui les détruit [PASC., Prov. 1]
Sa recommandation et la vôtre me sont fort considérables [SÉV., 128]
Tout ce qui vous entoure m'est considérable [ID., 223]

REMARQUE

  • Le néologisme fait considérable synonyme de grand, et dit : un bruit considérable. Le vrai sens de ce mot est : qui doit être considéré, qui mérite considération. Il ne faut guère l'étendre au delà de cette signification, et on ne lui attribuera le sens de grand que quand ce sens pourra se confondre avec celui de : qui mérite considération.

ÉTYMOLOGIE

  • Considérer.

considérable

CONSIDÉRABLE. adj. des deux genres. Qui attire la considération par l'autorité, l'influence morale ou sociale. C'est un personnage fort considérable. Il s'est rendu considérable. Il tient un rang considérable.

Il signifie aussi Qui mérite d'être considéré en raison de l'importance, de la grandeur, du nombre, de la quantité, etc. Ouvrage considérable. Un temps considérable. Somme considérable. Dépense considérable. Événement considérable. Avantage considérable.

considerable

Considerable. Les choses sont grandement considerables.

considérable


CONSIDÉRABLE, adj. CONSIDÉRABLEMENT, adv. [1re lon. 3e é fer. 5e e muet. Dans l'adv. en a le son d'an.] Qui doit être considéré; important; dont on doit faire câs. Somme, dépense considérable; ouvrage considérable, etc. C'est un homme fort considérable: il tient un rang considérable, etc.
   Rem. 1°. Cet adjectif n'a plus que le sens de grand, important, en parlant des chôses, et d'illustre, en parlant des persones. "Aûtrefois on lui donait les sens d'estimable, cher, agréable, et on lui donait les régimes de ces adjectifs. "Vous me serez toujours plus considérable que le reste du monde. Voit. "Bien loin que les fictions d'Homère doivent le rendre méprisable... elles doivent, au contraire, le rendre considérable. Mde Dacier. "Les riches Bourgeois vouloient maintenir l'autorité des Magistrats, pour se rendre considérables au Prince de Condé. D'Avrigny. "Il est mort au milieu des siens... dans les larmes d'une épouse, que sa piété, et tant d'autres rares qualités, lui rendoient considérable. Mascaron. "Ils veulent, après plusieurs Auteurs très-considérables, etc. Mallebr. "D'Urfé, de Bergers très-frivoles, avoit fait des Héros de Roman très-considérables. Ces Auteurs, au contraire, des Héros les plus considérables de l'Histoire, firent des Bergers très-frivoles. Boil.
   * Apliqué aux chôses, on l'employait dans le sens de remarquable: "Ce qui est considérable (digne de remarque), c'est que ces souhaits que je faisois... vous les faisiez aussi, etc. Voit. "Charles V arriva à Ausbourg le 15 juin 1530. Ce temps (cette date) est considérable. Bossuet. Ailleurs il dit, la date est remarquable: c'est le terme propre.
   2°. CONSIDÉRABLE, ne marche pas volontiers devant le substantif: il n'est guère bien qu'après. Profit considérable, faûte considérable. Rârement, même en vers, ferait-il un bon éfet, placé devant. "Les plus considérables villes de la Grèce, comme dit Rollin, forme une inversion dûre. Il falait dire, les villes les plus considérables de la Grèce.
   CONSIDÉRABLEMENT, adv. Beaucoup, notablement. "Il a perdu considérablement dans cette afaire: il fut considérablement blessé. — Il se met, ou après le verbe, ou entre l'auxiliaire et le participe. = Il s'emploie sans régime. * Un Auteur moderne lui fait régir la prép. de. "Les plantes aquatiques ont la propriété d'absorber considérablement de ce mauvais air. C'est le régime de beaucoup. Il ne fait point mal dans cette phrâse. Encôre quelques exemples, et l'usage s'en introduira.

Synonymes et Contraires

considérable

Traductions

considérable

beträchtlich, erheblich, arg, bedeutend, bedeutsam, ernst, wichtig, stattlichconsiderable, important, serious, sizable, significant, sizeable, appreciable, grave, key, real, substantial, weighty, huge, respectableaanmerkelijk, aanzienlijk, belangrijk, erg, ernstig, geruim, voornaam, zwaar, zwaarwichtig, merkelijkגדול (ת), חשוב (ת), ניכר (ת), רבא (ת), רבתי (ת), חָשׁוּב, גָּדוֹל, נִכָּרaanmerklik, behartigenswaardig, belangrik, erg, ernstiggreu, importantvigtiggrava, konsiderindaconsiderable, grave, importante, notable, apreciabletärkeäfontosconsiderevole, notevole, grave, importante, ragguardevole, cospicuo, ingente, rilevante, vistosogravispoważnyapreciável, categorizado, considerável, grave, importante, sérioimportantважныйviktig-kubwaağır, ağırbaşlı상당한 (kɔ̃sideʀabl)
adjectif
très grand, important une somme considérable

considérable

[kɔ̃sideʀabl] adjconsiderable, significant
Il a fait des progrès considérables → He's made considerable progress.