conteste

sans conteste

loc. adv.
Incontestablement : Il est sans conteste le plus fort indéniablement

conteste

(sɑ̃kɔ̃tɛst)
adverbe
de façon certaine Vous êtes sans conteste le meilleur.

CONTESTE

(kon-tè-st') s. f.
Contestation, procès. Ils sont en conteste. Vieux. Ce mot ne s'emploie plus guère que dans la locution sans conteste, sans débat, sans dispute, sans contredit.
Homme ou démon, veux-tu m'entendre sans conteste [MOL., le Dép. II, 7]
La maison à présent, comme savez de reste, Au bon monsieur Tartuffe appartient sans conteste [ID., Tart. V, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. CONTESTER.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CONTESTE. Ajoutez : - REM. Chateaubriand rajeunit l'emploi de ce mot, mais il le fait masculin, à tort : Je l'ajourne [Lamennais] à mon lit de mort pour agiter nos grands contestes à ces portes qu'on ne repasse plus, Mém. d'outre-tombe, éd. de Bruxelles, t. VI, Conclusion : saint-simoniens, phalanstériens, etc. Nos grandes contestes serait fort bon.

conteste

CONTESTE (SANS). loc. adv. Sans contestation. Il est, sans conteste, le plus grand écrivain de son temps.
Traductions

conteste

[kɔ̃tɛst] nm
sans conteste → unquestionably, indisputably