consomption

consomption

[ kɔ̃sɔ̃psjɔ̃] n.f. [ du latin consumere, dépenser ]
Vieilli Amaigrissement et dépérissement progressifs d'une personne.

CONSOMPTION

(kon-son-psion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Action d'être consumé. La victime fut brûlée jusqu'à l'entière consomption. La consomption des espèces sacramentelles dans l'Eucharistie.
Terme de médecine. Diminution lente et progressive des forces et du volume de toutes les parties molles du corps, par l'influence de quelque maladie.
Ne voyez-vous pas, lui dit-elle, que cet avocat tombe de consomption ? [DIDER., Ess. s. Claude, liv. II]
L'homme attaqué dépérit, et, au bout de quelques mois, meurt de consomption [CHATEAUBR., Amér. 25]
Consommation.
Il se fait une grande consomption de bois dans ce fourneau [, Dict. de l'Acad.]
Consomption, en ce sens, est un archaïsme qui n'est plus guère usité.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    C'est la consumption et le gaast de ceulx qui ne pevent tant despendre [dépenser] [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Les craintifz medecins, estimans que la consomption des forces fust diminution de la maladie [AMYOT, Marcel. 39]
    Faites le tout bouillir en gros vin noir jusques à la consomption de la tierce partie [PARÉ, XVIII, 92]
    Tous hosteliers pourront arrester et retenir leurs hostes ou leurs effets pour la depense et la consomption faite par eux, jusqu'à ce qu'ils en auront esté satisfaits [, Nouv. Coust. gén. t. I, p. 898]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. consumpcio ; espagn. consuncion ; ital. consunzione ; du latin consumvtionem, de consumere, consumer.

consomption

CONSOMPTION. n. f. Action d'être consumé. La victime fut brûlée jusqu'à l'entière consomption.

Il se dit plus ordinairement d'un Amaigrissement progressif qui précède souvent la mort dans la plupart des maladies chroniques, et surtout dans la tuberculose. Tomber en consomption. État de consomption. Fièvre de consomption.

consomption

Consomption, Consumptio.

consomption


CONSOMPTION, s. f. [Kon-sonp-cion, en vers, ci-on: 1re et 2e lon.] Il se dit de certaines chôses qui se consument. "Il se fait une grande consomption de bois dans ce fourneau: la victime fut brûlée jusqu'à entière consomption. La consomption des espèces sacramentelles dans l'Eucharistie. Pour les denrées, on dit, consommation. Voyez ce mot. = 2°. Consomption est une espèce de phthisie fort commune en Angleterre, qui consume et dessèche le poumon, les entrâilles et toute la substance du corps. "Il est mort de la consomption. — On dit aussi, d'une persone qui dépérit, qu'elle est malade de consomption.

Synonymes et Contraires

consomption

nom féminin consomption
Vieux. Dépérissement progressif.
Traductions

consomption

consunzione