consigne

consigne

n.f.
1. Ordre formel donné à qqn : Le gardien a reçu la consigne de ne laisser entrer personne. Observer, respecter, appliquer la consigne les instructions
2. Punition infligée à un militaire, à un élève et qui consiste à le priver de sortie.
3. Service d'une gare, d'un aéroport qui garde les bagages déposés ; local où les bagages sont entreposés : Laisser ses bagages à la consigne. Consigne automatique.
4. Somme facturée pour un emballage et qui est remboursée en cas de retour : Fais-toi rembourser les consignes.
Manger la consigne,
Fam. oublier d'exécuter une instruction.

CONSIGNE1

(kon-si-gn') s. f.
Ordre et instruction qu'on donne à une sentinelle, à un chef de poste. Donner, lever, observer, violer, forcer la consigne.
Non, non, vous ne passerez pas, Dit le soldat, c'est ma consigne [BÉRANG., Convoi de David.]
Familièrement, manger la consigne, ne pas la faire observer. Défense de sortir par punition militaire ou par mesure d'ordre. Grande pancarte où sont imprimés les articles qui concernent une consigne. Petite armoire grillée dans laquelle on enferme les ordres du jour. Détail des objets de mobilier qui composent un poste. Dans les écoles du gouvernement et les colléges, punition qui consiste en une privation de sortie. Terme de marine. Lieu dans les bâtiments de guerre où l'on conserve une lampe allumée dans un fanal. Poste situé dans le faux pont, où se tient le caporal de garde et d'où doivent partir les feux d'éclairage.
Par extension, tout ordre donné à quelqu'un qui est chargé de garder l'entrée d'un lieu.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CONSIGNER. Génev. consine.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. CONSIGNE. Ajoutez :
    Populairement, le tisonnier d'un corps de garde.
    Après la dernière ronde de 10 heures, M.... s'est servi d'un crochet, dit consigne, avec lequel se lève la cloche du poêle, l'a fait rougir au feu de ce poêle [, Gaz. des Trib. 21 janv. 1875, p. 67, 2e col.]

CONSIGNE2

(kon-si-gn') s. m.
Celui qui est aposté à la porte d'une place de guerre, pour tenir registre de tous les étrangers qui s'y présentent. On dit aussi portier consigne. Garde de santé dans les lazarets.

REMARQUE

  • L'Académie ne dit pas le genre de ce mot ; mais Richelet le dit expressément masculin ; et en effet tel doit en être le genre.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CONSIGNER.

CONSIGNE3

(kon-si-gn') adj.
Ancien terme d'algèbre. Quantités consignes, quantités qui ont les mêmes signes.

ÉTYMOLOGIE

  • Con, et signe.

consigne

CONSIGNE. n. f. Ordre, instruction que l'on donne à une sentinelle, à une vedette, au chef d'un poste, sur ce qui doit être l'objet de sa surveillance et sur ce qu'il doit faire ou empêcher, etc. Donner la consigne. Observer la consigne. Changer la consigne. Violer la consigne. Manquer à la consigne. Les factionnaires se transmettent la consigne. La consigne est de ne laisser entrer personne. Forcer la consigne.

Il désigne aussi une Punition donnée à des soldats ou à des écoliers qui consiste à les priver de sortie. Donner une consigne. Lever une consigne.

Il se dit aussi de l'Endroit où, dans les gares de chemins de fer, on dépose les bagages au départ, en attendant qu'ils soient expédiés ; à l'arrivée, en attendant qu'ils soient réclamés. J'ai mis mes bagages à la consigne.

consigne


CONSIGNE, s. f. CONSIGNER, v. act. [Mouillez le g: dern. e muet au 1er, é fer. au 2d.] Consigne, ne se dit que de l'ordre doné à une sentinelle, par celui qui la pôse. Consigner, se prend dans deux acceptions: 1°. Déposer de l'argent entre les mains de la Justice, ou de quelque particulier, pour être délivré, en temps et lieu, à qui il apartiendra. Consigner une somme au Grèfe, ou chez un Notaire. = 2°. Doner ordre à une sentinelle. Il est neutre dans cette acception, et se dit avec le datif des noms, et la prép. de devant les verbes: "On lui a consigné de ne laisser entrer persone, d'empêcher les cârrosses de passer. — On dit figurément (st. famil.), je l'ai consigné à ma porte; j'ai défendu de le laisser entrer, et quelquefois (mais plus rârement), j'ai doné ordre qu'on le laissât entrer.

Synonymes et Contraires

consigne

nom féminin consigne
1.  Instruction donnée à quelqu'un.
2.  Punition infligée à un élève.
retenue -familier: colle.
Traductions

consigne

מעצר פתוח (ז), פקודה (נ), ריתוק (ז), שמירת חפצים (נ), פְּקֻדָּה, שְׁמִירַת חֲפָצִים, רִתּוּקbrief, instruction, cloakroom, watchword, left luggage, left-luggage locker, left-luggage office, luggage locker, luggage storage officePfand, Vorschrift, Gepäckaufbewahrung, Gepäckaufbewahrungsstelle, Gepäckschließfachconsegna, deposito, armadietto deposito bagagli, deposito bagagliأَمْتِعَةٌ مُخَزَّنَةٌ, خِزَانَةٌ الأَمْتِعَةُ الـمَتْرُوكَةُ, مَكْتَبُ الأَمْتِعَةُ الـمَتْرُوكَةُbox na úschovu zavazadel, úschovna zavazadelbagage, bagagekontor, bagageskabαπωλεσθείσα αποσκευή, γραφείο για απωλεσθείσες αποσκευές, ντουλάπι για απωλεσθείσες αποσκευέςcasillero de consigna automática, consigna de equipajes, equipaje dejado en consigna, taquilla de consigna automáticamatkatavarasäilytys, matkatavaroiden säilytyslokerogarderoba, ormarić za prtljagu, ured za ostavljenu prtljaguコインロッカー, 手荷物一時預かり所, 預けた手荷物수하물 일시 보관소, 일시 보관 수하물, 일시 보관 수하물 로커achtergebleven bagage, bagagedepot, bagagekluisjeoppbevaring, oppbevaringsboks, reisegodsoppbevaringpozostawiony bagaż, przechowalnia bagażu, schowek na pozostawiony bagażarmário para guardar bagagem, depósito de bagagem, local para guardar bagagemкамера хранения, ячейка камеры храненияeffektförvaring, kvarlämnat bagageตู้ล็อคเกอร์เก็บกระเป๋าเดินทาง, ที่ฝากกระเป๋า, สำนักงานรับฝากกระเป๋าbagaj emanet dolabı, emanet bagaj, emanet bagaj bürosuhành lý để lại, tủ giữ đồ vật để lại, văn phòng giữ đồ vật để lại存放行李锁柜, 行李寄放处, 行李暂存处 (kɔ̃siɲ)
nom féminin
1. ordre suivre les consignes
2. lieu où l'on peut laisser ses bagages la consigne d'une gare

consigne

[kɔ̃siɲ] nf
(= ordre, instruction) → instructions pl
respecter la consigne → to follow the instructions
(COMMERCE)deposit
[gare] → left luggage (Grande-Bretagne), checkroom (USA)
(= punition) (ÉDUCATION)detention (MILITAIRE)confinement to barracks