contraignable

(Mot repris de contraignables)

CONTRAIGNABLE

(kon-trè-gna-bl') adj.
Terme de droit. Qui peut être contraint par quelque voie de droit. Ils sont contraignables par corps.
Duclos recule tant qu'il peut, tout contraignable qu'il est [VOLT., Lett. en vers et en prose, 80]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le seigneur n'est contraignable à prendre ce qui n'est de son fief [quand il exerce le droit de rachat sur un heritage vendu] [LOYSEL, 458]
    Tout obligé pour chose judiciaire est contraignable par corps, sans qu'il puisse estre attermoié ni reçu à faire cession [ID., 907]

ÉTYMOLOGIE

  • Contraindre, par le participe contraignant.

contraignable

CONTRAIGNABLE. adj. des deux genres. T. de Palais. Qui peut être contraint, par quelque voie de droit, à donner ou à faire quelque chose. Les débiteurs ne sont plus contraignables par corps.

contraignable


CONTRAIGNABLE, adj. *CONTRAIGNANT, ANTE, adj. [Kontrègnable, trégnan, nante; 1re lon. 2e e moy.; mouillez le g; 3e dout. au 1er, lon. aux 2 aûtres.] Le 1er se dit des persones. Qui peut être contraint par corps: être mis en prison: "Quand on a accepté une lettre de change, on est contraignable par corps. = Le 2d se dit des chôses; qui contraint, qui gêne. Il est peu usité: quelques Auteurs pourtant l'ont employé. "Les règles de notre Poésie, déjà plus contraignantes que les règles de la Poésie Latine, cherchent encôre, avec le seul secours de l'oreille, la cadence et l'harmonie. Du Bos. "Ce Ministre sent qu'il a besoin sur la terre d'une autorité contraignante. Boss. "Je vous plains, ma très-chère, des compagnies contraignantes que vous avez eues. Sév.Contraignant, est peu nécessaire. Nous avons génant, pour le sens que lui donent l'Ab. Du Bos. et Mde de Sévigné, et coactif, pour la signification que lui done Bossuet: mais il serait utile, pour varier l'expression, et même pour lui doner plus d'énergie. L'Acad. ne le met point.

Traductions

contraignable

בר-כפייה (ת)