contrasté, ée

CONTRASTÉ, ÉE

(kon-tra-sté, stée) part. passé.
Mis en contraste. Des caractères bien contrastés. Des figures bien contrastées.
Cette impression était contrastée par le souvenir des caresses.... [J. J. ROUSS., Conf. II]
Qui rendait ces pays étranges si bizarrement contrastés [ID., Hél. I, 23]
Le dialogue plus vif, plus raisonné, plus contrasté [VOLT., Lett. d'Argental, 10 juill. 1765]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CONTRASTÉ. Ajoutez : - REM. J. J. Rousseau a dit contrasté pour : combattu ; ce qui est un italianisme.
    Il est vrai que cette impression était singulièrement contrastée par le souvenir [J. J. ROUSS., Confessions. II]
    Inusité en ce sens.