contraindre

(Mot repris de contraignantes)

contraindre

v.t. [ lat. constringere, de stringere, serrer ]
1. (à, de) Obliger qqn à faire qqch : On l'a contraint à démissionner ou à la démission forcer, pousser condamner acculer à
2. Litt. Empêcher qqn de suivre son penchant naturel ; empêcher des sentiments de s'exprimer : Contraindre un enfant dans ses goûts limiter, restreindre, réfréner contenir, refouler, réprimer

se contraindre

v.pr.
Se contraindre à (+ inf.),
s'obliger à : Elle se contraint à monter ses six étages à pied s'imposer de

contraindre


Participe passé: contraint
Gérondif: contraignant

Indicatif présent
je contrains
tu contrains
il/elle contraint
nous contraignons
vous contraignez
ils/elles contraignent
Passé simple
je contraignis
tu contraignis
il/elle contraignit
nous contraignîmes
vous contraignîtes
ils/elles contraignirent
Imparfait
je contraignais
tu contraignais
il/elle contraignait
nous contraignions
vous contraigniez
ils/elles contraignaient
Futur
je contraindrai
tu contraindras
il/elle contraindra
nous contraindrons
vous contraindrez
ils/elles contraindront
Conditionnel présent
je contraindrais
tu contraindrais
il/elle contraindrait
nous contraindrions
vous contraindriez
ils/elles contraindraient
Subjonctif imparfait
je contraignisse
tu contraignisses
il/elle contraignît
nous contraignissions
vous contraignissiez
ils/elles contraignissent
Subjonctif présent
je contraigne
tu contraignes
il/elle contraigne
nous contraignions
vous contraigniez
ils/elles contraignent
Impératif
contrains (tu)
contraignons (nous)
contraignez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais contraint
tu avais contraint
il/elle avait contraint
nous avions contraint
vous aviez contraint
ils/elles avaient contraint
Futur antérieur
j'aurai contraint
tu auras contraint
il/elle aura contraint
nous aurons contraint
vous aurez contraint
ils/elles auront contraint
Passé composé
j'ai contraint
tu as contraint
il/elle a contraint
nous avons contraint
vous avez contraint
ils/elles ont contraint
Conditionnel passé
j'aurais contraint
tu aurais contraint
il/elle aurait contraint
nous aurions contraint
vous auriez contraint
ils/elles auraient contraint
Passé antérieur
j'eus contraint
tu eus contraint
il/elle eut contraint
nous eûmes contraint
vous eûtes contraint
ils/elles eurent contraint
Subjonctif passé
j'aie contraint
tu aies contraint
il/elle ait contraint
nous ayons contraint
vous ayez contraint
ils/elles aient contraint
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse contraint
tu eusses contraint
il/elle eût contraint
nous eussions contraint
vous eussiez contraint
ils/elles eussent contraint

CONTRAINDRE

(kon-trin-dr') , je contrains, tu contrains, il contraint, nous contraignons, vous contraignez, ils contraignent ; je contraignais ; je contraignis ; je contraindrai ; contrains, qu'il contraigne, contraignons ; que je contraigne, que nous contraignions ; que je contraignisse ; contraignant ; contraint v. a.
Serrer, presser, mettre à l'étroit. Vieux en ce sens. Sa chaussure le contraint si fort....
Tenir dans la contrainte, gêner.
Il ne contraint plus l'inclination qu'il a pour elle [SÉV., 402]
La violence que chacun se fait à contraindre ses larmes [LA BRUY., I]
Tout ce qui vous passe et vous égale vous contraint et vous gêne [MASS., Carême, Pardon des offenses.]
Pour moi, loin de contraindre un si juste courroux [RAC., Andr. IV, 5]
Contraindrez-vous César jusque dans ses amours ? [ID., Brit. III, 4]
Ne les contraignons point, Doris, retirons-nous [ID., Iphig. II, 1]
Mais laissez-moi de grâce un peu de solitude, Et ne contraignez point ma triste inquiétude [ID., Théb. V, 3]
Mais le peuple, indigné que la loi le contraigne, Voudrait être séduit et flatté comme un roi [MASSON, Helvétiens, VI]
Forcer quelqu'un à agir contre sa volonté.
Qui livrait Annibal pourra bien vous contraindre [CORN., Nic. I, 1]
Le respect me force à me taire, la reconnaissance m'y oblige, l'autorité m'y contraint [D'ALEMB., Synonymes.]
Contraindre à, avec un infinitif.
Elle a pour premier point Exigé qu'un époux ne la contraindrait point à traîner après elle un pompeux équipage Ni surtout de souffrir.... [BOILEAU, Sat. X]
Non, je ne vous veux pas contraindre à l'oublier [RAC., Athal. II, 7]
Contraindre de, avec un infinitif.
Deux horribles naufrages contraignirent les Romains d'abandonner l'empire de la mer aux Carthaginois [BOSSUET, Hist. I, 8]
Henriette, d'un si grand cœur, est contrainte de demander du secours [BOSSUET, Reine d'Anglet.]
Si ses exploits divers Ne me contraignaient pas de voler à toute heure Au bout de l'univers [RAC., Poésies diverses, la Renommée]
Et lui-même au torrent est contraint de céder [ID., Iph. V, 3]
Par analogie.
Contraindre ses soupçons au silence [VOLT., Catil. I, 3]
Terme de droit. Forcer quelqu'un par voie de justice. Contraindre par corps, par saisie de biens.
Se contraindre, v. réfl. Se gêner, se retenir.
Mon père est satisfait, cesse de te contraindre [CORN., Cid, V, 6]
Je dois donc me contraindre, et j'y suis résolu [ID., Sertor. IV, 3]
Il ne pouvait se contraindre sur si peu de chose [HAMILT., Gramm. 4]
Tu vois trop mon rival et tu me vois trop peu ; Il faudrait, pour ton bien, sur cela te contraindre ; Tu crois faire durer son feu, Et tu travailles à l'éteindre [CHAUL., à Mme D.]
L'impatient Néron cesse de se contraindre ; Las de se faire aimer, il veut se faire craindre [RAC., Brit. I, 1]
Mais hélas ! leur fureur ne pouvait se contraindre [ID., Théb. V, 2]
Son mépris pour les amusements de l'empereur ne se contraignait pas même en public [DIDER., Ess. s. Claude.]
Il embarrasse tout le monde, ne se contraint pour personne, ne plaint personne [LA BRUY., XI]
Se contraindre d'une chose, ne pas la faire.
S'il vous vient un petit conte à la traverse, ne vous en contraignez pas [SÉV., t. IV, lett. 346, p. 77, dans POUGENS]
Se contraindre de, suivi d'un infinitif.
Je ne me contraignis pas devant lui de répandre quelques larmes [SÉV., t. VII, lett. 703, p. 223, dans POUGENS]

PROVERBE

    La nécessité contraint la loi, c'est-à-dire elle oblige à l'enfreindre.

REMARQUE

  • 1. Les auteurs ont employé indifféremment contraindre à et contraindre de, avec un infinitif, ne consultant en cela que l'oreille. Les autres distinctions ne paraissent que des subtilités.
  • 2. Contraindre étant formé de con-stringere, comme restreindre l'est de re-stringere, et étreindre, de stringere, l'Académie devait écrire contreindre.

SYNONYME

  • CONTRAINDRE, FORCER. Ces deux verbes expriment que l'on agit contre son gré. La nuance est que forcer indique une action plus forte que moi, qui me domine, qui me fait force, tandis que contraindre exprime simplement un obstacle opposé à ma volonté, quelque chose qui me serre, qui me lie. C'est là la nuance qui distingue ces deux verbes, tout en permettant de les confondre en bien des cas.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    La grace Deu vus fist enceindre e coruner ; Pur ço vus devez mult constraindre e guverner ; E tute vostre vie en buens murs [mœurs] afermer, Que vus puissiez as autres buens essamples duner [, Th. le mart. 78]
  • XIIIe s.
    Tele pot ele estre [la convention] que Jehans doie estre constrains au tenir [BEAUMANOIR, VI, 6]
    En tel cas convenroit il que li juges contrainsist le dit Pierre à delaissier l'une de ces deux resons [ID., IX, 5]
    Et se li baillis ou li prevos le contraint d'aler avant par prise de cors ou de biens [ID., VI, 38]
    Si vous requerons, sire, que vous commandez à vos baillifs et à vos serjans que il contreingnent les escommeniez an et jour, parquoy il facent satisfaction à l'eglise [JOINV., 290]
    Il sembloit que la galie volast par les nageurs qui la contreingnoient aus avirons [ID., 215]
    Et se vous m'en osés contraindre.... [, la Rose, 11334]
  • XIVe s.
    Nul mescreant ne doibt estre contrainct par guerre ne aultrement, pour venir à la foi catholique ; et semble que contre les mescreans qui nous guerroient, seulement, nous deussions faire guerre, et non contre les aultres qui veulent estre en paix [, Songe du Vergier, I, 54]
    Telles choses ne contraignent à mal faire nul homme qui ait en soy usage de raison [ORESME, Eth. 73]
    En cest degré de fortitude pevent estre contenus soldoiers et touz ceulx lesquiex convoitise de pecune contraint à combatre [ID., ib. 84]
    Et pour ce advient souvent que il ont contencions ensemble et veulent contraindre l'un l'autre à faire justice [ID., ib. 273]
    Ne de plus ne les pourrions contraindre [exiger davantage] [DU CANGE, auxilium.]
    Vous me contraignez à ce qui en mon courage ne peut oncques mais estre [, Ménagier, I, 6]
  • XVe s.
    À chose qui touche l'ame et la conscience, on ne doibt homme contraindre par force [, Bouciq. III, ch. 3]
    Et especialement les six freres Gisebert Mahieu.... estoient plus durs et plus contraints que tous les autres [FROISS., II, II, 52]
    Entrementes que le roi d'Angleterre seoit devant la cité de Cambray à bien quarante mille hommes, et que moult la contraignoit d'assaut et de plusieurs faits d'armes [ID., I, I, 84]
    Et avoient [les Anglais] en l'ost bien quatre cents canons, qui contraindoient durement ceux de dedans [ID., II, II, 29]
    Par vraie amour qui l'enyvra [Jésus] Et qui le contraint [contraignit] à ce faire [souffrir la passion] Pour nous et no vie refaire [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 540, dans LACURNE]
    Et si ne pouvions passer que devant eux, tant estoit le lieu contraint [COMM., VIII, 5]
    Le siege n'estoit pas encores si contraint, qu'on ne peust aller et saillir dehors [ID., VIII, 7]
  • XVIe s.
    Il fut contrainct de suyvre le comte [MONT., I, 25]
    La durée du mariage est contraincte et forcée [ID., I, 210]
    Ils allerent à la charge, le sang figé et les membres contraincts de froid [ID., I, 261]
    Qui veult faire sa despense juste, la faict estroicte et contraincte [ID., IV, 79]
    S'il luy eust pleu que je feusse demourée avecques la royne, il sait bien que je n'ay affaire sy contraint que je n'eusse laissé [MARG., Lett. 147]
    J'avois du tout laissé le Creneche [le vin de Grenache] ; mais j'ay esté contrainte de le reprendre quant c'est venu sur le terme des trois mois [ID., ib. 149]
    Et luy fault ung grand repous, qu'elle se contraint à prendre pour se fortifier [ID., ib. 139]
    C'est aller à la boucherie, et pour un affaire qui n'est point si fort contraint qu'il ne se puisse bien differer à un autre temps [DESPER., Contes, XLVI]
    Les magistrats contraindrent l'evesque d'exhiber deniers [PALISSY, 104]
    Romulus fut contraint de se retirer un peu en arriere de la meslée [ID., Rom. 28]
    Il se contraignit à l'endurer pour quelque temps à cause de la reverence qu'il portoit à son frere [ID., Lucul. 76]
    Tout votre peuple ni vous ne scauriez contraindre un Potier à fleschir les genoux devant des statues [D'AUB., Conf. II, 7]
    On ne peut contraindre celui qui sçait mourir [ID., ib.]
    En voulant contraindre les autres de recevoir leurs opinions [LANOUE, 101]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. costraigner ; catal. constrenyer ; espagn. constreñir ; portug. constranger, constringir ; ital. constringere, costrignere ; du latin constringere, de cum et stringere (voy. ÉTREINDRE).

contraindre

CONTRAINDRE. (Je contrains ; nous contraignons. Je contraignis. Je contraindrai. Contrains. Que je contraigne. Que je contraignisse. Contraignant. Contraint.) v. tr. Obliger quelqu'un par force, par violence ou par quelque grave considération, à faire quelque chose contre son gré. On le contraindra de partir. La nécessité l'y contraint. Je fus contraint à cette démarche. La ville fut contrainte de se rendre.

Il signifie spécialement, en termes de Procédure, Obliger, par quelque voie de droit, à donner ou à faire quelque chose. Contraindre quelqu'un par voie de justice, par justice. Contraindre par saisie de biens, par corps et autres voies. J'enverrai les huissiers pour le contraindre. Contraindre quelqu'un pour les dépens du procès, pour une dette. Par extension, Elle sera libre de se décider : je ne veux pas la contraindre.

Il signifie aussi simplement Obliger par quelque considération à s'abstenir de quelque chose, à se refuser quelque chose. Je ne prétends pas vous contraindre. Se contraindre devant quelqu'un. Il sait bien se contraindre quand l'occasion l'exige. Par extension, Contraindre ses goûts, son humeur.

contraindre

Contraindre, Semble qu'il vienne de Constringere.

Contraindre aucun, Adigere, Angariare, Cogere, Compellere, Subigere, Vrgere, Imponere necessitudinem, Necessitatem adhibere, afferre, imponere, iniungere, Vim alicui imponere, vel afferre.

Il ne t'a peu contraindre, de, etc. Nec te quiuit hodie cogere, illam vt duceres.

Se contraindre soymesme, Sibi leges imponere.

Contraindre à croire, Vim in dicendo afferre.

Contraindre de faire la tasche, Iusta exigere.

Contraindre quelqu'un de faindre, Imponere onus simultatis alicui.

Contraindre chacun d'apporter son denombrement, Censum agere.

Contraindre de sortir hors, Extrudere aliquem.

Contraindre un homme de venir plaider devant l'arbitre, Adigere sacramento.

Contraindre aucun de faire la guerre, Eripere pacem alicui.

Solicitudes contraignent et hastent, Praecipitant curae.

Il se contraignit, Imperauit sibi, B. ex Valer. Max.

Contraindre à payer une debte, Nomen exigere, Budaeus.

Contraindre par justice, Lege agere, B.

Contraindre par necessité, Necessitatem exprimere, Bud.

Contraindre de respondre promptement et sur le champ, Cunctationem respondendi praecidere vel eximere, Bud.

Contraindre par prinse de corps et de biens et par toutes autres voyes et manieres deuës et raisonnables, Capitis pignoribus, manusque iniectione coërcere, vel comprehensione adigere, omnique legis actione, et in ea specie solenni et moribus consentanea.

Estre contraint, In angustum venire, Necesse habere, Cogi.

Estre contraint par necessité, Necessitate constringi, Astringi, vel Cogi necessitate.

Si nous sommes contraints par necessité à faire chose qui soit contre nostre nature, Sin aliquando necessitas nos ad ea detruserit, quae nostri ingenij non erunt.

Estre contraint par la persuasion d'aucun de faire chose dont on reçoive dommage, In fraudem impelli.

Estre contraint d'aller au senat, In senatum cogi.

Quand on contraint aucun de travailler et perseverer en la besongne, Exactio operis.

Il a esté contraint de vendre son outil, Vendiderit instrumentum necesse est.

Qui leve et contraint de payer aucuns deniers, Exactor.

Celle qui contraint, Subigatrix.

Contraint, Actus, Adactus, Coactus.

Ville contrainte par necessité de se rendre, Expressa deditio necessitate.

contraindre


CONTRAINDRE, v. a. CONTRAINTE, s. f. [Kon-trein-dre, trein-te; 1re et 2e lon. 3e e muet.] Contraindre, je contrains; nous contraignons, etc. J'ai contraint, je contraignis; contraindrai; contraindrois; contrains; que je contraigne; contraignisse; contraignant, contraint, ainte. On mouille le g par-tout où il se trouve.
   CONTRAINDRE, c'est obliger quelqu' un, par violence, ou par quelque considération qui en tient lieu, à faire quelque chôse contre son gré. Contrainte, est l'action de contraindre. I. Contraindre, forcer, violenter. Le dernier de ces mots enchérit sur le second, comme celui-ci sur le premier. — Ce verbe régit le datif des noms, et de ou à, devant les verbes: on l'a contraint à cela; on l'y a contraint: "La pauvreté l'a contraint de se mettre en service: ils contraignirent les Assiégés à capituler. — Au passif, on dit, contraint de, plus ordinairement; ils ont été contraints de se rendre. — Remarquez qu'on ne doit pas employer dans la même phrâse ces deux diférens régimes. Les Poètes mêmes n'ont pas ce droit; et je crois pouvoir reprendre cette licence dans Boileau, qui dit:
   Elle a pour premier point,
   Exigé qu'un époux ne la contraindroit point
   À~ trainer avec elle un pompeux équipage;
   Ni sur-tout, de souffrir, etc.
   En termes de Pratique, c'est obliger par Justice de payer. Il ne se dit alors qu'avec le régime simple et direct (l'acusatif.) Contraindre quelqu'un par saisie, par corps, par voie de Justice. Les Sergens ont été chez lui, pour le contraindre.
   Quelquefois il ne signifie que géner; obliger à quelque sorte de retenûe, qui empêche de faire ce que l'on voudrait: "Je ne prétends pas vous contraindre. Il dit que cela le contraint. = Figurément, serrer, presser, mettre à l'étroit. "Cet habit, cette chaussure, me contraignent si fort, que je ne puis me tenir, ni marcher sans peine. "Vous voulez bâtir dans un endroit où vous serez contraint par la situation. — La rime contraint la Poésie.
   Se contraindre, se géner: il se contraint devant nous; mais il se dédomage âilleurs. "Ne vous contraignez pas pour moi.
   II. CONTRAINT, AINTE, adj. Géné: il a l'air contraint. Postûre, manières contraintes. Il n'y a rien de contraint dans ses actions. = Serré, mis à l'étroit. Il se dit des persones: il est contraint~ dans son habit, dans ses bottes; et des chôses animées. La mer est contrainte dans ce détroit: la rivière, entre ces deux montagnes. = Figurément, vers contraints, versification contrainte; discours, style contraint. "On reprocha à Tyburg (Peintre) quelques atitudes roides et contraintes.
   Basse contrainte, en Musique, est une basse à laquelle le Compositeur assujétit les aûtres parties, et qui se répète ordinairement de quatre mesûres en quatre mesûres.
   III. CONTRAINTE, est, 1°. La violence qu'on exerce contre quelqu'un, pour lui faire faire quelque chôse malgré lui. "User de contrainte: faire une chôse par contrainte; agir sans contrainte. = 2°. Retenûe que le respect et la considération obligent d'avoir. "Tenir en contrainte; être dans une extrême contrainte. = 3°. Gêne où l'on est, quand on est trop serré par ses habits, etc. "Comment pouvez-vous soufrir cette contrainte? = 4°. Acte en vertu duquel on peut contraindre un homme à payer. Contrainte par saisie de biens, contrainte par corps.
   Rem. Il n'a de pluriel que dans ce dernier sens: il a essuyé plusieurs contraintes. Dans les aûtres acceptions, il se dit toujours au singulier. Cependant le pluriel ne fait point mal dans la phrâse suivante. "Par ses soins, le mariage deviendra si libre, qu'il n'y aura plus à se plaindre de ses contraintes et de ses incomodités. Bossuet.

Synonymes et Contraires

contraindre

verbe contraindre
1.  Obliger à faire quelque chose.
2.  Littéraire. Empêcher de donner libre cours à.

contraindre (se)

verbe pronominal contraindre (se)
1.  Se donner comme contrainte.
2.  Littéraire. Ne pas donner libre cours à.
Traductions

contraindre

aufdrängen, aufdringen, aufnötigen, dringenforce, coerce, compel, constrain, impose, assert, thrustforceren, opdringen, bedwingen, dwingen (tot), noodzaken, onderdrukkenאילץ (פיעל), זקק (פ'), חייב (פיעל), כופף את היד של-, כפה (פ'), חִיֵּב, אִלֵּץ, כָּפָהimposartrudiconstreñir, imponer, obligartyrkyttääditar, forçar, impor, obrigarforţa, impunecostringere (kɔ̃tʀɛ̃dʀ)
verbe transitif
forcer, obliger contraindre qqn à faire qqch

contraindre

[kɔ̃tʀɛ̃dʀ] vt
contraindre qn à faire → to force sb to do, to compel sb to do