contesté, ée

CONTESTÉ, ÉE

(kon-tè-sté, stée) part. passé.
Sur quoi il y a débat. Succession contestée. Créance contestée.
L'honneur de la [la ville naissante] nommer, entre eux deux contesté, Dépendait du présent de chaque déité [LA FONT., Filles de Minée.]
Et comme ces personnes n'entrent pas en défiance de votre bonne foi et ne pensent pas à examiner s'il s'agit, en ce lieu-là, de la question contestée [PASC., Prov. 13]
Votre conduite est assez connue, et ce sont de ces sortes de choses qui ne sont contestées de personne [MOL., Critique, sc. 7]
Terme de pratique. Cause non contestée, cause que l'on peut renvoyer et sur laquelle il n'y a eu ni règlement ni plaidoirie.