contre-scel

CONTRE-SCEL

(kon-tre-sèl) s. m.
Petit sceau apposé sur le tiret du parchemin qui attache les lettres scellées en chancellerie. Figure imprimée au revers du sceau principal. Ancien terme de pratique. Sceau qu'un juge apposait sur des effets déjà scellés par un autre juge. Au plur. Des contre-scels.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    [Un garde-scel dit avoir] scellé les presentes lettres du scel de la prevostée de Chaumont et de son propre scel et contre-scel [, Ordonn. des rois de Fr. t. III, p. 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Contre, et scel.

contre-scel

CONTRE-SCEL. s. m. Sorte de petit sceau, qui s'appose sur le tiret de par-chemin dont on se sert pour attacher des lettres scellées en chancellerie. Ces pièces ont été mises sous le contre-scel. Le contre-scel y a été apposé. Des pièces attachée sous le contre-scel de la chancellerie.

contre-scel


CONTRE-SCEL, s. m. CONTRE-SCELLER, v. a. [Kontre-cèl, célé; 1re lon. 2e e muet; 3e è moy. au premier, é fermé au second.] Petit Sceau aposé à côté du grand. Mettre le contre-scel.