consorts

CONSORTS

(kon-sor ; le t ne se prononce pas ; l's ne se lie pas) s. m. plur.
Terme de droit. Ceux qui ont un intérêt commun dans une affaire, dans un procès. Un tel et consorts ont été condamnés.
Je parle contre Pierre de Bourget et consorts [PATRU, Plaidoyer 3, dans RICHELET]
Par extension, gens d'une même cabale.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Vous n'estes pas consors des tribulations et persecutions des apostres [, le Songe du vergier, dans le Dict. de DOCHEZ]
  • XVe s.
    Sera, es temps à venir, en soupirs et plains regraitiez de ses charnelz affins, consors, aliez et familiers [CHRIST. DE PISAN, Charles V, part. II, ch. 1]
  • XVIe s.
    Ne sommes-nous point donc ensevelis par le baptesme avec Christ, pour estre faits consors de sa resurrection ? [CALV., Instit. 1168]
    Sa cause estant inseparablement conjoincte à un consort [MONT., I, 99]
    Ils accepterent de pendre leurs amis et consorts [ID., III, 249]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. consors, de cum, avec, et sors, sort : qui a même sort, même lot.
Traductions

consorts

[kɔ̃sɔʀ] nmpl
et consorts (péjoratif) → and company