considération

(Mot repris de consideration)

considération

n.f.
1. Attention que l'on porte à qqch ; fait de tenir compte de qqch : La gravité de son état doit primer sur toute autre considération. Le concours est ouvert à tous, sans considération d'âge ou de sexe sans qu'il en soit question
2. Bonne opinion que l'on a de qqn : Elle jouit de la considération de tous ses collègues estime, respect s'emploie à la fin d'une lettre
3. (Souvent au pl.) Réflexions développées sur un sujet : Ne vous perdez pas en considérations générales, venez-en au fait idée, raisonnement
En considération de,
compte tenu de, en raison de : En considération de notre vieille amitié.
Mériter considération,
être assez important ou grave pour qu'on y réfléchisse : Cette proposition mérite considération.
Prendre qqch en considération,
en tenir compte.

CONSIDÉRATION

(kon-si-dé-ra-sion ; en poésie, de six syllabes) s. f.
Action par laquelle on considère, on pèse quelque chose.
Tout ce qui tombe sous la considération des géomètres [DESC., Géom. 3]
Il [St Paul] entre dans une profonde considération de ce que doit devenir un peuple honoré de tant de grâces [BOSSUET, Hist. univ. II, 7]
Entrez en considération de ce que vous êtes [ID., Nol. 2]
La considération de son excellence [il s'agit d'un ouvrage] [PASC., dans COUSIN]
L'exemple du chancelier n'a été de nulle considération [SÉV., 127]
Ne mettant jamais votre santé en aucune sorte de considération [ID., 383]
Philippicus, général de Maurice, qui, étant près de donner une bataille, se mit à pleurer dans la considération du grand nombre de gens qui allaient être tués [MONTESQ., Rom. ch. 22]
Cela est de peu de considération, cela est de peu d'importance. Mettre, faire entrer, prendre en considération, tenir compte de.
Vision.
Malachie est élevé à une plus haute considération, et, à l'occasion des offrandes immondes des Juifs, il voit l'offrande toujours pure et jamais souillée qui sera présentée à Dieu non plus seulement comme autrefois dans le temple de Jérusalem, mais par les gentils, parmi lesquels il prédit que le nom de Dieu sera grand [BOSSUET, Hist. II, 4]
Rare en ce sens.
Circonspection dans ce qu'on dit ou dans ce qu'on fait. Il agit sans considération. La considération avec laquelle il a agi dans cette affaire.
Égard, estime que l'on a pour quelqu'un.
Si l'on vous pardonne, c'est par considération pour votre père [, Académie]
N'avoir aucune considération pour les gens [VOIT., Lett. 23]
On a bien peu de considération pour elle de lui dire cette nouvelle [SÉV., 6]
Égard, estime dont jouit quelqu'un. Cet homme a perdu toute sa considération.
Jugeant que c'était quelque officier de considération [HAMILT., Gramm. 5]
Cet habit me met en considération [MOL., Fest. III, 1]
Il ne faut pas vous cacher ce que m'a dit un homme de considération [BOSSUET, Lett. quiét. 111]
Leurs richesses les mettent en considération dans le monde [ID., Fr. d'Ass. 2]
Un théatin qui ne dirigeait que des femmes de la première considération [VOLT., Jeannot.]
Thalès fut pendant toute sa vie dans une considération fort distinguée [FÉN., Thalès.]
J'ai passé quelques jours dans une maison de campagne auprès de Paris chez un homme de considération qui est ravi d'avoir de la compagnie chez lui [MONTESQ., Lett. pers. 48]
Celui qui veste assis dix heures par jour obtient précisément la moitié plus de considération qu'un autre qui n'en reste que cinq [ID., ib. 78]
Cette considération personnelle, qui ne s'accorde ni au rang ni au génie même, mais à la vertu seule, et dont on doit être d'autant plus jaloux qu'on est plus exposé par ses talents ou par ses dignités au jugement de ses contemporains [D'ALEMB., Éloges, abbé de Choisi.]
À la considération de par égard pour.
Je vous donne ma parole, seigneur Don Piètre, qu'à votre considération, je m'en vais le traiter du mieux qu'il me sera possible [MOL., Sicilien, sc. 19]
En considération de, même sens. On ne l'a conservé dans sa place qu'en considération de son père. De considération, d'importance, en parlant des choses.
Fondée sur des raisons de quelque considération [PASC., Prov. 5]
Je sais que le bien est de moindre considération [ID., ib. 7]
Le bien est de nulle considération devant Dieu [ID., ib. 9]
Elles se rendirent avec trente autres villes de moindre considération [D'ABLANCOURT, Arrien, I, 8, dans RICHELET]
Vauban l'a employé au pluriel dans le sens d'estime, d'égard : Je dis de la meilleure foi du monde que ce n'a été ni l'envie de m'en faire accroire ni de m'attirer de nouvelles considérations qui m'a fait entreprendre cet ouvrage, Dîme, p. 1.
En style épistolaire. Je suis avec considération, avec une parfaite considération, avec une considération distinguée, etc. formules polies par lesquelles on termine certaines lettres.
Motif que chacun considère pour se diriger. Diverses considérations l'ont porté à cette démarche. Je ne puis entrer dans ces considérations. La considération qui l'a fait agir.
Je vois que, le danger de sa fille effaçant toute autre considération, elle ne serait pas fâchée de vous voir ici [J. J. ROUSS., Hél. I, 27]
Ces considérations ne sont pas, je l'avoue, d'une grande importance ; aussi ne les donné-je que comme des accessoires [ID., Dissert. sur la musique mod.]
Au plur. Considérations, titre qu'on donne à quelques ouvrages où l'on considère un sujet sous diverses faces. Il a écrit des considérations sur l'histoire de France.
Espèce de panier rempli de crin et fait de fer, que portaient les femmes.

SYNONYME

  • 1° CONSIDÉRATION, RÉPUTATION. La considération vient de l'effet que nos qualités personnelles, notre crédit, nos richesses, nos places font sur les autres ; aussi est-elle beaucoup moins étendue que la réputation qui, elle, est la connaissance, parmi un public plus ou moins nombreux, du nom, des actions, des œuvres d'un homme. Tel homme peut avoir de la considération sans avoir de la réputation, la considération étant bornée ou pouvant l'être à un cercle restreint.
  • 2° CONSIDÉRATIONS, OBSERVATIONS, RÉFLEXIONS, PENSÉES.
    Le terme de considérations exprime cette action de l'esprit qui envisage un objet sous les différentes faces dont il est composé. Celui d'observations sert à exprimer les remarques que l'on fait sur les ouvrages. Le terme de pensées est plus vague et marque indistinctement les jugements de l'esprit. Les Considérations de Montesquieu sur les causes de la grandeur et de la décadence des Romains. Les Observations de l'Académie sur le Cid. Les Pensées de Pascal. [BEAUZÉE, ]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Lo mantel mettre sur lo viaire est covrir la pense [la pensée] de la consideration de sa floibeteit, que ele haltes choses n'oset encerchier [, Job, 488]
  • XIVe s.
    Il appert que la consideration et la cognoissance de telle fin appartient à ceste science civile [ORESME, Eth. 111]
    Une [partie de l'âme] est vers laquelle l'en a speculacion et contemplacion ou consideracion vers les choses de quoy les ymages sont necessaires [ID., ib. 170]
    Enquerir de ceste chose parfaitement est plus propre à autre consideration [ID., ib. 20]
    Cest exemple n'est pas à passer sans consideration [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVe s.
    Et eut là certains articles de traités faits, jetés et accordés sur grands considerations et alliances, et toutes promises et jurées à tenir [FROISS., I, I, 311]
  • XVIe s.
    Pourtant il n'y a plus de consideration de Juif ne de Grec, de circoncision ne de prepuce ; Mais Christ est en tous [CALVIN, Instit. 349]
    Je n'y ai eu nulle consideration de ton service, ny de ma gloire [MONT., Au lecteur, p. X]
    En consideration de cela [ID., I, 16]
    Exemple remarquable, pour cette consideration [ID., I, 6]
    Ces considerations ne destournent pas un homme d'entendement de.... [ID., I, 120]
    En leur consideration, je diray encores cecy, car je desire de contenter chascun [ID., III, 375]
    M. l'Admiral, qui estoit homme de grande consideration [prudence] [LANOUE, 650]
    Le dit seigneur meu de bonnes et grandes considerations [CONDÉ, Mémoires, p. 670]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. consideracio ; espagn. consideracion ; ital. considerazione ; du latin considerationem, de considerare, considérer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CONSIDÉRATION.
    Ajoutez à l'exemple de Vauban, où considération est dit au pluriel dans le sens d'égards, celui-ci de Mme de Sévigné :
    Il est impossible de rien ajouter aux honnêtetés, aux confiances et aux extrêmes considérations de M. de Lavardin pour moi [SÉV., Lett. à Mme de Grignan, 24 sept. 1675]

    REMARQUE

    • Bouhours condamne avoir de la considération dans le monde, pour : s'attirer de la considération : " Avoir de la considération signifie proprement considérer les choses, et non pas être considéré des autres ; un homme qui a de la considération, c'est un homme qui prend garde à ce qu'il fait, " Entretiens d'Ariste et d'Eugène, éd. 1671, p. 119. Malgré cette condamnation, la locution a prévalu.

considération

CONSIDÉRATION. n. f. Action de considérer, d'examiner d'une façon particulière. Cela est digne de considération. Cela mérite considération, demande une longue considération, beaucoup de considération.

Cela est de peu de considération, Cela est de peu d'importance, n'est guère à considérer. Cette circonstance doit être de peu de considération pour vous.

CONSIDÉRATIONS, au pluriel, signifie Réflexions, observations orales ou écrites. On ne l'emploie guère que dans les cas indiqués par les exemples suivants : Présenter des considérations à une assemblée, à une commission. Il est entré dans de longues considérations sur ce sujet.

CONSIDÉRATION signifie aussi Circonspection, attention dans la conduite. C'est un homme qui agit sans considération.

Il désigne encore le Résultat de l'action de considérer, les raisons, les motifs qui, après examen, vous portent à agir de telle ou telle manière. Diverses considérations l'ont porté à cette démarche. Pesez bien toutes ces considérations. Aucune considération ne saurait le retenir.

Mettre, faire entrer, prendre quelque chose en considération, En tenir compte. On prendra vos services en considération, on fera entrer vos services en considération.

EN CONSIDÉRATION DE, loc. prép. En tenant compte de. Cette place lui fut accordée en considération des services que sa famille avait rendus à l'État.

Il se dit aussi de l'Estime qu'on a pour quelqu'un. C'est à votre considération qu'il en a usé si bien. C'est en votre considération qu'il l'a fait. Il n'a de considération pour personne. Si l'on vous pardonne, c'est par considération pour votre père.

Il se dit pareillement des Marques d'attention particulières qu'obtiennent les talents, les vertus, ou que les dignités et les charges attirent. C'est un homme de grande considération, qui s'est acquis une grande considération. Il est en haute considération. Cet homme ne jouit d'aucune considération. On n'a nulle considération pour lui. C'est un homme de peu de considération, de nulle considération, sans considération dans le monde.

Je suis avec considération, avec une parfaite considération, avec une considération distinguée, avec une haute considération, etc. Veuillez agréer l'expression, recevez l'assurance de ma parfaite considération. Formules de politesse par lesquelles on termine les lettres qu'on écrit.

consideration

Consideration, Consideratio, Animaduersio, Notatio, AEstimatio, Reputatio.

Avec grande consideration, pensement et advis, Considerate.

On ne sçauroit estimer que la consideration de la Lune y sert, Infinitum refert lunaris ratio.

Sans consideration, Effraenate, Inconsiderate.

Qui fait tout sans consideration, Praeceps.

Synonymes et Contraires

considération

nom féminin considération
1.  Bonne opinion que l'on a de quelqu'un.
2.  Idée développée.
Traductions

considération

consideration, regardהוקרה (נ), התחשבות (נ), כיבוד (ז), שיקול (ז), שקילה (נ), הִתְחַשְּׁבוּת, כִּבּוּד, הוֹקָרָה, שִׁקּוּלoverweging, beschouwing, beweegreden, eerbied, motief, waardering, consideratie, aanzien, achting思いやり, 敬意уважение, заботаconsiderazioneاِحْتِرامúctaanseelseAchtungυπόληψηconsideraciónkunnioituspoštovanje존경henseendepoważanieconsideraçãoaktningความนับถือsaygısự quý trọng关心帳戶 (kɔ̃sideʀasjɔ̃)
nom féminin
1. respect avoir de la considération pour qqn
2. tenir compte de qqch

considération

[kɔ̃sideʀasjɔ̃]
nf
(= examen) → consideration
ceci mérite considération → this is worth considering
prendre en considération → to take into consideration, to take into account
en considération de → given, because of
(= estime) → esteem, respect considérations
nfpl (= remarques) → reflections