contre-change

CONTRE-CHANGE

(kon-tre-chan-j') s. m.
Action de rendre la pareille. Au plur. Des contre-changes, c'est-à-dire des changes qui se font contre un change.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mais aussi, en contre-change de revange, des 400 arquebusiers qu'avoit amenés le capitaine Croq, il n'en reschappa que 50 [CARL., I, 9]
    Sur la menace de faire mourir en contre-change ceux que teniez prisonniers [, Sat. Mén. p. 146]

ÉTYMOLOGIE

  • Contre, et change.