conspué, ée

CONSPUÉ, ÉE

(kon-spu-é, ée) part. passé.
Traité avec le dernier mépris. Un auteur, un ouvrage conspué.
Chassé, battu, détesté pour ses crimes, Honni, berné, conspué pour ses rimes [VOLT., Poésies mêlées, 84]