consistoire

(Mot repris de consistoires)

consistoire

n.m. [ bas lat. consistorium, lieu de réunion ]
1. Assemblée de cardinaux réunis sous la présidence du pape.
2. Assemblée dirigeante de pasteurs protestants ou de rabbins.

CONSISTOIRE

(kon-si-stoi-r') s. m.
Assemblée de cardinaux convoquée par le pape, et lieu où se tient l'assemblée. Nom de la principale cour ou tribunal de Rome, qui se tient avec beaucoup de solennité et de splendeur, et dans laquelle le pape, en habits pontificaux, préside aux cardinaux. Consistoire secret, consistoire qui se tient dans une chambre particulière, où le trône du pape n'est élevé que de deux degrés, où les cardinaux seuls sont admis, et où l'on recueille leurs suffrages à chaque débat. Les bulles pour les évêchés et les abbayes ne s'accordent qu'après avoir été proclamées dans ce consistoire.
Parmi les protestants, consistoire, conseil ou assemblée qui est composé de ministres et des anciens des églises.
Le consistoire, établi pour veiller sur les mœurs, n'inflige que des peines spirituelles [D'ALEMB., Gouvern. génevois.]
Qu'est-ce que sévir de la part du consistoire ? C'est excommunier et déférer au conseil [J. J. ROUSS., Lettres de la Montagne, V]
Le duc d'Hanovre fit assembler le consistoire pour rompre son mariage [SAINT-SIMON, 27, 56]
Une des divisions ecclésiastiques des pays protestants. Consistoire central, assemblée supérieure à tous les consistoires locaux. Le consistoire de la confession d'Augsbourg. Consistoire israélite, conseil qui dirige les affaires de la religion judaïque.
Familièrement et par plaisanterie.
Tant et tant fut ce discours répété Qu'enfin Satan dit en plein consistoire : Si ces gens-ci disent la vérité, Il est aisé d'augmenter notre gloire [LA FONT., Belph.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Al consistorie od lui ne remis [resta] nuls hum vis ; Ociseür felun li furent dunc tramis [, Th. le mart. 94]
  • XIIIe s.
    Estes les vos avant venuz à grant joie et à grant baudor Devant le roi el consistor [, Ren. 8864]
    Ceus lient, batent, fustent, pendent, Hurtent, hercent, escorchent, foulent, Noient, ardent, greillent et boulent Devant les trois prevoz leans, En plain consistoire seans, Ceus qui firent des felonies [, la Rose, 20044]
    Car il par amors, sans haïne, à sa belle fille Virgine Tantost a la teste copée, Et puis au juge presentée Devant tous en plain consistoire [, ib. 5663]
  • XIVe s.
    Au palais sont venus, où li papes puissans En consistoire fu avec ses clers sachans [, Guesclin. 13146]
    Le pretoire des consuls, c'est leur consistoire [BERCHEURE, f° 43, verso.]
  • XVe s.
    Là y eut grant consistoire de ceux qui faisoient la traïson [FENIN, 1419]
  • XVIe s.
    Christ a esté mené du consistoire à la mort, et pendu entre des brigans [CALV., Instit. 390]
    Du commencement chacune eglise a eu comme un conseil ou consistoire de bons preudhommes [ID., ib. 851]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. consistori ; ital. consistorio ; du latin consistorium, de consistere, être assis, siéger (voy. CONSISTER). Au XIIe siècle, l'orthographe orie (consistorie) est l'orthographe usitée pour représenter le son oire.

consistoire

CONSISTOIRE. n. m. Assemblée de cardinaux convoquée par le Pape pour les consulter et leur demander leur avis sur quelques affaires importantes.

Consistoire protestant, israélite, se dit, par extension, d'une Assemblée de pasteurs ou de rabbins et de laïques réunis pour délibérer des affaires de leurs Églises.

consistoire

Consistoire, Concilium, Conuentus, Consessus, Synodus.

consistoire


CONSISTOIRE, s. m. CONSISTORIAL, ALE, adj. CONSISTORIALEMENT, adverb. [Konsis-toâ-re, torial, ri-ale, ri-aleman. 3e. lon. au 1er, 6e e muet aux deux dern.] Consistoire, se dit et de l'Assemblée des Cardinaux, convoquée par le Pape, et du lieu où se tient cette Assemblée. Le Pape tint Consistoire. Entrer au Consistoire, au sortir du Consistoire, etc. = Consistorial, qui apartient au Consistoire; jugement Consistorial, Avocats Consistoriaux; Congrégation, matière Consistoriale. = Consistorialement, en Consistoire, selon les formes du Consistoire. Cela fut jugé Consistorialement.