contre-petterie

CONTRE-PETTERIE

(kon-tre-pè-te-rie) s. f.
Hasard par lequel une ou plusieurs lettres interverties dans la prononciation forment un nouveau sens, souvent fort ridicule, comme lorsque, dans une tragédie, un acteur s'écria : Trompez, sonnettes, pour : Sonnez, trompettes. Au plur. Des contre-petteries.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ne voulant user du mot et jargon des bons compagnons, qui les appeloient des contre-peteries ; par exemple : un chapeau de rose, un rapeau de choses [DES ACCORDS, Bigarr. Contrepeteries.]

ÉTYMOLOGIE

  • Contre, et péter dans le sens de rendre un son : rendre un son l'un pour l'autre.