contrition

(Mot repris de contritions)

contrition

n.f.
Litt. Regret sincère d'une faute, d'un péché que l'on a commis repentir

CONTRITION

(kon-tri-sion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
Terme de théologie. Douleur vive et sincère d'avoir offensé Dieu, laquelle vient moins de la crainte du châtiment, que d'un sentiment d'amour et de reconnaissance. Faire un acte de contrition. Contrition parfaite, imparfaite.
Le concile de Trente définit la contrition, en disant que c'est une douleur et une détestation des péchés commis, jointe à la volonté de n'en plus commettre [BOURD., Pensées, t. I, p. 302]
La contrition, conçue par la seule crainte des peines de l'enfer, ne suffit pas pour justifier le pécheur dans le sacrement de pénitence [NICOLE, Instr. sur les sacrements, dans RICHELET]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tu commoüs la terre, e si la conturbas ; saine [guéris] les contriciuns [brisures] de li [d'elle] [, Liber psalm. p. 77]
    Contriciun e maleürtet es veies de els [dans leurs voies] [, ib. p. 14]
  • XVe s.
    Lesquelles processions estoient faites en grande devotion et contrition de cœur [FROISS., II, III, 36]
  • XVIe s.
    Ils gergonnent assez de contrition et attrition [CALV., Instit. 485]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. contritio, contrixio ; espagn. contricion ; ital. contrizione ; du latin contritionem, de contritus, contrit.

contrition

CONTRITION. n. f. T. de Théologie. État de celui qui est contrit. Faire un acte de contrition. Contrition parfaite.

contrition

Contrition, Intestinus plangor, vel planctus, Cordolium, Praeteritae et anteactae vitae acerba, moerensque recordatio. B.

Synonymes et Contraires

contrition

nom féminin contrition
Regret sincère d'un péché.
Traductions

contrition

berouw

contrition

contrición