convenir


Recherches associées à convenir: se convenir

convenir

v.t. ind. [ lat. convenire, venir ensemble ]
1. (de) Conclure un accord ; tomber d'accord sur qqch : Ils ont convenu ou ils sont convenus de se réunir la semaine prochaine
décider : Elles ont convenu d'un prix
2. (de) Reconnaître comme vrai : Elle a convenu ou elle est convenue de son erreur. Elle a convenu ou elle est convenue qu'elle s'était trompée.
3. (à) Être adapté à qqn, à qqch : Cet emploi conviendra à mon frère
aller à, cadrer avec : Ce style convient bien à un roman d'aventures
4. (à) Plaire à qqn : Cette couleur ne convenait pas à mon mari
agréer à [litt.], sourire à
Il convient de (+ inf.), il convient que (+ subj.),
il est souhaitable, opportun de, que : Il veut savoir ce qu'il aurait convenu de faire
ce qu'il aurait fallu faire

convenir


Participe passé: convenu
Gérondif: convenant

Indicatif présent
je conviens
tu conviens
il/elle convient
nous convenons
vous convenez
ils/elles conviennent
Passé simple
je convins
tu convins
il/elle convint
nous convînmes
vous convîntes
ils/elles convinrent
Imparfait
je convenais
tu convenais
il/elle convenait
nous convenions
vous conveniez
ils/elles convenaient
Futur
je conviendrai
tu conviendras
il/elle conviendra
nous conviendrons
vous conviendrez
ils/elles conviendront
Conditionnel présent
je conviendrais
tu conviendrais
il/elle conviendrait
nous conviendrions
vous conviendriez
ils/elles conviendraient
Subjonctif imparfait
je convinsse
tu convinsses
il/elle convînt
nous convinssions
vous convinssiez
ils/elles convinssent
Subjonctif présent
je convienne
tu conviennes
il/elle convienne
nous convenions
vous conveniez
ils/elles conviennent
Impératif
conviens (tu)
convenons (nous)
convenez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais convenu
tu avais convenu
il/elle avait convenu
nous avions convenu
vous aviez convenu
ils/elles avaient convenu
Futur antérieur
j'aurai convenu
tu auras convenu
il/elle aura convenu
nous aurons convenu
vous aurez convenu
ils/elles auront convenu
Passé composé
j'ai convenu
tu as convenu
il/elle a convenu
nous avons convenu
vous avez convenu
ils/elles ont convenu
Conditionnel passé
j'aurais convenu
tu aurais convenu
il/elle aurait convenu
nous aurions convenu
vous auriez convenu
ils/elles auraient convenu
Passé antérieur
j'eus convenu
tu eus convenu
il/elle eut convenu
nous eûmes convenu
vous eûtes convenu
ils/elles eurent convenu
Subjonctif passé
j'aie convenu
tu aies convenu
il/elle ait convenu
nous ayons convenu
vous ayez convenu
ils/elles aient convenu
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse convenu
tu eusses convenu
il/elle eût convenu
nous eussions convenu
vous eussiez convenu
ils/elles eussent convenu

CONVENIR

(kon-ve-nir) , je conviens, nous convenons, vous convenez, ils conviennent ; je convenais ; je convins, nous convînmes ; je conviendrai ; je conviendrais ; conviens, convenons ; que je convienne, que nous convenions, que vous conveniez, qu'ils conviennent ; que je convinsse ; convenant ; convenu v. n.
Conjugué avec l'auxiliaire être. Reconnaître la vérité de.
Vous convenez là-dessus des devoirs que la religion impose [MASS., Car. Pardon.]
Nous sommes convenus que dans un tel dessein Un soupçon bien souvent doit passer pour certain [LAFOSSE, Manlius, III, 6]
Ils [les Français] avouent de bon cœur que les autres peuples sont plus sages, pourvu que l'on convienne qu'ils sont mieux vêtus [MONTESQ., Lett. pers. 100]
Convenir, dans une phrase affirmative, construit avec que, veut l'indicatif : Il convient que cela est. Dans une phrase négative ou interrogative, il veut le subjonctif : Convient-il que cela soit ? il n'est pas convenu que cela fût.
Jamais un Anglais ne conviendra que son gouvernement ne soit pas le plus parfait que les hommes aient imaginé [CONDILLAC, Études hist. part. III, ch. 1]
S'accorder.
Je pense convenir avec tous les théologiens [DESC., Rep. 2]
Si la religion était une pure imagination, tous les hommes, d'un consentement si unanime, ne seraient pas convenus à se la former [BOURD., Pensées, t. I, p. 266]
Tous les instituts [monastiques], quelque différents qu'ils soient d'ailleurs, conviennent en ce point qu'il y ait à la tête de chaque société régulière une puissance qui préside [ID., ib. t. II, p. 459]
On ne convient pas de l'année où il vint au monde [BOSSUET, Hist. I, 10]
Des témoins qui conviennent sans s'être entendus [ID., ib. II, 13]
Les hommes et les femmes conviennent rarement sur le mérite d'une femme [LA BRUY., III]
C'est une opinion sur laquelle tout le monde convient assez que Socrate est le premier qui ait ramené la philosophie à ce qui touche les devoirs de la vie commune [FÉN., Socrate.]
Les historiens de tous les pays conviennent tous à nous montrer que les différents peuples sont descendus de différents enfants d'un même père [ID., XXII, 354]
Ils conviennent tous en ce point et veulent tous être immortels [MASS., Car. Avenir.]
Faites convenir, si vous le pouvez, tous les hommes sur votre sujet [ID., Car. Resp. hum.]
L'empereur [Justinien] ne convenait pas avec l'impératrice sur les points les plus essentiels [MONTESQ., Rom. 20]
S'entendre sur une chose. Il sont convenus de se trouver en tel lieu, de faire telle chose. Convenir du prix de quelque chose.
Convenons de nos faits avant que de rien rendre [REGNARD, Légat. V, 4]
Comme il ne s'agit ici que de convenir des termes, afin de pouvoir se faire entendre [BOULLAINVILLIERS, Réfutation de Spinoza, p. 200]
Avec que il faut le subjonctif ou le conditionnel : Ils convinrent que cela fût fait, ou serait fait au plus tôt.
En parlant des choses, être conforme.
Il a été libre de nommer ces deux choses de même ; mais il ne le sera pas de les faire convenir de nature aussi bien que de nom [PASC., Pens. I, art. 2]
Votre âge, monsieur, ne convient pas avec celui de ma fille [HAUTEROCHE, Crispin médecin, I, 3]
Les temps et les autres marques ne convenaient pas [BOSSUET, Hist. II, 10]
Les temps conviennent, et tout se rapporte autant qu'on le pouvait espérer dans une antiquité si reculée [ID., ib. I, 1]
Il faudrait bien que vous vous accoutumassiez à voir des exceptions dans les meilleurs systèmes ; il y a toujours quelque chose qui y convient le plus juste du monde, et puis quelque chose aussi qu'on y fait convenir comme on peut [FONTEN., I, 121]
On est obligé de les mettre [des pièces] les unes sur les autres pour voir d'une manière plus sûre que par la vue si elles conviennent en grandeur [MALEBR., Rech. I, 6]
Conjugué avec l'auxiliaire avoir ; être propre, convenable à. C'est un parti qui convient à votre fille. Ce projet ne lui a pas convenu.
Des mœurs si rudes et si grossières convenaient à la république qui se formait [ST-ÉVREMONT, Génie du peuple romain, ch. 2. dans RICHELET]
Ces festons dans vos mains et ces fleurs sur vos têtes Autrefois convenaient à nos pompeuses fêtes [RAC., Ath. I, 3]
Du moins ce désespoir convient à mon malheur [ID., Mithr. III, 1]
La bonté convient mal à ton autorité [VOLT., Mort de Cés. I, 4]
En logique. L'attribut convient au sujet.
Plaire, être accepté.
Un homme habile sent s'il convient ou s'il ennuie [LA BRUY., V]
Se convenir, se plaire réciproquement. Ces deux hommes ne sauraient se convenir. Nos humeurs se sont convenu parfaitement. Ces dames ne se sont pas convenu. Nous nous serions convenu, si nous avions pu nous voir plus librement.
Est-ce qu'il faut se convenir pour s'épouser ? [DU FRÉNY, Double veuvage, I, 1]
Être à la convenance. Cette place lui aurait bien convenu. Cette maison m'a convenu. Ce domestique ne me convient pas.
Être convenable, expédient. On délibéra sur ce qu'il aurait convenu de faire dans une telle occurrence. Il ne vous convient pas de tenir un tel langage.
J'ai commandé qu'on porte à votre père Les faibles dons qu'il convient de vous faire [VOLT., le Droit du seigneur, III, 6]
Impersonnellement, il convient, avec de et l'infinitif.
Il ne convient qu'aux enfants de pleurer et de jeter tous leurs hochets quand on leur en ôte un seul [BARTHÉL., Anach. ch. 32]
Avec que et le subjonctif.
Il convient que l'impôt soit payé par celui qui emploie la chose taxée plutôt que par celui qui la vend, [J. J. ROUSS., Économie polit.]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Dient Franceis : il nous i cuvent garde [, Ch. de Rol. XII]
  • XIIe s.
    Que à l'espée nel convegne à paier [il ne faille le payer] [, Ronc. p. 34]
    Sus en l'antgarde [il] vos convent à monter [, Ronc. p. 47]
    Par grant dolor les convendra mourir [, ib. p. 55]
    Seigneur cousin, com vous est covenent ? [, ib. p. 121]
    Par la gastine vous convient à aler [, ib. p. 157]
    Mais il convient qu'à sa volonté soie [, Couci, XX]
    Ou veuil ou non, servir la [la servir] me convient [, ib. 21]
    Je ne tieng pas l'amour à droit partie, Dont il convient mourir ou trop aimer [, ib. XX]
    Et comment Conviendra-il qu'à la fin congié [je] prenne ? [, ib. XXII]
    Quant il eurent mengé, sés [si les] en [de table] covint lever [, Sax. XII]
    À prendre lui convient [il faut] vie d'homme sauvage, Et gesir mainte nuit au vent et à l'orage [, ib. XXVI]
  • XIIIe s.
    Et sachiés certainement que par cele chaaine convenoit passer qui au port de Constantinoble voloit entrer [VILLEH., LXX.]
    Car nuls ne vient à vie [que] ne conviene finer [, Berte, III]
    D'un coutel en vo [votre] cuisse vous convenra ferir [, ib. XII]
    Ce que [je] n'ai deservi convient que je compere [paye] [, ib. XVIII]
    Car li rois les laissoit de trestout convenir [disposer] [, ib. LXIII]
    Ce est chose passée [résolue], jà n'y convient penser [, ib. CXII]
    Car sachiés que moult la convient [à l'Envie] Estre irée quant biens avient [, la Rose, 251]
    Et se tu as si grant besoigne Que esloigner il te conviengne, Garde bien que tes cuers remaigne [, ib. 2583]
    Quant li baillis laisse convenir prevoz et sergans et la mesnie de son ostel plains de malice, ce sont lou entre brebis [BEAUMANOIR, 26]
    Adont converroit il que je respondisse à cascun pour tant comme à li monteroit [ID., VI, 17]
    Nouvelles, lesqueles je ne weil pas conter pour ce que il ne me convendroit de rompre ma matiere [JOINV., 211]
  • XVe s.
    Ainsi furent-ils trois jours et trois nuits sans pain, sans vin, et après, par l'espace de quatre jours, qu'il leur convenoit acheter un pain mal cuit six esterlins, qui ne dust valoir qu'un parisis [FROISS., I, I, 39]
    Le roi Robert estoit devenu vieux et foible et si chargé de la grosse maladie, ce disoit-on, que mourir le convint [ID., I, I, 47]
    Ils se mirent tous à aller après lui tant qu'il purent, et laisserent les gens du pays convenir du remenant et eux venger, et reprendre partie de ce qu'on leur avoit robé [ID., I, I, 182]
  • XVIe s.
    Il est à ceste heure bien aisé de juger et discerner en quoy conviennent ensemble, ou en quoy different ces deux signes, la circoncision et le baptesme [CALVIN, Instit. 1067]
    Et n'est point ceste forme de parler nouvelle ; car elle convient avec une autre qui est au premier chapitre [ID., ib. 1084]
    Il feit crier que ung chascun convint en armes en la grande place [RAB., Garg. I, 26]
    Il te convient servir, aymer et craindre Dieu [ID., Pant. II, 8]
    Il se y convient mettre à l'adventure, les yeuix bandez [ID., ib. III, 10]
    Or, puysque ne convenons ensemble en l'expousition des sorts Virgilianes, prenons aultre voye de divination [ID., ib. III, 13]
    C'estoyt le tiers jour des grandes foires, esquelles annuellement convenoyent tous les plus riches marchandz d'Africque et d'Asie [ID., ib. IV. 2]
    Il lui porta les cinq cens ducats dont ils avoient convenu ensemble [MARG., Nouv. LVI]
    Comme il convenoit à sa fortune [MONT., I, 57]
    Voilà pourqucy toutes les regles se rencontrent et conviennent à cet article [ID., I, 70]
    Il convient assez bien à un philosophe d'escrire l'histoire [ID., I, 103]
    J'avois bien veu convenir en cecy la pluspart des anciennes opinions [ID., I, 250]
    Venus et Bacchus se conviennent volontiers [ID., III, 161]
    Alors ils commencent à estre plus propres aux exercices du corps, auxquels il convient de la force [LANOUE, 126]
    Après que ledit esquadron auroit enduré cette rude salve, il lui conviendroit [faudrait] venir donner dans les picques du premier rang [ID., 322]
    La vie contemplative et l'active conviennent très bien l'une avecques l'autre [ID., 540]
    Si fut chose pitoyable que ce qu'il convint alors faire et souffrir à Perseus [AMYOT, P. Aem. 42]
    Ilz convinrent ensemble, que Cicéron presteroit au jeune Caesar la faveur de son authorité [ID., Cicéron, 56]
    Il y estoit convenu une grande multitude d'hommes de toutes parts de la Grece [ID., Démétr. 31]
    La courtisane le feit adjourner et convenir en jugement, pour.... [ID., ib. 35]
    Le prince conceda à la roine Baugency pour la commodité du traité, avec premesse qu'il lui seroit restitué si on ne pouvoit convenir [s'entendre] [D'AUB., Hist. I, 141]
    Après avoir convenu [parlementé] ensemble quelques jours, et avoir si bien acheminé les affaires [M. DU BELL., 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, conveindre ; provenç. convenir, covenir ; espagn. convenir ; portug. convir ; ital. convenire ; du latin convenire, se réunir en un lieu, convenir, de cum, et venire, venir. Palsgrave, p. 4, écrit : Il covient, et dit que cela se prononce : il coviant.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CONVENIR. Ajoutez : - REM. J. J. Rousseau a conjugué convenir, dans le sens de reconnaître la vérité, avec avoir :
    Ne reparlons plus de cela, je vous prie ; j'ai convenu de mon tort de trop bonne grâce, pour que vous deviez vous en souvenir [J. J. ROUSS., Lett. à Duchesne, 21 nov. 1771]
    Cela n'est pas correct.

convenir

CONVENIR. (Il se conjugue comme VENIR.) v. intr. Conjugué avec l'auxiliaire Être, il signifie, en parlant des Choses, être en conformité avec, avoir du rapport à. Cela convient à ce que vous disiez. Leurs opinions conviennent en tout. En parlant des Personnes, il signifie Tomber d'accord sur et, dans cette acception, le complément nominal on pronominal est précédé de De. Je conviens de ce que vous dites ; mais convenez aussi qu'il n'est pas juste que... Il est convenu lui-même de sa méprise. Convenez que vous aviez tort. Convenez-en.

Il signifie aussi Faire un accord, une convention. Ils sont convenus de se trouver en tel lieu. Ils convinrent entre eux de faire telle chose. Convenir d'un arbitre, d'un article, du temps, du lieu. Convenir du prix de quelque chose. Convenir des termes, S'entendre sur le sens de certains mots qui doivent être employés dans une discussion, un raisonnement. C'est chose convenue. C'est convenu.

Langage convenu, Langage d'exception, sur les termes duquel on s'est mis d'accord.

Conjugué avec l'auxiliaire Avoir, il signifie Être approprié. Cette place, cet emploi lui aurait bien convenu. C'est un parti qui convient bien à votre fille. Il ne vous convient pas de parler si fièrement. Cela convient à sa position. Ce sont des plaisirs qui conviennent mal à un homme de votre âge. Ce style ne convient point au sujet que vous traitez. Ce jeune homme et cette jeune fille se conviennent très bien.

Il signifie par extension Plaire, agréer. Cette maison m'a convenu. Cette étoffe ne me convient pas. Son ton ne me convient point. Impersonnellement, Il ne me convient pas d'agir ainsi.

Il signifie aussi Être utile, être à propos. Dans ce sens, il s'emploie souvent impersonnellement. On délibéra longtemps sur ce qu'il convenait de faire. Il convient que cela soit ainsi.

convenir

Convenir, et s'assembler, Conuenire.

Convenir ensemble, et estre d'accord, Conuenire.

Convenir et appointer de quelque affaire qui estoit en doute, Transfigere.

Selon qu'il estoit convenu, Ex composito.

Comme il avoit esté convenu et accordé avec Martius, Vt compositum cum Martio fuerat.

Nous n'avons rien fait que ce qui avoit esté convenu entre nous, Nihil non ex composito fecimus.

Convenir et accorder, Quadrare.

Faire bien convenir, Aptare, Accommodare.

Les choses qui te sembleront estre propres pour le lieu, et y convenir, Caetera quae eius loci esse videbuntur.

Convenir aucun en justice, Conuenire aliquem. Vlp. In ius vocare, Conuenire aliquem in ius. Plaut.

Estre convenu en justice, Conueniri, Actione conueniri, In ius vocari.

Choses expresséement convenuës et accordées par contract, Nuncupata verba in rebus contrahendis et distrahendis, et pronunciata. B.

Paix convenuë et accordée, Conuenta pax. Sallust.

Bien convenant, Habilis, Aptus.

Convenant à quelque affaire, Idoneus.

Elle seule convient à un si bel homme que toy, Ad tuam formam illa una digna est.

Cela ne convient pas à un homme de telle dignité que tu es, Alienum a dignitate tua.

Chose fort mal convenante à un sage, Alienum a sapiente.

¶ Il convient, Conuenit et opus est.

Il convient que tu t'en ailles d'icy, Hinc discedas opus est.

Il me convient, Attinet ad me.

Il convient prester et departir de ce que Dieu nous a donné, à ceux qui en ont necessité, Hominibus indigentibus de re familiari impertiendum est.

Je ne sçay qu'est-ce qu'il convient que je face, Dubito quid me facere par sit.

Il ne convient point de faire aucune comparaison entre le pere, et le fils de quelque chose que ce soit, Non est inter patrem, et filium, vllius rei comparationem fieri.

Il me semble que tu fais outre qu'il ne convient, ou appartient à ton aage, Mihi videre praeter aetatem tuam facere.

Les faits et les paroles ne conviennent pas, Discrepant facta cum dictis.

Il convient à toutes causes, In omnes causas cadit.

Il ne te convenoit pas de faire cela, Indignus qui faceres.

Qui ne convient et n'accorde point, Incongruens, Inconueniens.

Qui ne convient point avec un autre, Dissentaneum.

convenir


CONVENIR, v. n. Il se conjugue comme Venir. Il prend l'auxil. avoir, quand il signifie agréer, être convenable: "Cette maison lui auroit convenu; et l'auxiliaire être, quand il signifie demeurer d'acord. Ils sont convenus de prendre des Arbitres. — Un Auteur Gascon (Raynal) fait donc deux gasconismes, quand il dit: "Les deux Peuples qui étoient en guerre, ayant convenu d'une suspension d'armes: "Dès qu'on eut convenu de ce qu'on vouloit, etc. Il falait, étant convenus, dès qu'on fut convenu.
   Rem. 1°. Le Trad. de l'Hist. d'Angl. suposant aparemment convenir actif, l'a employé au passif. "Quoique la trève fût convenûe pour un temps assez long, sa durée fut fort courte. "Les articles de cet acomodement furent aisément convenus. — Convenir est neutre: on dit, nous sommes convenus de ces conditions entre nous, et non pas ces conditions sont convenûes entre nous. Je dis qu'on ne le dit pas, excepté peut-être les Procureurs et les Notaires.
   2°. CONVENIR, demeurer d'acord, régit de et l'infinitif: "Il est convenu de me payer tant tous les mois: mais convenir, avouer, n'a pas ce régime. "Il (Montaigne) convient d'être paresseux. Il faut dire, convient qu'il est paresseux; et avec la négative, ne convient pas qu'il soit paresseux, en employant le subjonctif. Un Auteur plus récent met l'infinitif sans préposition. "Ces déclamateurs conviènent ne pouvoir énoncer quel mal il résulta de, etc. Il faut, conviènent qu'ils ne peuvent, etc. Voyez AVOUER, n°. 1°.
   3°. Un Auteur moderne substitûe, dans le premier sens, à à de: "Il convinrent à ordoner des levées. Ce régime est choquant. Il faut dire, ils convinrent d'ordoner, etc.
   4°. IL CONVIENT, verbe impersonel, doit être traité comme le verbe impers. il plaît: il faut dire, je le done à celui qu'il me convient (on sous-entend, de le doner,) et non pas, à celui qui me convient. Voy. PLAIRE, impersonel. — Il convient, régit, ou l'infinitif, avec de, ou le subjonctif, précédé de que; le 1er, quand il est joint à un nom, ou pronom qu'il régit au datif: il lui convient bien de parler; le 2d, quand il n'a pas ce régime des noms: il convenait que vous parlassiez dans cette ocasion.
   5°. Il fut convenu, impersonel, ne régit point les noms. "Il fut aussi convenu du mariage de François, Dauphin, avec Marie, fille de Henri VIII. Hénault. On doit dire, on convint aussi du mariage. — Il fut convenu, régit la conjonction que et l'indicatif: "Il fut convenu qu'on célébrerait le mariage un tel jour.

Synonymes et Contraires

convenir

verbe convenir
2.  Agréer à quelqu'un.
4.  Tomber d'accord sur.
5. 
Il convient de, que.

convenir (se)

verbe pronominal convenir (se)
Avoir des affinités réciproques.
Traductions

convenir

behagen, fügen, geziemen, kongruieren, taugen, ziemen, zugeben, passensuit, fit, be appropriate, be suitable, coincide, fit together, admit to something, agree, be suitible for, suit subpassen, betamem, congruentzijn, deugen, elkaardekken, gelegenkomen, geschiktzijn, schikken, uitkomen, voegen, staan, horen, passen bijהוסכם (הופעל), החליט (הפעיל), הלם (פ'), התאים (הפעיל), תאם (פ'), הִתְאִים, הֶחְלִיט, תָּאַם, הָלַםсъгласявам сеdeci, taŭgiaddirsi, confarsi, conferire, convenire, adattare, stare beneيُنَاسِبُ, يُناسِبُpasovat, slušetpasseβόλεύω, ταιριάζωconvenir, encajar, quedar biensopiapristajati似合う, 適する맞다, 어울리다passe (for)dostosowaćcair bem, servirбыть впору, подходитьpassaเหมาะสมกัน, พอดีuydurmak, uymakhợp với, vừa合适, 适合同意 (kɔ̃vniʀ)
verbe intransitif
1. être fait pour qqch, qqn, bien aller trouver le mot qui convient Cette date me convient.
2. se mettre d'accord pour qqch convenir de l'heure Ils ont convenu de travailler ensemble.
3. il serait bon de Il convient d'être vigilant.
4. reconnaître que qqch est vrai Il est trop tard, j'en conviens.

convenir

[kɔ̃vniʀ] vi
(= être approprié) [arrangement, date] → to be suitable
convenir à → to suit
Est-ce que cette date te convient? → Does this date suit you?
J'espère que cela vous conviendra → I hope this will suit you.
(en tournure impersonnelle) il convient de (= préférable, conseillé) → it is advisable to (= bienséant) → it is right to, it is proper to
(= reconnaître, admettre) convenir de qch [+ bien-fondé de qch] → to admit sth, to acknowledge sth
convenir que → to admit that, to acknowledge the fact that
(= décider) convenir de [+ date, somme] → to agree on
Nous avons convenu d'une date → We've agreed on a date.
convenir de faire qch → to agree to do sth
il a été convenu que → it has been agreed that
comme convenu → as agreed