contracté, ée


Recherches associées à contracté, ée: contraste, crase

CONTRACTÉ, ÉE1

(kon-tra-kté, ktée) part. passé de contracter 1
Établi par contrat. Un engagement contracté imprudemment.
Qui est simplement du fait de l'homme et assimilé à un engagement. Dettes contractées.
Par extension, joint à soi, qu'on a fait partie de soi. Amitié contractée dès la jeunesse. Vices contractés.
Qui a été reçu par le corps, en parlant de maladies. Fièvres contractées dans une contrée marécageuse.
L'air de ce séjour [le Cap] est si pur qu'on le regarde comme un remède souverain pour la plupart des maladies apportées d'Europe et qu'il n'est pas sans utilité pour les maladies contractées aux Indes [RAYNAL, Hist. phil. II, 18]

CONTRACTÉ, ÉE2

(kon-tra-kté, ktée) part. passé de contracter 2
Resserré. Un corps contracté par le froid.
Alors on voyait la figure de ces guerriers [les Russes] contractée par une douleur sauvage, et le feu de leurs regards sombres et menaçants répondre à ces feux [l'incendie de Moscou] qu'ils croyaient notre ouvrage [SÉGUR, Hist. de Nap. VIII, 9]
Terme de grammaire. Voyelle contractée, par exemple û pour ue, dans continûment ; article contracté, au pour à le, du pour de le.
Terme de botanique. Connectif contracté, connectif court et tenant les loges de l'anthère rapprochées. Nectaire contracté, nectaire qui, placé sur le réceptacle, ne déborde pas la base de l'ovaire.
Terme de minéralogie. Dodécaèdre contracté, dodécaèdre dans lequel les bases pentagones extrêmes éprouvent une sorte de contraction, par suite de l'inclinaison des faces latérales.