contagion

contagion

n.f. [ du lat. contagio, contact ]
1. Transmission d'une maladie par contact direct ou indirect : Isoler un malade pour éviter les risques de contagion contamination, infection
2. Propagation, communication involontaire : Par un phénomène de contagion, tous se mirent à bâiller.

CONTAGION

(kon-ta-jion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Communication par contact ou par ce qui ressemble au contact. La contagion du vice, de l'hérésie.
Cette contagion [du mauvais goût] infecta les provinces [BOILEAU, Art p. I]
Le luxe répand sa contagion depuis le roi jusque.... [FÉN., Tél. XXII]
Quand l'homme faible qui redoute La contagion du malheur Nous laisse seul sur notre route Face à face avec la douleur [LAMART., Harm. I, 9]
La contagion des dignités et de la grandeur ne lui forma pas cet œil superbe et ce cœur insatiable d'honneurs.... [MASS., Villars.]
La contagion ne s'était encore guère répandue dans les écoles publiques [MAUCROIX, Schisme, liv. II, dans RICHELET]
Il est une contagion dans les mouvements passionnés [MIRAB., Collection, t. I, p. 314]
La contagion des idées, l'extension que certaines idées religieuses, sociales, politiques, prennent parmi les peuples à un moment donné.
Communication d'une maladie par contact médiat ou immédiat. Ce mal se prend par contagion.
Quiconque approche d'elle.... par contagion prend sa triste couleur [MALH., VI, 11]
Contagion vive, la transmission par contact d'individu à individu : c'est la contagion immédiate. Contagion morte, la transmission par contact d'effets provenants d'un malade : c'est la contagion médiate. Par extension, maladie contagieuse. Les ravages de la contagion.
.... La contagion Jusqu'au pied de son trône a porté son poison [VOLT., Œdipe, I, 1]
Contagion s'est dit, absolument, pour la peste. On a besoin de grande police en temps de contagion.

SYNONYME

  • CONTAGION, INFECTION. La contagion spécifie que la maladie est transmise soit par la communication d'un virus, soit par le contact d'individu à individu sans virus (visible du moins). L'infection au contraire spécifie que l'air est vicié et communique la maladie ; l'individu malade gâte l'air, et l'air rend malade celui qui se trouve dans la sphère de l'agent morbifique.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La contagion est très dangereuse en la presse ; il fault ou imiter les vicieux ou les haïr [MONT., I, 273]
    Qui a pu deffendre aux miserables d'opposer les bras aux bras, et le fer au fer, et prendre d'une fureur sans justice la contagion d'une juste fureur ? [D'AUB., Hist. III, 457]
    La contagion universelle des opinions populaires et erronées [CHARRON, Sagesse, I, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. contagio ; de cum, avec, et tangere, toucher (voy. TANGIBLE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CONTAGION. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
    J'ay le cœur si comblé d'amertume et d'oppresse, Que, par contagion, je rens pleins de tristesse Ceux qui parlent à moy [DESPORTES, Épitaphes, complainte pour Henri III]

contagion

CONTAGION. n. f. Communication d'une maladie par le contact médiat ou immédiat. Ce mal se prend par contagion.

Il se dit aussi d'une Maladie qui se communique par ce contact. Il y a de la contagion en tel pays. Les ravages de la contagion. Pendant la contagion.

Il se dit figurément de Toutes les mauvaises choses qui se communiquent par la fréquentation ou par l'exemple. La contagion des mauvaises moeurs. La contagion du vice, de l'hérésie. Par extension, La contagion du rire.

contagion

Contagion, et attouchement dommageable et dangereux, Contagium, Contagio, contagionis, Contages, contagis.

Synonymes et Contraires

contagion

nom féminin contagion
1.  Transmission d'une maladie.
2.  Action de transmettre.
Traductions

contagion

contagionאילוח (ז), הדבקה (נ), הזדהמות (נ), ניגוע (ז), נִגּוּעַ, אִלּוּחַ, הִזְדַּהֲמוּתaanstekelijkheid, besmettelijke ziekte, besmetting, infectieзаразаepidemia傳染 (kɔ̃taʒjɔ̃)
nom féminin
transmission d'une maladie de qqn à qqn d'autre

contagion

[kɔ̃taʒjɔ̃] nfcontagion