consommer

(Mot repris de consommeront)

consommer

v.t. [ lat. consummare, faire la somme ]
1. Utiliser pour ses besoins ; employer comme aliment : Les végétariens ne consomment pas de viande absorber, manger
2. Utiliser comme source d'énergie ou comme matière première dans une certaine quantité : Les lampes à basse tension consomment moins d'énergie que les lampes ordinaires.
v.i.
Prendre une consommation dans un café, un bar, etc. : Vous ne pouvez pas vous asseoir à une table sans consommer.

consommer


Participe passé: consommé
Gérondif: consommant

Indicatif présent
je consomme
tu consommes
il/elle consomme
nous consommons
vous consommez
ils/elles consomment
Passé simple
je consommai
tu consommas
il/elle consomma
nous consommâmes
vous consommâtes
ils/elles consommèrent
Imparfait
je consommais
tu consommais
il/elle consommait
nous consommions
vous consommiez
ils/elles consommaient
Futur
je consommerai
tu consommeras
il/elle consommera
nous consommerons
vous consommerez
ils/elles consommeront
Conditionnel présent
je consommerais
tu consommerais
il/elle consommerait
nous consommerions
vous consommeriez
ils/elles consommeraient
Subjonctif imparfait
je consommasse
tu consommasses
il/elle consommât
nous consommassions
vous consommassiez
ils/elles consommassent
Subjonctif présent
je consomme
tu consommes
il/elle consomme
nous consommions
vous consommiez
ils/elles consomment
Impératif
consomme (tu)
consommons (nous)
consommez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais consommé
tu avais consommé
il/elle avait consommé
nous avions consommé
vous aviez consommé
ils/elles avaient consommé
Futur antérieur
j'aurai consommé
tu auras consommé
il/elle aura consommé
nous aurons consommé
vous aurez consommé
ils/elles auront consommé
Passé composé
j'ai consommé
tu as consommé
il/elle a consommé
nous avons consommé
vous avez consommé
ils/elles ont consommé
Conditionnel passé
j'aurais consommé
tu aurais consommé
il/elle aurait consommé
nous aurions consommé
vous auriez consommé
ils/elles auraient consommé
Passé antérieur
j'eus consommé
tu eus consommé
il/elle eut consommé
nous eûmes consommé
vous eûtes consommé
ils/elles eurent consommé
Subjonctif passé
j'aie consommé
tu aies consommé
il/elle ait consommé
nous ayons consommé
vous ayez consommé
ils/elles aient consommé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse consommé
tu eusses consommé
il/elle eût consommé
nous eussions consommé
vous eussiez consommé
ils/elles eussent consommé

CONSOMMER

(kon-so-mé) v. a.
Achever, accomplir.
En peu de jours il consomma l'affaire [LA FONT., Rem.]
On va achever et consommer la démonstration [PASC., Géom.]
Ce bon père a consommé son sacrifice [BOSSUET, Lett. 114]
A-t-il mené une vie douce et agréable, lui qui a porté sa croix dès le premier instant de sa vie mortelle, et qui a consommé sa course par la consommation de ses souffrances ? [MASS., Car. Riche.]
Vous vous promettez encore la grâce qui fait mourir dans la sainteté et dans la justice ; la grâce qui consomme la sanctification d'une âme [ID., ib. Impénit.]
Un seul sentiment de douleur sincère supplée à de longues années de vertu, et peut consommer la sanctification [ID., ib. Impénit.]
La philosophie a préparé en silence leur destruction [des jésuites] ; les jansénistes ont sonné la charge, et la justice a consommé l'ouvrage [D'ALEMB., Éloges, Fleury.]
Par extension.
Il ne resterait plus, pour consommer la gloire de ce patriarche, que d'imiter ses actions, de marcher sur ses traces, de réformer nos mœurs sur les siennes [FLÉCH., Panég. I, p. 401]
Il consomme en nous ses miséricordes ou ses justices [ID., Dauph.]
Il consomme son amour en mourant [MASS., Car. Pass.]
Près de voir consommer mon destin déplorable [VOLT., Triumv. I, 4]
... Sa main consommant ces tristes sacrifices, Elle tombe, elle expire.... [ID., Brut. V, 5]
Tu veux donc jusqu'au bout consommer ta fureur [ID., Alz. V, 7]
Terme de droit. Consommer son droit, se dit lorsque le droit qu'on a à quelque chose a son effet. Le collateur d'un bénéfice a consommé son droit, lorsqu'il a fait la nomination de quelqu'un.
Consommer le mariage, se dit de l'union charnelle entre les époux.
Si pendant deux ans il n'avait pas consommé le mariage.... [MONTESQ., Esp. XXIX, 16]
Absolument.
Le maréchal de Plessis va l'épouser à Metz, et Monsieur va consommer à Châlons [SÉV., 95]
Fig. et mystiquement.
Le lit où il consomme son mariage avec l'humanité [BOSSUET, II, Visit. 2]
Donner la dernière perfection.
La justice les consomme dans cette unité sainte [BOSSUET, Jean, III]
Soit qu'il [le Seigneur] ait dessein de lier plus étroitement ses membres, et de les consommer dans l'unité et dans la charité, en rendant les ministères des uns utiles et nécessaires aux autres [MASS., Car. Lazare.]
Sa vie [de la reine d'Angleterre] n'a été qu'une suite de malheurs qu'elle a portés dans les bonnes œuvres continuelles et toutes les vertus qui consomment les saints [SAINT-SIMON, 484, 12]
Employer des choses qui se détruisent par l'usage. Consommer des denrées, du vin, du bois, etc. Absolument. On consomme beaucoup dans cette maison.
La France trouvera de l'avantage dans la vente de ses grains, si, ne se bornant pas à vendre à ceux qui consomment chez elle, elle vend encore à ceux qui consomment dans les États où il lui est permis d'importer [CONDILLAC, Comm. gouv. part. I, ch. 29]
Terme d'économie politique. Détruire l'utilité d'une chose.
Les peuples civilisés, riches et industrieux, consomment beaucoup plus que les autres, parce qu'ils produisent incomparablement davantage [J. B. SAY, Cours, t. II, p. 216]
Par extension, il se dit des choses qui en absorbent d'autres. Ces confitures consomment beaucoup de sucre. Ce poêle consomme beaucoup de bois. Par une autre extension.
Ces divisions consommèrent du temps [VOLT., Mœurs, 57]
L'affliction que j'ai eue de la mort de Mme Aubry, laquelle, sans mentir, a été assez grande pour achever de m'accabler et a pensé consommer les restes de ma patience [VOIT., Lett. 71]
On disait qu'il était infaillible que les Espagnols auraient pourvu Corbie de toutes les choses nécessaires, ayant eu deux mois de loisir pour cela, et que nous consommerions devant cette place beaucoup de millions d'or et beaucoup de milliers d'hommes [ID., Lett. 74]
Se consommer, v. réfl. Se parfaire.
La vertu fait ses soins, et son cœur s'y consomme Jusques à s'offenser des seuls regards d'un homme [MOL., Éc. des mar. II, 4]
La charité se consomme par ces derniers mouvements [FLÉCH., Aig.]
Se cuire de manière à faire un consommé. Il faut que cette soupe se consomme. Et, avec ellipse du pronom personnel, faire consommer la viande, la faire tellement cuire que tout le suc passe dans le bouillon. Être consommé. Les provisions qui se consomment dans une grande ville.

REMARQUE

  • La langue a pendant quelque temps hésité entre consommer et consumer, prenant ces deux verbes l'un pour l'autre.
    Ainsi dans les exemples suivants, consommer a le sens que nous donnons aujourd'hui à consumer : Afin donc qu'en discours le temps je ne consomme [RÉGNIER, Sat. XI]
    Mon temps en cent caquets sottement je consomme [ID., Sat. IV]
    Ce vaisseau.... Qui survécut au temps qui l'avait consommé [ID., Sat. X]
    Mais Dieu ! que me sert-il de pleurs me consommer ? [ID., Élég. 2]
    Tous les hommes passeront et seront consommés par le temps [PASC., P. om. Proph.]
    Et quoi que l'on reproche au feu qui vous consomme [MOL., Dép. am. III, 9]
    L'historique montre que cette confusion de consommer et consumer remonte bien plus haut. Aujourd'hui on distingue exactement ces deux verbes de cette façon : consommer suppose une destruction utile, employée à quelque usage, à quelque fin, tandis que consumer ne présente qu'une destruction pure et simple, abstraction faite de tout autre rapport. Une cheminée qui consomme beaucoup de bois est une cheminée où l'on fait grand feu ; une cheminée qui consume beaucoup de bois est une cheminée mal construite où l'on brûle plus de bois qu'il ne faut pour produire une certaine quantité de chaleur. D'autre part, on voit que Voltaire a pu dire que les divisions consomment du temps, vu que les affaires en consomment ; les bâtisses consomment de l'argent ; la guerre consomme des hommes, etc.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Puisque les vices sont consommés et confermez ou endurcis, c'est fort de les detruire ou adnuller et oster [ORESME, Eth. 74]
    Nulz ne pevent savoir se il sont amis ensemble, si ques à tant que il aient consumé ou gasté et despendu ensemble une mesure de sel [ID., ib. 235]
  • XVe s.
    Et par un trou [le tonnerre] entra, et en une chambre rencontra un jeune enfant, lequel il tua et luy consomma la chair, les os et tout, et ne luy laissa que la peau [JUV., Charles VI, 1405]
    Il n'est chose que femme ne consumme [ne vienne à bout] [E. DESCH., Ball. de l'empire des femmes.]
  • XVIe s.
    La justice gist en une observation entiere et consommée de la volonté de Dieu [CALV., Instit. 657]
    À laquelle entreprinse parfaire et consummer, je n'ay ri espargné [RAB., Pant. II, 8]
    Quant est de leur estude, elle est toute consummée à la lecture des livres pantagruelicques [ID., ib. II, 34]
    Il les amuserent jusques à ce qu'ils eussent consommé leurs victuailles [MONT., I, 298]
    Toute l'Asie se perdit, et se consomma en guerres pour le macquerellage de Paris [ID., II, 188]
    Les vers luy rongent les membres, et la terre les consomme [ID., II, 255]
    Une pierre ne luict point au feu, et, qui pis est, elle s'y consomme [ID., II, 278]
    Ceste qualité estouffe et consomme les aultres qualités vrayes et essentielles [ID., III, 7]
    Un homme consumé aux affaires d'Estat [CARL., IV, 14]
    Consommé aux affaires d'Estat [ID., VIII, 17]
    Aux autres sciences, il s'y faut aucunement consommer en les apprenant, premier que l'apprenty s'en sçache ayder pour gagner sa vie [LA BOÉTIE, 225]
    Et quand on le voit luy mesme se consommer en son esprit et tout enflammé, on luy attise encores le feu ! [ID., 336]
    La souche (ce dit l'on) au feu fut consommée [ID., 451]
    Homme consommé en un fort rare sçavoir [AMYOT, Préf. XXI, 48]
    Du temps des guerres civiles, le feu et l'autel furent ensemble tous consommez [ID., Numa, 17]
    La longueur du temps, lequel on estimoit devoir miner et consommer les forces de Hannibal.... [ID., Marcel. 39]
    Cela fait, soit consommé [réduit] à la moitié, tierce ou quarte partie, selon qu'il sera requis [PARÉ, XVI, 8]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et espagn. consumar ; ital. consumare ; du latin consummare, de cum, avec, et summa, somme, s. f. ; faire la somme, c'est achever ; de là le sens assez semblable à consumer, que consommer présente quelquefois. Au reste le XVIe siècle a confondu ces deux verbes.

consommer

CONSOMMER. v. tr. Détruire et dénaturer par l'usage certains objets, comme vin, viande, bois, et toutes sortes de provisions. Consommer de grandes quantités de céréales, etc. Absolument, On consomme beaucoup dans cette maison. Par extension, Consommer dans un café, Y boire, y faire de la dépense.

Il se dit, à peu près dans le même sens, en parlant d'une Chose qui exige, pour sa préparation, pour son assaisonnement, une quantité assez considérable d'une autre chose. Ces confitures consomment beaucoup de sucre.

Il signifie aussi Achever, accomplir. Consommer le mariage. Consommer un ouvrage. Consommer un sacrifice. On dit dans un sens analogue Consommer un crime.

En termes de Jurisprudence, Consommer son droit, se dit quand le droit qu'on a en quelque chose a eu son effet.

Faire consommer de la viande, La faire tellement cuire que presque tout le suc soit dans le bouillon.

consommer

Consommer, et parfaire, Consummare, Patrare.

consommer


CONSOMMER, v. a. [Konsomé: 1re lon. 3e é fer.] Ce verbe a deux sens, le 1er, le principal et le plus ordinaire, est achever, acomplir, mettre en sa perfection. "Consommer un mariage, une afaire. "Toutes les Prophéties ont été consommées dans N. S. J. C. — "Faire consommer de la viande, la faire tellement cuire, que presque tout le suc, toute la substance soit dans le bouillon. = Le 2d sens, c'est détruire par l'usage les denrées. Consommer des fourrages, des provisions de bouche.
   CONSOMMÉ, ÉE, part. et adj. "Vertu, sagesse, science consommée, parfaite, acomplie. — Homme consommé en science, très-savant. On dit aussi, sans régime, homme consommé, savant consommé, on sous-entend, en vertu, en science.
   REM. 1°. La Touche prétend qu'on confond consommer et consumer en plusieurs phrâses, comme: consommer, ou consumer des denrées, du blé, du vin, du bois, etc. — L'Acad. ne dit, en ce sens, que consommer, et c'est l'usage actuel. — Ce qui a fait confondre ces deux mots, dit Vaugelas, c'est que l'un et l'autre emporte avec soi le sens et la signification d'achever. — Il y a pourtant une étrange diférence entre ces deux mots, dit M. Beauzée, entre ces deux manières d'achever; car consumer achève en détruisant, et consommer en perfectionant. "Un homme consommé dans les sciences, n'a certainement pas consumé tout son temps dans l'inaction ou dans les frivolités: "Il est nécessaire, pour consommer le Sacrifice de la Messe, que le Prêtre consume les espèces consacrées. Beauzée, synon. Voy. CONSOMMATION.
   * 2°. Le P. Sicard a donc mal parlé, quand il a dit: Nous descendîmes de la montagne comme Abraham, sans avoir consumé (consommé) le sacrifice, que nous espérions ofrir au Seigneur. Miss. du Lev.

Synonymes et Contraires

consommer

verbe consommer
1.  Littéraire. Accomplir un acte néfaste.
2.  Absorber un aliment, une boisson.
3.  Utiliser pour faire fonctionner.
Traductions

consommer

konsumieren, abnutzen, aufzehren, verbrauchen, verzehren, zehren, fressenconsume, consummate, use up, use, consumptionverbruiken, verorberen, consumeren, slopen, verteren, aanslag], begaan [misdaad, drinken, gebruiken, voleindigen, voltooien, nuttigenאכל (פ'), צרך (פ'), צָרַךְ, אָכַלverorberconsumirkonsumiconsumirkuluttaaconsumir, esgotar, gastarförbrukaκαταναλώνωconsumare消費forbrugeпотреблять, расходовать (kɔ̃sɔme)
verbe transitif
1. utiliser consommer de l'essence
2. manger, boire consommer des fruits et des légumes
3. accomplir l'union sexuelle

consommer

[kɔ̃sɔme]
vt
(au restaurant) [+ boisson] → to have, to drink; [+ croissant] → to have, to eat
Je n'ai rien consommé → I didn't have anything.
(en général: nourriture) → to eat, to consume
On devrait s'abstenir de consommer trop de farineux → You should avoid eating too many starches.
"à consommer avant le ..." → "best before ..."
[voiture, usine, poêle] → to use
Ces grosses voitures consomment beaucoup d'essence → These big cars use a lot of petrol.
(DROIT) → to consummate
vi
(dans un café) → to have a drink
Est-ce qu'on peut consommer à la terrasse? → Can we have drinks outside?
[voiture]
Cette voiture consomme beaucoup → This car uses a lot of petrol.